14 juillet 2008

B comme...

lettre_b

... Balzac (comme vous pouvez le constater, je poursuis ici mon abcdaire d'admiration...).

Du classique, et oui, alors que dans la même consonne existe Christian Bobin !! Oui, mais voilà, il y a toutes les émotions procurées par ses romans, il y a ces lettres à Mme Hanska si riches et émouvantes, il y a Le Lys dans la vallée, il y a cette maison d'auteur que j'ai visitée il y a longtemps, dans laquelle on sentait sa présence, près d'un paysage qui me semblait si inchangé...il y a enfin un sacré personnage, boulimique d'écriture et de vie.

                        

"Imaginez au delà du pont deux ou trois fermes, un colombier, des tourterelles, une trentaine de masures séparées par des jardins, par des haies de chèvrefeuilles, de jasmins et de clématites ; puis du fumier fleuri devant toutes les portes, des poules et des coqs par les chemins ? voilà le village du Pont-de-Ruan, joli village surmonté d'une vieille église pleine de caractère, une église du temps des croisades, et comme les peintres en cherchent pour leurs tableaux." (extrait du Lys dans la vallée)

Et vous, à quel auteur pensez-vous ?
Vos réponses en photos et en commentaires, en ordre d'apparition... Merci à vous !!!

      

       

   

   

   

Posté par LESECRITS à 15:52 - Permalien [#]


12 juillet 2008

PAL

"booktransatLes livres empilés à mon chevet semblent se lire eux-mêmes à haute voix pendant mon sommeil. Avant d'éteindre, j'en feuillette un, je lis deux paragraphes, je le dépose et j'en prends un autre. Au bout de quelques jours, j'ai l'impression de les connaître tous."

Extrait de Journal d'un lecteur, Alberto Manguel

Posté par LESECRITS à 06:01 - - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2008

Simplement

bicyclette

Il y avait l’été, je m’en souviens,

Et le soleil sur mes jambes nues.

Tout était éphémère et rude,

Les fleurs, les grains de verdure, nos rires.

Il y avait la solitude dans les chemins déserts,

Et la sueur dans nos dos nus.

Nous étions tendus, vigilants, fragiles.

Des enfants.

Posté par LESECRITS à 21:18 - - Permalien [#]
Tags : ,

10 juillet 2008

A comme...

En découvrant le tag d'Emjy , qui tourne autour de l'alphabet des auteurs et de nos romans préférés, m'est venue l'idée de détourner ce jeu,
et de dérouler avec vous durant l'été un Abcédaire admiratif.

Aujourd'hui, je commencerai tout simplement par la lettre

lettrea

Facile, non ?!

En effet, me viennent immédiatement à l'esprit deux noms, ce qui n'est guère surprenant, et pas très original il faut bien l'avouer... La réponse en images :

anouilh

    Et vous, à quel auteur pensez-vous ?

.

Arlette                               Seb   Bel Gazou
                                   Florinette et Bellesahi      Françoise

Aragon         Auster  A. Allais

Cathulu                          Kloelle

Albee E  Asimov

                           ...et une petite pensée pour quand même !!

Posté par LESECRITS à 21:48 - Permalien [#]

09 juillet 2008

Une chambre à soi, Virginia Woolf

UNE_CHAMBRE_A_SOI

Interrogée par des étudiantes de Cambridge sur le sujet suivant, "la femme et le roman", Virginia Woolf tente dans ce pamphlet de répondre à leur attente et laisse s'exprimer son irritation et ses convictions sur le sujet, tout en revenant sur l'histoire féminine de la littérature...

Elle explique ainsi comment les femmes ont été depuis toujours dans l'incapacité d'exprimer un quelconque génie, placées qu'elles étaient sous l'emprise financière et intellectuelle des hommes, et privées de l'essentiel, c'est à dire de quoi vivre, du temps et une "chambre à soi".

Je voulais lire des écrits de Virginia Woolf depuis cette rencontre avec Arnaud Cathrine et Geneviève Brisac durant laquelle avaient été lus des extraits de son journal, et plus particulièrement cet écrit là.
Voilà qui est fait, et je suis heureuse d'avoir partagé pendant quelques pages le fil des pensées de cette auteure.
Toute mesure gardée, sa démonstration rencontre mes propres réflexions du moment. Comment écrire au milieu du salon et des enfants (apparemment Jane Austen y réussissait très bien), sans temps pour le faire et sans une solitude parfois nécessaire pour rêver un peu ?

Un extrait...
" Mais, ce qui me semble déplorable, continuai-je, regardant de nouveau du côté des rayons, c'est qu'on ne sache rien qui concerne les femmes avant le XVIIIè siècle. Rien ne permet de savoir si je dois m'adresser ici ou là. Me voici en train de me demander pourquoi, à l'époque élisabéthaine, les femmes n'écrivaient pas de poésie et je ne suis pas seulement sûre de la façon dont elles étaient élevées. Leur apprenait-on à écrire ? Avaient-elles un salon personnel ? Combien de femmes avaient-elles des enfants avant leur vingt et unième année ? En un mot, que faisaient-elles de huit heures du matin à huit heures du soir ?"

Virginia Woolf est née à Londres le 25 janvier 1882 - Victime de dépression chronique, elle met fin à ses jours le 28 mars 1941. Elle laisse des romans, des nouvelles, des essais et un Journal qui paraît après sa mort.

Posté par LESECRITS à 13:52 - - Permalien [#]
Tags : , ,


04 juillet 2008

Une toute petite pause...

...s'impose,
le temps pour moi de recharger quelques batteries.
                    Je vous laisse en musique, pour quelques jours !


Amy Macdonald - Mr Rock & Roll
envoyé par Amy-MacDonald

Tout sur Amy MacDonald à voir ici.

Posté par LESECRITS à 06:02 - - Permalien [#]

Récompensée !!

Samedi Arlette m'a décerné un prix Arte Y Pico. Et mercredi ce fut le tour de Zoé. Merci Arlette !! Merci Zoé !! Je suis touchée.

Il s'agit en fait d'une sorte de Tag, en voici l'explication :

"Le prix Arte y Pico nous vient d'Uruguay et a été créé par Esaya une artiste qui crée des poupées de tissus et lainage et anime l'ensemble de l'art populaire sud-américain. Il a pour but de récompenser la créativité de certains bloggueurs."

Comme j'aime beaucoup Arlette et Zoé, je prends le relais de ce jeu, mais voici simplement pour moi l'occasion de mettre en avant quelques blogs délicats, et peut-être inconnus pour vous, dont j'apprécie particulièrement l'atmosphère... (le choix n'était pas facile, en consultant ma blogroll à gauche vous comprendrez facilement mon dilemme, j'ai donc décidé de choisir ce critère). Bonne découverte ! :

Chez Emjy les femmes et la littérature sont à l'honneur, entre dentelles, austérité et recherches d'indépendance.

Lilou : une blogueuse, lue souvent en silence, mais dont j'aime les errements...

La maison douce : du gris, du blanc, des objets, une atmosphère...

Laure, de l'autre côté du miroir : une blogueuse passionnée d'illustrations, qui nous entraîne avec douceur dans un monde féérique aux multiples facettes.

Bilmurche : dans un style diamétralement différent des blogueuses précédentes, Bil a cette touche photographique qui permet l'évasion, entre Maroc et Jazz.

Comme pour toute chaîne qui se respecte, celle-ci contient un réglement, mais il est bien entendu que rien n'est obligatoire, à vous de voir :

Chaque lauréat doit montrer son prix et faire apparaître le nom et le lien de la personne qui lui a décerné le prix

Il doit choisir à son tour 5 blogs en précisant le nom de l'auteur et le lien vers son blog.


Posté par LESECRITS à 06:00 - - Permalien [#]

03 juillet 2008

Yves Simon

SORTIES_DE_NUIT"Aux instants où je vous écris, je ne vis pas.
Je ne parle à personne, je ne caresse aucun corps de femme, je ne marche pas sur un trottoir, je ne regarde aucune image de film. Le temps de cette écriture qui part vers vous est entre parenthèses. Non pas un temps mort mais un temps pris au temps pour que des mots se forment et qu'un langage véhicule avec lui des instants de silence et regorge de rêves. Il faut que s'embaume mon désir, que les images qui asaillent mon esprit trouvent une forme transmissible, qu'une parcelle de ces instants mystérieux, qui me relient à vous, reste arrachée aux événements du quotidien...
Si je n'effectuais pas ce travail à votre égard, rien ne resterait de cet invisible lien qui nous unit encore et me fait voir dans des décors que je ne connais pas et que seule mon imagination invente pour ne pas avoir à vous deviner hors du monde et des vivants...
Vous écrire, c'est envelopper convenablement des paquets de sentiments, mes sentiments, pour les aider à traverser l'espace vers vous et le temps sans vous."

Extrait de Sorties de nuit

Posté par LESECRITS à 06:02 - - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2008

Concours

Pendant ce mois de juillet, vous trouverez un concours de textes chez Miriam sur le thème de la réciprocité.

Ce qu'elle en dit...

"Ceux qui de près ou de loin, partagent nos vies, sont comme des spectateurs curieux qui attendent qu’on les étonne, qu’on les surprenne, qu’on les ravisse. Ils sont là, à côté de nous par pur hasard, par passion ou par raison. Par-delà, les contingences du quotidien. Des certitudes aux habitudes. De servitude en lassitude...0541bdaa89ea58b655dcb8b357f4c923.jpg

Qu’avons-nous à leur offrir aujourd’hui de nous-mêmes, qui fasse naître un sourire, un étonnement, une envie permanente, d’être là, au présent ?"

A gagner : 1 pastel pour le 1er prix et une affiche de la collection pour les 2ème et 3ème prix.

A vos plumes ! Vous avez jusqu'au 30 juillet !

Posté par LESECRITS à 06:59 - - Permalien [#]

01 juillet 2008

Un été prodigue, Barbara Kingslover

un_t_prodigueTrois histoires parallèles, trois histoires qui s'entrecroisent sans vraiment se mêler, trois histoires de femmes dans le décor boisé des montagnes des Appalaches méridionales...
Deanne, employée par l'office des forêts, la quarantaine solitaire, vit dans un refuge aménagé dans la montagne. Un inconnu va la surprendre dans son intimité et affoler ses certitudes. Lusa, jeune mariée, puis jeune veuve, ancienne scientifique et citadine, entreprend de prendre à bras le corps cette ferme dont elle hérite malgré elle. Son courage et sa détermination viendront à bout des jugements de sa belle famille. Enfin, Nannie, une femme âgée, propriétaire d'un verger florissant, et attentive à l'écologie, est aux prises avec son voisin Garrett qui ne partage pas ses idées et n'a de cesse de lui chercher querelle. La tendresse a parfois des manières bien à elle de se manifester...

De Barbara Kingslover, je connaissais déjà L'arbre aux haricots, lu il y a longtemps, dont je gardais un excellent souvenir. Je me suis donc plongée avec délices dans cet été prodigue à la couverture bleutée, et j'en suis ressortie enchantée et un peu sonnée, comme après un long voyage dépaysant mais éreintant.
Comment, en effet, ne pas succomber aux charmes de ces femmes aux caractères bien trempés, fortes et attentives à leur féminité ? Le temps d'un été, le lecteur suit leur destin, leurs rencontres, leur questionnements et apprend à comprendre leurs convictions. L'auteure sait agréablement nous ménager des intrigues multiples, des énigmes à décoder, des caractères à explorer pour nous garder en haleine malgré les longueurs. Je me suis attachée à chaque personnage de cette histoire multiple et malgré mes réserves habituelles face aux "bons sentiments" en littérature, je me suis retrouvée immergée sans complexes dans ceux-ci, heureuse cette fois-ci de me laisser prendre au jeu.
Un roman foisonnant, estival, dans lequel les sens s'éveillent, et qui donne la part belle à une nature préservée et respectée.
En bref, un livre à glisser sans hésitations dans son sac de plage !!

Un extrait...
"L'été qui suivit la mort de son mari, Lusa découvrit les bienfaits thérapeutiques de la tondeuse à gazon. Il lui semblait que les vibrations du moteur qui rugissaient à travers son corps et tonnaient à ses oreilles lui vidaient le cerveau de tout langage humain, éloignant regrets et récriminations complexes. C'était une bénédiction de naviguer sur l'herbe pendant une heure ou deux, tel un être sans voix, flottant à travers un univers de sensation vibratoire. Par hasard, elle avait rejoint l'état mental d'un insecte."

bouton3 Note de lecture : 4/5

Encore un excellent roman lu dans le cadre du blogoclub !!

Les autres liens à consulter sont chez Sylire

Posté par LESECRITS à 06:21 - Permalien [#]