Les lectures d'Antigone ...

24 mars 2017

Choucroute maudite, Rita Falk

choucroutemaudite

Tout ça parce que Monsieur Antigone a autrefois fait un voyage en cargo, tu as une affection particulière pour les conteneurs... ce qui t'a conduit tout naturellement à choisir ce titre parmi les productions de Mirobole éditions. Et tu conçois très bien la bizarrerie du cheminement... Il s'avère que leurs couvertures sont vraiment très chouettes, et qu'un corps est écrasé sous ce fameux conteneur (si si approchez vous un peu de l'écran, il y a un bras qui dépasse... vous le voyez ?). Mais où sommes nous réellement dans ce roman ? En Allemagne, et plus précisément dans une petite bourgade appelée Niederkaltenkirchen. Rien que ça. Viré de son ancien poste pour désordre, Franz Eberhofer vit ici, dans son village natal, avec sa grand-mère et son père. Policier, il patrouille mollement, fait des promenades avec son chien Louis II, termine invariablement ses journées avec une bière et ses amis dans le café du coin. Tout est calme, jusqu'à ce qu'il rencontre cette belle femme et son petit chien ridicule en promenant le sien, et que lui paraissent étranges les décès successifs de la famille Neuhofer... Un des fils Neuhofer vient justement de se faire écraser par un conteneur... Tout le monde a cru à un accident. Franz est bien seul à mener son enquête, et guère aidé par la lourdeur administrative et l'apathie générale... Pourquoi ne pas prendre les choses telles qu'elles sont et laisser les morts tranquilles ? Mais les indices pleuvent malgré lui... Et toi tu as bien ri dès les premières pages avec ce roman policier qui ne se prend pas du tout au sérieux, goûtant les scènes cocasses, les personnages hauts en couleur, les petits diminutifs affublés à tous, la naïveté attachante d'un Franz, candide maladroit. 

Editions Mirobole - Mars 2017

Pour découvrir le catalogue original de Mirobole éditions, c'est par ici [clic]

Posté par Antigone1 à 09:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 mars 2017

Catia Werneck ~Jongando

On ne te propose pas souvent d'écouter des albums en avant première... et tu dois dire que tu as été séduite par la proposition de chez Cristal Records (que tu remercies au passage pour leur confiance) de recevoir ce CD qui sort dans les bacs le 14 avril prochain. Parce que tu l'as en effet tout de suite beaucoup aimé. Dès les premières notes, le soleil est là, dans la maison... même si il fait gris au dehors, la joie et la danse. Catia Werneck rend ici hommage au Jongo, musique traditionnelle brésilienne considérée comme la "grand-mère" de la samba, et qui a influencé le Funk Carioca, aujourd'hui la musique la plus écoutée au Brésil. Ce n'est pas forcément la musique que tu écoutes habituellement, ce n'est pas ton univers, mais à aucun moment tu ne t'es sentie larguée à son écoute (plusieurs fois déjà depuis sa réception). L'arrangeur Munir Hassn (que l'on voit dans la vidéo ci-dessus) y est sans doute pour quelque chose... Et tes enfants aiment aussi, ce rythme différent, et pourtant si facilement assimilable. Tu recommandes donc, et surtout peut-être pour cette merveilleuse adaptation des "Coeurs tendres" de Jacques Brel (dont tu espères bientôt trouver une petite vidéo à mettre ici), glissée au milieu de titres plus traditionnels.

Le concert de lancement de l'album aura lieu le 16 mai 2017 à 21h au studio de l'Ermitage.

jongando

 

Posté par Antigone1 à 14:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2017

Se résoudre aux adieux, Philippe Besson

seresoudreauxadieux

Tu te demandes toujours quel livre choisir pour ta lecture de PAL du mois... et finalement, depuis quelques temps, tu laisses faire le hasard. Là, tu avais croisé sur les réseaux sociaux une citation tirée de ce titre, que tu trouvais émouvante...  Choix tout trouvé alors ! Ce sera donc lui ton livre du mois. Ça fait mal d'apprendre à quitter ceux qui nous quittent, d'apprendre à les aimer en silence, le dos tourné, les yeux baissés. De devoir apprendre à son coeur la force de se vider tout en demeurant habité. Apprendre à pleurer en souriant, à s'en aller en aimant... Louise écrit à Clément des lettres. Elle est partie très loin pour oublier la rupture. Elle lui écrit de là-bas, sur sa souffrance, sur son amour, sur sa peine, sur la difficulté de tourner la page, de se résoudre aux adieux... Il faudra de nombreux mois, de nombreux voyages (La Havane, New-York, Venise), beaucoup de mots, et un retour à bord de l'Orient Express pour retrouver dans Paris le vide, intact. Rien n'a suffit. Il est parti pour une autre. Elle n'a pas été choisie. Elle méritait de l'être. Tout le monde le mérite. Tu es restée suspendue aux mots de Philippe Besson, qui parle si bien dans ce livre d'une voix de femme. Tu es tombée en empathie avec son personnage. Et tu trouves que chaque rupture, chaque convalescence d'amour, devrait pouvoir se vivre comme cela, en partance... si seulement. Se résoudre aux adieux est un magnifique roman épistolaire, rempli d'une sincérité forte et touchante, qui pourrait être une version moderne des Lettres portugaises, pourquoi pas. C'est en tous les cas, avec certitude, un livre qui a fait vibrer ton petit coeur tout mou...

Editions 10/18 - Janvier 2008

objectif pal

Posté par Antigone1 à 18:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mars 2017

Rue des livres #2

rennes2017a

C'est la deuxième année que tu te rends à Rennes... bien plus finalement pour rencontrer les autres blogueuses de l'Ouest que pour déambuler dans le festival Rue des livres. Ceci dit, l'occasion est belle ;). L'année dernière, tu avais montré ta bouille et celles des autres ici [clic]. Point de photo de groupe cette année, mais toujours un bonheur égal de se retrouver et de papoter, et le temps qui file si vite... Tu en profites en général pour arriver tôt sur Rennes et voir un ami, puis rendez-vous à midi sur les lieux du festival. Comme l'an dernier, tu as repéré Sylire en premier, puis la petite troupe composée de Sandrine, Canel (qui nous avait confectionné des badges), Fransoaz, Gambadou, Géraldine... Il y avait aussi Hervé, Iris et Laurence. Tu espères n'oublier personne... Après un repas animé, première halte pour écouter longuement Eric Vuillard évoquer son 14 juillet. Tu as trouvé passionnant et brillant son enthousiasme communicatif pour tout ce qui prend en compte les faits, et rien que les faits, et non les légendes que le temps retient... si bien que tu as acheté son livre, dédicacé, et que tu étais sacrément itimidée et sous le charme... si si.

rennes2017c

Deuxième halte un peu plus tard avec Dominque Manotti et Marin Ledun sur le thème "raconter c'est résister", pour un moment à nouveau passionnant... Quand l'écriture permet de dire ce qui se cache derrière les apparences, de montrer du doigt les disfonctionnements. Tu as eu envie de te mettre aux romans noirs... pour le coup.

rennes2017b

Ensuite, tu as profité de l'envie de Sandrine de craquer pour un nouveau titre de Anne-Laure Bondoux, pour échanger à ton tour avec l'auteure et repartir avec Et je danse aussi... Encore une journée riche, qui passe très vite. A bientôt Rennes !

 

15 mars 2017

Louis parmi les spectres, Fanny Britt et Isabelle Arsenault

louisparmilesspectres

Tu as ramené ce très bel album d'Angoulême... et tu as attendu un peu avant de l'ouvrir, d'avoir le temps de l'apprécier à sa juste valeur. Et tu as bien fait, car Louis parmi les spectres, une BD destinée à la jeunesse (mais pas que), est un petit bijou délicat et émouvant qu'il est bon de parcourir avec douceur et empathie. Louis a 11 ans, il vit avec son père et son petit frère Truffe. Son père boit et pleure sans cesse de chagrin depuis que leur mère est partie. Sa mère vit à la ville, et elle c'est une autre histoire, elle a peur de tout, et surtout des microbes. Heureusement, il existe un soleil dans la vie de Louis. Louis aime Billie, celle qui lit au moins un livre par semaine, et il voudrait lui déclarer ses sentiments... mais comment faire ? Louis est tétanisé, et malgré les encouragements de son ami Boris, ne trouve pas le moyen d'aborder la jeune fille. En fond sonore, volent les disputes de ses parents, entre réconciliations et découragements... et Truffe, fan de soul, qui lit l'humeur du monde sur le visage de sa mère... Et Louis voudrait à la fois protéger tout le monde et avoir le loisir de vivre sa vie... Comme tes autres comparses du net (Sabine, Enna, Mo ...) tu as succombé au charme de Louis, à ses sentiments délicats, à sa maturité précoce et douce, tu as eu envie de prendre le petit Truffe innocent et naïf dans tes bras, de l'embrasser et de partager la beauté de cet album. De plus, les dessins d'Isabelle Arsenault, dont le trait semble à peine frôler les pages sont un enchantement. Le gris est dominant, mais le jaune et le bleu viennent de temps en temps constraster par leur éclat lumineux la tristesse ambiante et insuffler une bonne dose d'espoir. Et ce que c'est beau quoi... Gros coup de coeur !

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Editions La Pastèque - Octobre 2016

Ceci est ta BD de la semaine, tous les autres liens du jour sont chez Stephie !

Et Saxaoul parle de Jane, le renard & moi

louisparmilesspectres2

 

Posté par Antigone1 à 06:28 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,