Mes_images18

Pour info, Les éditions du Serpent à plumes publient une revue dont les bénéfices iront à l'Hôpital de la Communauté Haïtienne. Sa sortie est prévue pour demain, 18 février, en librairie.

En voici le sommaire :
•Dany Laferrière, Le Cri des oiseaux fous, roman (extraits).untitled
•David Damoison, Nuits noire et nuits blanches, photographies.
•Louis-Philippe Dalembert, Les dieux voyagent la nuit, romane (extrait) ; Liens de sang, nouvelle.
•Yannick Lahens, Dans la maison du père, roman (extraits).
•Gary Victor, Banal Oubli, roman (extrait).
•Frankétienne (en attente).
•Fred Koenig, photographies.
•René Depestre, entretien Depestre par lui-même.
•Thomas C. Spear, Lettre à Sergine. inédit.
•James Noël, témoignage, inédit.
•Rodney Saint-Éloi, La tendresse et l’élégance nous sauveront du séisme.
•Hervé Télémaque, tableaux.
•Evelyne Trouillot, roman à paraître, La Mémoire aux abois (extrait).
.
Syto Cavé, Fatras-Bâton, nouvelle.
•Émile Ollivier, Mère-Solitude, romans (extraits) ; Des nouvelles de son excellence, nouvelle.
. Frankétienne, D'un pur silence inextinguible, (extrait).

"Pourquoi publier un numéro hors-série du Serpent à Plumes ?
Depuis sa création, Le Serpent à Plumes a su construire un superbe catalogue d'auteurs francophones. Il s'est étoffé au fil des ans d'auteurs étrangers et de tous bords, mais la littérature haïtienne y occupe une place à part. Dany Lafarrière, Yannick Lahens, Emile Ollivier, Louis-Philippe Dalembert, tous on publié dans cette maison d'édition. [...]
A notre façon, nous avont voulu offrir au public un morceau de culture haïtienne. En recueillant des extraits de romans, des nouvelles, des entretiens et des témoignages, des photos et des tableaux. "

"L'Hôpital de la Communauté Haïtienne est l'un des rares centres médicaux à Portau- Prince qui se concentre sur les soins apportés aux plus pauvres, sans aucune aide de l'Etat. Sa capacité de 50 lits est, depuis le tremblement de terre, totalement dépassée : des milliers de victimes se présentent, jour après jour, et les besoins sont immenses. Manque de médicaments de base, de matériel orthopédique, de personnel : la plupart des patients, aujourd'hui, n'ont plus de maison, plus de foyer, souvent plus de famille, ne savent plus où aller. Les traumatismes sont ceux du temps de guerre : surtout des membres écrasés et des blessures à la tête. L'aide n'est pas seulement nécessaire : elle est urgente, vitale. Elle ira à ceux qui, depuis toujours, sont les délaissés, les nécessiteux, les sans-abri d'Haïti, et qui, plus que jamais, sont seuls. L'Hôpital de la Communauté Haïtienne est leur hôpital."

ISSN 2268069362 - 15 € - 176 pages