09 décembre 2009

En cours de lecture...

poste"Il est midi. Les roses s'effondrent. Sous la chaleur, elles se détachent d'un coup, l'une après l'autre, et tombent entières sur le sol, avec un bruit mat. J'attends que le facteur passe, bleu sur son vélo.
Je crois toujours qu'il va m'apporter une merveille. Le facteur est peut-être ma nouvelle version du Père Noël, ou d'un contrebandier revenant d'une île au trésor, dont il garderait le plan caché au fond de son sac de cuir tanné. Qu'est-ce que j'attends, à part les factures ? Des réponses pour des manuscrits, du courrier des lecteurs, une petite part de ciel qui descendrait là, soudain sur la table, trop brève, insuffisante, mais qui relancerait pourtant l'envie d'espace."

Extrait de Fragments de bleu de Catherine Leblanc, éditions Oslo

Posté par LESECRITS à 15:42 - - Permalien [#]


07 décembre 2009

De notre vivant

denotrevivantNous ne dormirons plus parce que nous avons ouvert les yeux.
Peut-il y avoir encore une maison et un amour ?
Ma voix se couvre de feuilles.
Dans ma mémoire ont respiré tant de soleils
Que j'ai salué ma table et mon fauteuil
comme des étrangers venus par la route des années-lumière.
Je ne sais plus qui j'ai aimé mais c'était toi.

J'ai le délire dans la main.
Nous ne sommes plus seuls. Le temps est venu parmi nous.
Entends-le aux fissures de l'horloge,
Il parle de soleils et de destins.
Nous le saluerons avec des pierres et des brins d'herbe.

Nous nous souviendrons du temps de notre terre.

Jean Malrieu (1915-1975)

Extrait de C'était hier et c'est demain, Anthologie Le Printemps des poètes, Mars 2004

Et encore sur ce blog un poème de cette intéressante anthologie... Bonne semaine !

Posté par LESECRITS à 09:24 - - Permalien [#]

06 décembre 2009

Madame de Sade...par la Cie Sirènes

madame_de_sade1...Vu vendredi soir dernier, la mise en spectacle du texte de Yukio Mishima Madame de Sade par la Cie Sirènes.
Une mise en scène superbe et précieuse, étonnante, des costumes magnifiques...en bref une esthétique à couper le souffle pour un texte emprunt de sensualité qui explore la vie de Sade, vue par ses femmes.

madame_de_sade

L'auteur à propos de son texte... "C'est en lisant "La vie du Marquis de Sade" de Tatsuhiko Shibusawa que pour moi, en tant qu'écrivain, se posa l'énigme de comprendre comment la Marquise de Sade, qui avait montré tant de fidélité à son mari pendant ses longs emprisonnements, a pu l'abandonner juste au moment oú il retrouvait enfin la liberté. Telle énigme a servi de point de départ à ma pièce, en laquelle on peut voir une tentative de fournir au problème une solution logique. J'ai eu l'impression de quelque chose de fort vrai en même temps que de fort peu intelligible paraissait derrière l'énigme, et j'ai voulu considérer Sade dans ce système de références. Il est peut-être singulier qu'un japonais ait écrit une pièce de théâtre sur un argument français. La raison en est que je souhaitais employer à rebours les talents que les comédiens de chez nous ont acquis en représentant des pièces traduites de langues étrangères."

Pour en savoir plus, c'est par ici... et encore par ici.

Malgré la fatigue et quelques émotions personnelles, je suis heureuse d'être sortie voir des spectacles cette semaine, d'avoir entendu et vu sur scène ces textes que je me contente bien souvent de lire... Un autre point de vue apparaît alors, il y a des réactions dans la salle, des éclats de rire inattendus sur des moments que je trouve moi émouvants ou graves...et inversement.
Cela vaut la peine de presser mes loustics à la maison, de quitter la chaleur de mon salon, de partir dans le noir et la pluie. Allez, pour moi, le prochain spectacle sera en février et il s'intitulera Sous l'oeil d'Oedipe... ;o)

Posté par LESECRITS à 09:30 - - Permalien [#]

05 décembre 2009

4 Noëls pour 1 ...

...ou comment rire en cette veille de fête avec un DVD vraiment pas snob mais plutôt drôle, si si.
Ne râtez surtout pas la scène de la crèche vivante, un régal !
L'artillerie est parfois un peu trop lourde, avouons le, mais chacun de nous s'y retrouve forcément un peu.

Tout... sauf en famille (sortie en DVD : le 25 novembre 2009) Titre original : Four Christmases

Jusque-là, Brad et Kate avaient toujours réussi à éviter de passer Noël dans leur famille en s'enfuyant vers des contrées exotiques pour des vacances paradisiaques. Mais pour cette année, c'est raté. (Synopsis par allociné)

tout_sauf

Posté par LESECRITS à 14:30 - - Permalien [#]

02 décembre 2009

Par effraction, Hélène Frappat

par_effraction"Dimanche 23 septembre 2004, dans une courte-allée du Marché aux Puces de la Porte de Clignancourt, vous avez acheté pour la somme totale de 40 euros un carton jauni portant la marque Franprix sur ses flancs.
Le propriétaire du stand [...] avait indiqué, sans plus de précision, que le lot contenait des films de famille. De retour chez vous, 17 rue des Deux Gares dans le dixième arrondissement, vous n'avez par ouvert le carton tout de suite.
Il est demeuré dans un coin de votre chambre, avec le reste de vos achats [...], jusqu'à cette soirée d'hiver où, sans savoir pourquoi, vous avez projeté les bobines en désordre sur le mur blanc de la chambre."

Par effraction, quelqu'un s'immisce dans l'intimité familiale d'une étrangère, une petite fille prénommée Aurore, qu'elle voit grandir au fil des images. Une vie inconnue se projette alors sur ses murs, une vie composée de fêtes familiales, de vacances et de jeux...
Par effraction, une jeune fille, A., s'insinue dans les pensées des autres, elle est télépathe, et ce don est un poids, une souffrance, un éloignement...
Par effraction, une autre jeune fille, Sabrina, pénètre tous les week-ends chez les parents de son amie, en l'absence de la famille. Elle organise chez eux des soirées, tente de s'inventer une vie plus riche, différente, une vie qui serait sienne...

Ce livre - au format minuscule - est un petit bijou dont il est pourtant bien difficile de parler... Nous avançons, par fragments, dans une histoire que l'on soupçonne être celle d'Aurore, petite fille télépathe encombrée par son don. Il y a ici une atmosphère, onirique, un peu nébuleuse, précieuse, faite de brouillard, de lacs où l'on se noie et de châteaux vides.
Il m'a fallu relire la fin, deux fois, pour en comprendre le sens, pour savoir si j'assistais à une renaissance, à un récit qui se mord la queue ou à une fin, tragique.
Hélène Frappat a une écriture magnifique, presque désuète, mais d'une dextérité remarquable qui nous amène sans faiblir au terme d'un voyage on ne peut plus troublant.

"Si tu n'entres pas dans ma chambre, je n'entrerai pas dans tes pensées" (quatrième de couverture)

bouton3 Note de lecture : 4.5/5

ISBN 978 2 84485 319 6 - 6.10€ - AOUT 2009

Hélène Frappat a reçu pour ce titre une mention spéciale du Prix Wepler-Fondation - La poste 2009.

D'autres lectures... pour Aurélie, ce livre est une "bulle secrète" et j'adore l'idée - Lily ( car c'est chez elle que j'avais noté ce titre) souligne les diverses interprétations possibles et l'ambiance onirique du roman ...

 

Posté par LESECRITS à 10:43 - - Permalien [#]
Tags :