bulles_et_nacelle"Oui, c'est vrai, j'ai peur d'écrire, de céder au vertige de mes sensations. Comme si j'avais peur de souiller un beau tapis blanc immaculé de mes souliers tout crottés de maladresse...
Je gis dans le silence, cherchant à me distraire.
Que puis-je raconter qui soit vraiment utile à moi-même ou à quelqu'un d'autre ?
Ou alors utile comme une bulle de savon, une guirlande..."

La solitude, c'est chouette !bulles_et_nacelle1 Si si. A la télé, on regarde ce que l'on veut, on mange à l'heure qui nous convient, idem pour la douche, et je ne parle pas du livre que l'on peut commencer au beau milieu de la nuit sans gêner les voisins...remarquez s'il n'y a pas de voisins.
Une petite souris, écrivain de métier, clame haut et fort son amour de la solitude mais alors qu'un oisillon choisit d'apparaître à chaque fois qu'elle ressent ce vide des autres, un trouble la gagne... et si elle avait tort. Et si cet amour de la solitude ne cachait en fait qu'une impuissance d'écrire réellement ce qu'elle souhaite, si elle n'enviait pas tout simplement le décorateur de la ville si affable et cet enfant qui souffle des bulles là-bas, tout ce qui rend les choses un moment plus jolies. Elle aimerait écrire la vie de cette manière-là, ses phrases seraient des guirlandes et ses mots des bulles...

Voici un album qui touche sans prévenir sous des dehors innocents. Il m'a mise Ko, c'est dire. Une réflexion sur l'écriture qui ne clame pas son jeu et une infinie poésie des vignettes, j'adore !

Editions Dargaud - 15.50€ - juin 2009            

Merci ma bibli !