Les lectures d'Antigone ...

23 octobre 2014

Do what you want, do what you will Don't tell me it's not our time

[Parce que c'est neuf et désuet, et que j'y retrouve presque l'ambiance de la série House of Cards dont je regarde en ce moment avec gourmandise la première saison] Sinon, pendant ce temps, je lis Profanes de Jeanne Benameur, tandis que le dernier Geneviève Brisac peine à trouver sa place dans mes lectures (commencé puis posé)... Une panne de lecture semble s'ammorcer doucement après tellement de bonnes surprises, tant pis ça passera... Il faut en général laisser faire, et attendre. Allez, je suis enfin un peu en vacances, enjoy !!

Posté par Antigone1 à 20:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


22 octobre 2014

L'océan au bout du chemin, Neil Gaiman

loceanauboutduchemin

 "Où était-elle partie ? En Amérique ? Non, en Australie. Voilà. Quelque part très, très loin.
Et ce n'était pas la mer. C'était l'océan.
L'océan de Lettie Hempstock.
Je me suis souvenu de ça et, me souvenant de ça, je me suis souvenu de tout."

De retour dans les lieux de son enfance pour un enterrement, un homme se rappelle tout à coup enfin ses sept ans, son amitié avec Lettie, une jeune-fille du voisinage, et de tout ce qu'il leur était arrivé d'extraordinaire ensemble cet été-là. Mais qu'est-elle donc devenue ? Tout avait commencé avec le suicide d'un locataire de ses parents, d'un rêve duquel le garçon s'était réveillé muni d'une pièce étrange coincée au fond de sa gorge, de son idée d'en parler à la famille Hempstock si douce et accueillante, de la promenade des deux enfants à travers bois, et puis aussi d'une main lâchée... Défier ce quelque chose qui fait des histoires, donne de l'argent aux gens dans leur rêves, les rend fous, était à la portée de Lettie, même à seulement treize ans, mais emmener un si jeune-garçon avec elle, était sans doute l'erreur à ne pas commettre...

Ce roman - que je vais passer ensuite à ma fille - est un beau roman fantastique, qui a su assez subtilement et étonnamment me provoquer beaucoup d'émotions. Vous rentrez en tant que lecteur dans un univers dont il faut accepter d'emblée l'étrangeté, la violence supposée, mais également la douceur, et l'ambiance enfantine et candide. Le mélange est plutôt détonnant, déroutant et bourré de charme. Les scènes sont très visuelles et parfois impressionnantes. Je ne suis pas très familière de ce type de lectures mais j'ai vraiment apprécié le voyage, j'en redemande. Voilà, j'ai aimé avec ce titre découvrir Neil Gaiman, et vais m'empresser de le lire de nouveau, c'était bien. De plus, je trouve la couverture sublime, ce qui ne gâche rien. 

Editions du Diable Vauvert - 18€ - 22 octobre 2014

Pour blablablamia ce n'est pas son meilleur et elle se demande s'il est destiné aux ados (pour moi oui) [clic ici]

Posté par Antigone1 à 19:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2014

Quand je me perds

riviere

Que le doute est là, la fragilité,

A chaque seconde je sais
Pouvoir revenir à celle que je suis

Il suffit d'un frôlement de paumes
Il suffit d'un rayon de soleil sur mes bras
Il suffit que tu me regardes

© Les écrits d'Antigone - 2014

Posté par Antigone1 à 21:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 octobre 2014

Le Mois du documentaire

moisdudoc

A la maison, nous sommes très documentaires, je suis donc heureuse de relayer cette année sur mon blog des informations concernant cette manifestation particulière qui ouvre le regard. A partir du 1er novembre et pendant tout le mois, médiathèques, cinémas, associations, universités, instituts français et autres lieux culturels, sociaux et éducatifs se mobiliseront pour mettre en lumière la richesse du cinéma documentaire.

Les spectateurs pourront découvrir une diversité d’œuvres, récentes et de patrimoine à travers des programmations originales et éclectiques. 1 500 films qui rendent compte d’une grande diversité de formes et de regards seront proposés lors de plus de 3000 projections.

(Madagascar, carnet de voyage, extrait... from bastiendubois on Vimeo.)

À l’occasion des 15 ans de cette manifestation, plusieurs événements phares sont à noter : une tournée de réalisateurs dans toute la France autour de la thématique Figures de migrants, de nombreuses séances jeunes publics et la projection de films documentaires animés inédits en France. Un hommage sera rendu à Jean Rouch autour de films peu connus qu’il a tournés en France. De nombreux films sur 14-18 illustreront la rencontre du cinéma documentaire avec la Grande guerreLe printemps des cinémas arabes seront explorées d’après le regard de cinéastes arabes. De nombreux autres événements seront à découvrir ! 

Découvrez les séances de votre région [en cliquant ici]. A la maison, nous avons eu un gros coup de coeur pour la programmation jeunesse de Découvrir l'ailleurs [clic ici]. Dans ma ville, place sera faite aux Histoires de famille [clic ici].

Bonne séances !

(Lampions - Film annonce 2014 du Mois du film documentaire from Images en bibliothèques on Vimeo.)

Posté par Antigone1 à 20:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

18 octobre 2014

Le Jour où la guerre s'arrêta, Pierre Bordage ~ Rentrée littéraire 2014

lejouroulaguerresarreta

 Un jeune-homme sans mémoire, armé du seul don de clairvoyance, lisant dans les pensées des hommes, arrive sur terre, et tente d'apporter de la lumière là où la violence règne, d'aider son prochain. Habillé seulement d'un drap, on le prend pour un pauvre type à qui il serait arrivé malheur mais le camp des bourreaux s'agite devant les paroles de cet étranger censées être apaisantes...

Voici un livre de rentrée qui est une très grosse déception. Je n'ai pas été du tout séduite par le conte philosophique que Pierre Bordage a voulu rendre ici. J'ai même été à plusieurs reprises gênée par les histoires qu'il racontait, le style, la naïveté du personnage (qui ressemblerait à celle du Petit Prince de St Exupéry). Ce titre m'est malheureusement assez vite tombé des mains... dommage, il n'était sans doute pas fait pour moi.

Editions Au Diable Vauvert - 18€ - 4 septembre 2014

challengerl2014

Je participe au challenge 1% rentrée littéraire de Hérisson... qui consiste à lire au moins 6 livres de la rentrée littéraire [clic ici pour plus de détails] - et je suis en partance vers le 2% - n°8/12

Une critique, bien plus positive, de Coeur de Chêne sur le site du Biblioblog [par ici] - D'autres avis enthousiastes sur Babelio [par ici]

Posté par Antigone1 à 12:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

15 octobre 2014

From a cage

[Parce que c'est beau] Sinon, pendant ce temps, je lis un titre de Neil Gaiman dont je vous parlerai bientôt, tout aussi fantastique, et ça me plaît bien depuis quelques livres, de sauter ainsi d'heureuses surprises en belles découvertes. Bonne fin de mercredi !!

Posté par Antigone1 à 19:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2014

La Fabrique du monde, Sophie Van der Linden

lafabriquedumonde

"Comment vais-je supporter cela, leurs conversations excitées, leurs petits bonheurs, tout ce qu'elles ont vu, bu et mangé pendant trois jours, tout ce qui va nourrir leurs conversations et leurs pensées pendant des semaines, parce que c'est tout ce qu'elles auront réellement vécu en un an ? Comment vais-je supporter cela sans parler de moi, de ce qui m'arrive ?"

Mei travaille, vit et dort dans l'usine dans laquelle elle a été embauchée en arrivant de son village. Elle est une ouvrière chinoise, banale et anonyme, et coud toute la journée, à toute vitesse, des vêtements qui iront remplir des boutiques européennes. Son quotidien est fait d'une existence sans cesse partagée, où l'intime n'existe pas, et où il est compliqué de rester seule dans son dortoir, au moins quelques minutes, où les repas sont pris parfois debout et ont à chaque fois la même saveur de nouilles pâles. Dans cette promiscuité, seuls ses rêves lui appartiennent, et ils sont profonds, troublent son esprit, la rendent moins vigilante dans son travail. La sanction est immédiate, Mei n'aura pas son salaire du mois, et ainsi aucun argent pour se rendre dans sa famille pour les fêtes. Comment vont donc se passer ces quelques jours dans une usine presque entièrement désertée ?

Voici un petit livre qui se lit en une bouchée, mais quelle bouchée !! J'ai été happée presque tout de suite par l'écriture poétique du premier chapitre puis tenue par celle des autres, tout aussi belle, plus proche de la prose. Sophie Van der Linden sait dans ce texte frapper fort, avec une économie de moyens et une simplicité remarquable pour un premier roman. Comme quoi, il ne faut pas toujours en faire des tonnes pour toucher, juste avoir du talent. J'aimais déjà d'emblée le propos, que l'on me parle du ressenti d'une ouvrière de chine, dont je ne peux qu'imaginer les dures journées. Le texte a dépassé mes attentes, s'est enveloppé de sensualité, a pris des allures d'épopée tragique et s'est tranformé en un évident coup de coeur !!

Editions du Livre de Poche - 5.60€ - 27 août 2014 - Merci ma bibli !!

Un roman sensible et terrible pour George [clic] - Concis et touchant pour Sharon [clic] - Géraldine a été profondément touchée [clic] - Un roman qui se lit le souffle court pour Stéphie [clic] !

 

Posté par Antigone1 à 07:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »