c'est évident - et pourtant,bleu
j'aime - souris un peu, tu t'inquiètes,
sois rassuré, ni passion ni outrage -
idée absurde, infidèle,
lis les mots que mes lèvres prononcent -
écoute - crois.
après viendra le moment, pour tomber et douter

j'aime - apprends à l'entendre -
comme si c'était une musique tendre - ovale - voltigeante,
comme si demain n'était pas blessé -
dormir sans le regard des étoiles la lune y a déjà pensé,
lis dans mon regard combien rien n'est grave
tu chuchotes des mots fous,
tiens le rebord du monde il ne vacille pas

direction nulle part, j'aime -
tu ne crains rien,
jeter sur l'herbe ce qui plait,
et plier sous soi son corps et ses jambes -
absurde, il y a de la fuite dans ce jeu,
utilise le peu de l'été -
sois la branche qui cherche le ciel, pour voler,
urbaine et tranquille est la ville qui soutient tes pas -
lis dans ses creux les scènes qu'elle t'envoie,
t'échappe la texture des mouvements -
carresse alors la surface,
pour avancer il suffit parfois de tanguer,
apprendre à m'attendre ne sert à rien

bruime, rupture, tempête
tambourine l'eau qui s'écoule du toit,
libérée elle s'écrase sur le bois,

j'aime -
dommage que dure le bruit,
dommage que les nuages fassent pluie -
tu aurais préféré grand soleil,
la vie est plus forte version bleu -

j'aime,
tu maudis les chemins - la voie qui m'a conduite jusqu'ici,
les libellules savent se cacher parmi les brousailles,
tu n'as pas besoin d'air pour les disperser -
le temps des saisons n'est plus,
titubent aujourd'hui l'eau, le ciel et tes bras.

© Les écrits d'Antigone - 2010

Encore un petit morceau du travail effectué lors de l'atelier d'écriture déroulé le premier week-end de juin. Il s'agissait cette fois-ci de suivre un canevas, celui des lettres soulignées et de la ponctuation utilisée, canevas d'un autre poème dont nous n'avons rien su au final, ce n'était pas l'objet. Nous avions du temps devant nous, mais quelle épreuve difficile et quelle surprise de voir ce que l'esprit va ainsi chercher, plus loin. Voilà qui est très intéressant. A essayer chez soi pour ceux qui aiment les défis !!

Sinon, n'hésitez pas à aller lire Bleu, la maison message, par Emmanuelle Pagano, une nouvelle inédite publié sur Le Monde des livres d'hier.