lefoudel_autre"C'est en observant le bref vacillement dans ton regard que j'ai entrevu une issue : ne jamais te donner ce que tu attendais, ne jamais jouer le rôle que tu me dictais. Etre ailleurs. Etre une autre. Je ne me le suis pas formulé clairement à ce moment-là. C'était intuitif, inarticulé. J'ai foncé dans le noir..."

Des nouvelles ou des extraits de vie, on ne le saura jamais vraiment. Il s'agit ici de raconter des histoires de femmes, d'une femme en particulier peut-être, de parler de ses passions, des hommes de sa vie, de ses choix amoureux.
Rien de toujours très reluisant, rien de toujours très assumé non plus, rien de bien abouti dans ces histoires de coeur que l'on nous sert, à part des raisons de s'enflammer, de se passionner ou de regretter.
Les époux deviennent des ex. Les hommes sont alcooliques, infidèles, séducteurs. Parfois ils font bien l'amour, on s'en étonne alors, mais souvent ils déçoivent. Parfois aussi, les hommes sont des pères.

"Stendhal dit quelque part que l'amour s'empare de nous par deux voies : les sens et l'imagination. Je ne sais plus où, mais qu'importe ? Ce salaud de Stendhal a tout écrit sur les états et les nuances infinies du sentiment amoureux."

A l'instar de Spéracurel, j'ai entamé cette lecture avec un enthousiasme certain. De plus, l'écriture de Sophie Képès m'a tout de suite beaucoup plu, voilà qui était un point positif. Le ton, la verve frondeuse, tout était là pour me séduire. Cependant, j'ai refermé ce recueil un peu dépitée. Pour moi la plupart des nouvelles ont une chute qui tombe à plat, et l'on sait oh combien cet élément est important. Pour moi, me reste à l'esprit un sentiment désagréable au terme des pages, non que rien ne le soit réellement dans ce livre mais cela reste en suspens au fil des mots et colle de plus en plus aux yeux à la longue ...

Je commence à me demander si je ne traverse pas une phase négative en matière de lecture, car après quelques délicieux récits qui parlaient si tranquillement de campagne, de douceur et de temps, le sentiment qui domine chez moi est celui de ne pas être en osmose avec les derniers volumes que j'ouvre depuis quelques jours. Je le regrette pour eux, et je le regrette pour moi.

Lorsque je m'inscris à Masse critique j'aime cocher plusieurs livres, et laisser le hasard faire ensuite son choix... J'ai rencontré cette fois-ci Sophie Képès, j'aimerais beaucoup découvrir d'autres de ses écrits et m'en faire ainsi une idée plus complète.

bouton3 Note de lecture : 3/5 - Les éditions Noir sur Blanc - 12€ - Avril 2010

Un livre lu dans le cadre de l'opération Masse critique de Babélio - merci à eux !!

Le Fou de l\'autre par Sophie Képès

Sophie Képès

Critiques et infos sur Babelio.com