20 septembre 2008

Mari et femme, Régis De Sà Moreira

mari_et_femme"L'appartement se calme, ta femme fait semblant d'être dans son corps, tu fais semblant d'être dans le tien.
Ses longs cheveux et ta grosse barbe ne vous facilitent pas la tâche mais vous vous mettez exceptionnellement d'accord pour nier la réalité, oublier cette journée, décider que les choses vont revenir dans l'ordre après une bonne nuit de sommeil.

Vous vous déplacez dans l'appartement en évitant les reflets, vous vous laissez passer poliment, vous prétendez que tout va bien, qu'il n'y a aucun problème, ce qui vous change un peu de votre quotidien.

Ta femme allonge ton corps sur votre lit en compagnie du futur best-seller, tu assois le sien dans le salon pour contempler votre bibliothèque vide.

Ton chat sort de sous le canapé, te regarde de ses yeux verts à travers ceux de ta femme, s'approche de toi et s'enroule petit à petit à ses pieds.

Vous hésitez un peu au moment de vous coucher, ta femme te propose délicatement la chambre, tu insistes gentiment pour rester dans le canapé.

Tout ce que vous demandez c'est de vous rendormir et de vous réveiller normalement.
Chacun en soi et pour soi."

Le libraire a été un de mes gros coup de coeur de lecture de ces dernières années. J'avais donc très envie de découvrir ce nouvel opus de Régis De Sà Moreira ! Le moins que l'on puisse dire est que l'auteur a du talent, car tout au long du roman il évite avec maestria le piège du grotesque. Je redoutais en effet une déception que le résumé du scénario tendait à annoncer : un homme se retrouve dans le corps de sa femme et vice-versa, regardons les vivre... Nous conservons toutes et tous le souvenir de mauvais films de série B reprenant cette idée un brin loufoque.  Mais rien de tout cela, pas de loufoqueries ici, ce petit livre, qui est également un bel objet, est encore une fois une petite merveille poétique !! On croit à cette substitution, on est touché... Alors, même si ce n'est pas un énorme "coup de coeur" pour moi, laissez vous tenter, au moins par curiosité !!

bouton3 Note de lecture : 4/5

ISBN 978 2 84626 165 4 - 15 € - août 2008

Lily l'a lu avant tout le monde
Cuné s'est rêvée en homme, quelques instants seulement...
Laure a trouvé qu'il lui manquait "une je-ne-sais-quoi d'ambitieux", je suis d'accord
Pour Amanda : "C’est concis, c’est sec, ça claque et ça fait rire."

Posté par LESECRITS à 06:12 - - Permalien [#]


19 septembre 2008

Into the wild

into_the_wild

"Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui.
Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres.
Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature." (Allociné)

J'ai donc enfin pu voir ce film, réalisé par Sean Penn, sorti en DVD courant Août, et très emprunté dans mon vidéo club.
Le scénario est inspiré d'une histoire réelle, et du livre éponyme de Jon Krakaeur, celle d'un jeune homme cultivé ayant décidé de quitter la société de consommation, une famille qu'il rejette, pour faire corps avec la nature au milieu de l'Alaska.
Les images sont magnifiques, dures, Emile Hirsch très crédible, les autres acteurs excellents. Un petit bémol cependant, j'aurais peut-être aimé ressentir plus d'empathie pour le personnage de Christopher, qui se fait appeler ironiquement Alexander Supertramp (super vagabond). Il est en effet par moments difficile de comprendre le cheminement du jeune homme et son idéal. Voici, tout de même, une histoire tragique, digne des meilleurs romans de Jack London, à ne pas rater !!

La bande-annonce...


Bande annonce Into The Wild

Posté par LESECRITS à 06:39 - - Permalien [#]

18 septembre 2008

A imprimer...

Je me suis rendue compte que je n'avais pas inséré quelques fichiers, présents dans mon ancien blog, dans ce blog-ci. Voici donc, un petit fascicule à imprimer - cadeau du site Un endroit - de quelques textes écrits il y a quelques temps... 047_Coll_Bandoneon_On_vous_ment_C_Antigone_1_ (cliquer sur le titre ci-contre).

BOOKPENCIL

Si ça vous chante !

Pour découvrir les autres bandonéons à télécharger, il s'agit de jeter un oeil par ici.

Bonne journée et bonne lecture !!

Posté par LESECRITS à 06:31 - - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2008

Des histoires à dormir debout

Mais que se passe-t-il dans notre maison lorsque nos paupières se ferment ?

unehistoire_dormirlanuit

1) Les meubles et la vaisselle se mettent à danser...si si, je vous assure.

"La maison s'endort, s'endort. Dort la pendule à coucou, dort le chat, dort le petit garçon... Puis, tout doucement, une musique envahit la maison endormie et chacun se met au rythme de l'enchantement..."

[Un album envoûtant qui a fasciné ma grande fille de 7 ans. A lire tout doucement, en chuchotant, juste avant d'éteindre la lumière. Effet sommeil garanti !!]

pendantquetudors

2) Les doudous s'animent et prennent soin de nous...mais chut, c'est un secret !!

"Chaque nuit, la chambre doit être entièrement inspectée. Tous les tiroirs. Le moindre recoin. Nous regardons même derrière les rideaux, et si nous nous sentons vraiment courageux...sous le lit."

[C'est vrai maman, m'a-t-on demandé ? Euh... Comment avouer que j'y croyais presque un peu lorsque j'étais petite. Et vous ?]

Posté par LESECRITS à 06:03 - - Permalien [#]

16 septembre 2008

G comme...

...Nikki Gemmel et ses Noces sauvages (apparemment épuisé chez 10/18, quoi ? Est-ce possible ? Un changement de maison d'édition, sans doute...)

nocessauvages

                        

Alors, oui, bien sûr, j'ai hésité, il existe tellement de noms prestigieux dans cette lettre G... Il y a le théâtre de Giraudoux, de Grumberg, les beaux romans de Brigitte Giraud...oui, mais voilà, je me souviens avec tant d'émotions de cette lecture là.

L'histoire ?
Snip est une femme ardente et sauvage, vagabonde ... Elle passe, ne s'attarde pas, ne s'attache pas. Elle recherche son père, Bud, elle cherche des réponses, part en quête de vérité. Le lecteur chemine avec elle au coeur de l'Australie, sur des routes désertiques, côtoie des hommes rudes, la communauté aborigène...

Les toutes premières lignes...
"Ce récit couvre six mois de la vie de Snip Freeman, une femme qui ne fit rien pour sauver un homme de la noyade. C'était une artiste accro aux boulots de serveuse, une vagabonde. Trop de nuits de sommeil imprégnaient l'étoffe élimée de son sac de couchage. Elle n'avait pas de port d'attache, était libre comme l'air. Quand elle trouvait un endroit à son goût, elle s'y dégotait un homme, un atelier et un gagne-pain, jusqu'à ce que le doute vienne lui siffler aux oreilles, lui intimer de reprendre la route.
Un chèque est à l'origine de cette histoire. L'enveloppe qui l'apporta était bleuie par la crasse et, pour être passée entre trop de mains, fine comme du papier à cigarettes. Elle mit deux mois pour atteindre Snip. Le montant du chèque était conséquent et les instructions jointes, tapées à la machine, brutales : Traque le !"

lettre_G

Voici donc ma lettre G, incluse dans un abécédaire admiratif qui commence à doucement s'étoffer, grâce à vous. Encore, une fois, je vous demande de me donner à votre tour un nom d'auteur correspondant à cette lettre !? Merci, et bonne journée !!!
Les réponses en commentaires, et en images ci-dessous (dès que possible...ce soir !) :

    ...

Posté par LESECRITS à 06:01 - Permalien [#]
Tags :


15 septembre 2008

Le trou

letrou"Tu te couches dans le trou
il a ta forme
ta taille
l'odeur de ton oreiller
ton lit froid

Tu montes
et tu descends
tu es sa respiration
son rythme cardiaque
son poumon
si tu l'étouffes
tu t'étouffes

Au fond du trou
Tu peux pourir
ou germer

Il t'appartient
c'est peut-être tout
ce qui t'appartient
aménage le
ton petit trou
tu es chez toi"         

(Un auteur et un blog à découvrir : Thomas Vinau  http://etc-iste.blogspot.com)

ISBN 978 2849 2406770 - 12 € - JANVIER 2008   www.editionsducygne.com

Un nouveau titre en parution : Les chiens errants n'ont pas besoin de capuche

Posté par LESECRITS à 06:16 - - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2008

Ma soeur, mon amour, Chitra Banerjee Divakaruni

ma_soeur__mon_amourJ'avais beaucoup aimé lire La maîtresse des épices, puis les nouvelles de Mariage Arrangé, et Bel Gazou lors de notre rencontre sur Nantes a eu la belle et la généreuse idée de m'offrir celui-ci. En effet, sa lecture m'en avait déjà donné l'envie... Merci bel gazou, car ce livre est un vrai coup de coeur !!

L'histoire...
"Sudha et Anju, deux cousines élevées comme des soeurs dans la maison familiale de Calcutta, sont inséparables. L'une est belle, l'autre pas ; l'une est patiente et douce tandis que l'autre n'est que révolte et scepticisme. Pourtant, devenues "jumelles de coeur" dès la naissance, elles sont unies par une affection d'une force peu commune.
Le Bidhata Purush, maître des destinées, ne s'est pas montré tendre envers elles. La mort de leurs pères les a fait naître, les marquant aux yeux de tous d'une tache indélébile. Sous le regard de leurs trois "mères", leur amitié va être confrontée aux épreuves du mariage forcé et au poids d'un lourd secret. Chacune prête sa voix à ce conte moderne et passionné où se fondent les senteurs, saveurs et mythes de l'Inde, la force de l'aimitié et les chaînes des traditions." (Quatrième de couverture)

heart Il ne m'est pas fréquent d'aimer à ce point les personnages d'un roman en cours qu'ils semblent me suivre dans mes tâches quotidiennes et que je prenne à ce point un plaisir évident à les retrouver une fois le livre ouvert de nouveau devant moi.
Ici, Sudha et Anju se donnent la parole, chacune à leur tour, racontent l'Inde, ses mystères, ses lois, ses parfums et la difficulté d'être de jeunes femmes dans un monde régi par des traditions fortes et contraignantes. Ce roman trouve sa force dans l'évocation des sentiments fraternels qui lient les deux jeunes filles, dans la résolution de leurs amours, mais également dans une intrigue qui concilie avec talent suspense et romantisme. La dernière page m'a laissée frustrée et séduite car il y a une suite ! Je vais donc lire très bientôt La liane du désir.

Un extrait...
"A la fin de ces soirées, les mères passent en revue les fiancés possibles. Nous n'avons pas le droit d'assister à ces discussions. Les mères ne veulent pas nous remplir la tête d'idées romantiques qui pourraient n'aboutir à rien. Une fois les garçons sélectionnés et les pourparlers entamés, on nous donnera des détails.
Ainsi quand l'heure des chansons s'achève, tante N nous dit d'une voix faussement joviale : "Maintenant, allez, mes enfants." Pishi ouvre le coffre rangé dans un coin de la pièce et en sort plusieurs enveloppes jaunes épaisses, rédigées de l'écriture en pattes de mouche de la marieuse, et les mères se rapprochent afin d'étudier une fois de plus les propositions.
"Je crois que nous devrions les voir, nous aussi, ai-je dit un jour. Il se pourrait que ceux que vous sélectionnez ne soient pas ceux qui nous plairaient."
Pishi a paru hésiter, mais tante a rétorqué : "Précisément. Vous choisiriez les moins convenables, et après nous en aurions pour des semaines de disputes.
- Fais-nous confiance, Anju, a dit maman. Nous voulons votre bonheur, encore plus que vous ne le voulez vous-mêmes."
Que pouvais-je ajouter à cela ?"

bouton3 Note de lecture : 5/5 ( et je vous conseille par la même occasion les autres titres de cette auteure indienne de talent !!!)

Posté par LESECRITS à 06:52 - - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2008

De la bibliothèque

livre_et_bougie"Ce matin, en regardant les livres sur mes étagères, je me disais qu'ils n'ont pas conscience de mon existence. Ils ne prennent vie que parce que je les ouvre et tourne leurs pages, et pourtant ils ne savent pas que je suis leur lecteur."

(Extrait de Journal d'un lecteur, Alberto Manguel)

Posté par LESECRITS à 06:17 - - Permalien [#]
Tags :

12 septembre 2008

Reviens...Reviens-moi

reviens_moiAu milieu des années 30, dans une grande demeure victorienne d'Angleterre, la famille Tallis chasse l'ennui et la canicule comme elle peut. Briony, 13 ans, un peu sauvage, s'essaie avec passion à l'écriture, tandis que sa soeur aînée succombe aux charmes de Robbie, le fils d'une de leurs domestiques. Mais un soir, alors que tous partent à la recherche de deux enfants en fugue, une jeune fille subit un viol dont Briony, désorientée et seule témoin, accusera formellement Robbie, marquant pour toujours le destin du jeune homme et celui de sa soeur...

Ce film, sorti en DVD courant août, et adapté du roman Expiation de Ian McEwan est magnifique !! Il me tardait de le voir. Je ne suis pas déçue. En effet, outre l'aspect mélodramatique du thème (kleenex obligatoires), chaque plan est d'une qualité rare et chaque scène une broderie délicate, aussi belle à l'envers qu'à l'endroit. Je m'explique. Joe Wright (le réalisateur) a eu la belle idée de jouer avec le spectateur, de nous planifier des aller-retours, quelques pièges et des scènes imaginaires. A voir absolument, si ce n'est déjà fait !!

La bande-annonce en VOST...


Ba : Reviens-MoiReviens-Moi

Emjy l'a vu sur grand écran.

Posté par LESECRITS à 06:01 - - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2008

Bensé

Non jamais au grand jamais
Regardez, est-ce que je tremble ?
Non jamais, plutôt crever
Que laisser la vie me descendre...


Bensé - Au grand jamais - video clip

Posté par LESECRITS à 06:04 - - Permalien [#]