...et malheureusement un abandon de lecture !contretemps

Voilà qui ne m'est pas courant, mais c'est ainsi, je jette l'éponge, enfin ma lecture, à la page 50. Je dois en effet me rendre à l'évidence que, malgré une écriture très belle, et cette manière de découper l'histoire en courts chapitres que j'ai trouvée originale et surprenante (dans le bon sens), cette fiction surréaliste me laisse dans un état d'incompréhension totale.

Dommage, car cette proposition de Blog-O-Book était assortie d'une charmante lettre de l'éditeur des Forges de Vulcain, que je remercie au passage pour l'envoi !

L'histoire ? (ou du moins ce que j'en ai saisi) Melvin, le héros du roman, est chargé de retrouver un dénommé Bruno Bar. Ce qui l'entraînera dans les catacombes de Florence, où il se fera tirer dessus et séduire (derrière le bar d'ailleurs, est-ce un jeu de mots ?) par une belle jeune femme, Lorraine, qui ne lui demandera rien de plus que cet instant étrange (étrange car ils s'aiment derrière le comptoir, alors que de l'autre côté le sol est jonché de cadavres ?!). Il est épris par ailleurs, en vain, de Morgane, mariée à Harold, qu'elle ne se résoud pas à quitter, même si elle déclare à notre détective que "Moi aussi, tu sais, c'est ton amour qui me donne une raison de vivre. Sans lui, je me sentirais disparaître." Sans parler de ce bras qui change douloureusement de couleur depuis qu'un poisson a mordu Melvin à la main, dans une église de Florence, tout occupé qu'il était à suivre une femme mystérieusement belle affublée d'un éventail noir, et alors qu'il plongeait la main dans un bénitier à l'eau douteusement trouble...
J'en suis restée là. ;o)

ISBN 9782953025910 - 15€ - AOUT2009

Toutes les autres lectures sont en lien sur le site de Blog-O-Book. A noter, la lecture de Levraoueg, pleine d'enthousiasme, qui fait par ailleurs voyager son exemplaire.

Ce titre clôt étrangement ma participation au challenge 1% rentrée littéraire inauguré par Levraoueg.

Défi 1% littéraire 2009 : 7/7