...Nikki Gemmel et ses Noces sauvages (apparemment épuisé chez 10/18, quoi ? Est-ce possible ? Un changement de maison d'édition, sans doute...)

nocessauvages

                        

Alors, oui, bien sûr, j'ai hésité, il existe tellement de noms prestigieux dans cette lettre G... Il y a le théâtre de Giraudoux, de Grumberg, les beaux romans de Brigitte Giraud...oui, mais voilà, je me souviens avec tant d'émotions de cette lecture là.

L'histoire ?
Snip est une femme ardente et sauvage, vagabonde ... Elle passe, ne s'attarde pas, ne s'attache pas. Elle recherche son père, Bud, elle cherche des réponses, part en quête de vérité. Le lecteur chemine avec elle au coeur de l'Australie, sur des routes désertiques, côtoie des hommes rudes, la communauté aborigène...

Les toutes premières lignes...
"Ce récit couvre six mois de la vie de Snip Freeman, une femme qui ne fit rien pour sauver un homme de la noyade. C'était une artiste accro aux boulots de serveuse, une vagabonde. Trop de nuits de sommeil imprégnaient l'étoffe élimée de son sac de couchage. Elle n'avait pas de port d'attache, était libre comme l'air. Quand elle trouvait un endroit à son goût, elle s'y dégotait un homme, un atelier et un gagne-pain, jusqu'à ce que le doute vienne lui siffler aux oreilles, lui intimer de reprendre la route.
Un chèque est à l'origine de cette histoire. L'enveloppe qui l'apporta était bleuie par la crasse et, pour être passée entre trop de mains, fine comme du papier à cigarettes. Elle mit deux mois pour atteindre Snip. Le montant du chèque était conséquent et les instructions jointes, tapées à la machine, brutales : Traque le !"

lettre_G

Voici donc ma lettre G, incluse dans un abécédaire admiratif qui commence à doucement s'étoffer, grâce à vous. Encore, une fois, je vous demande de me donner à votre tour un nom d'auteur correspondant à cette lettre !? Merci, et bonne journée !!!
Les réponses en commentaires, et en images ci-dessous (dès que possible...ce soir !) :

    ...