un_t_prodigueTrois histoires parallèles, trois histoires qui s'entrecroisent sans vraiment se mêler, trois histoires de femmes dans le décor boisé des montagnes des Appalaches méridionales...
Deanne, employée par l'office des forêts, la quarantaine solitaire, vit dans un refuge aménagé dans la montagne. Un inconnu va la surprendre dans son intimité et affoler ses certitudes. Lusa, jeune mariée, puis jeune veuve, ancienne scientifique et citadine, entreprend de prendre à bras le corps cette ferme dont elle hérite malgré elle. Son courage et sa détermination viendront à bout des jugements de sa belle famille. Enfin, Nannie, une femme âgée, propriétaire d'un verger florissant, et attentive à l'écologie, est aux prises avec son voisin Garrett qui ne partage pas ses idées et n'a de cesse de lui chercher querelle. La tendresse a parfois des manières bien à elle de se manifester...

De Barbara Kingslover, je connaissais déjà L'arbre aux haricots, lu il y a longtemps, dont je gardais un excellent souvenir. Je me suis donc plongée avec délices dans cet été prodigue à la couverture bleutée, et j'en suis ressortie enchantée et un peu sonnée, comme après un long voyage dépaysant mais éreintant.
Comment, en effet, ne pas succomber aux charmes de ces femmes aux caractères bien trempés, fortes et attentives à leur féminité ? Le temps d'un été, le lecteur suit leur destin, leurs rencontres, leur questionnements et apprend à comprendre leurs convictions. L'auteure sait agréablement nous ménager des intrigues multiples, des énigmes à décoder, des caractères à explorer pour nous garder en haleine malgré les longueurs. Je me suis attachée à chaque personnage de cette histoire multiple et malgré mes réserves habituelles face aux "bons sentiments" en littérature, je me suis retrouvée immergée sans complexes dans ceux-ci, heureuse cette fois-ci de me laisser prendre au jeu.
Un roman foisonnant, estival, dans lequel les sens s'éveillent, et qui donne la part belle à une nature préservée et respectée.
En bref, un livre à glisser sans hésitations dans son sac de plage !!

Un extrait...
"L'été qui suivit la mort de son mari, Lusa découvrit les bienfaits thérapeutiques de la tondeuse à gazon. Il lui semblait que les vibrations du moteur qui rugissaient à travers son corps et tonnaient à ses oreilles lui vidaient le cerveau de tout langage humain, éloignant regrets et récriminations complexes. C'était une bénédiction de naviguer sur l'herbe pendant une heure ou deux, tel un être sans voix, flottant à travers un univers de sensation vibratoire. Par hasard, elle avait rejoint l'état mental d'un insecte."

bouton3 Note de lecture : 4/5

Encore un excellent roman lu dans le cadre du blogoclub !!

Les autres liens à consulter sont chez Sylire