sept_ans"Je me suis assis au bord du lit, me suis frotté les yeux, honteux de mes pensées. Lorsque Iwona m'a effleuré le dos, j'ai sursauté et me suis levé d'un bond. Elle m'a dit qu'elle avait prié pour que je lui adresse la parole. Elle s'était déjà assise plusieurs fois non loin de moi dans ce Biergaten, mais je ne l'avais jamais remarquée. Ça m'a fait froid dans le dos. La pensée qu'Iwona m'eût choisi avait quelque chose d'inquiétant. Pourquoi moi ? Elle m'a donné aucune réponse. Il faut que je parte, ai-je dit rapidement. J'ai noué mes lacets dans l'escalier."

Alors qu'Alexander est au terme de ses études d'architecture et qu'il s'apprête à suivre une voie toute tracée, sa rencontre avec une jeune polonaise effacée, et laide, va contre toute attente bouleverser sa vie.
C'est pour répondre à un défi de groupe qu'il l'aborde, et pour suivre une fascination sulfureuse et inexplicable qu'il va la revoir. Pourtant, près de lui il y a la sublime et parfaite Sonia qui ne demande qu'à partager sa vie. Après un séjour à Marseille, il lui demande de l'épouser. De retour à Munich, ils s'installent ensemble et concrétisent leur projet d'agence. Cependant, Iwona reste présente dans les pensées d'Alexander, et lorsque sept ans après leurs premiers échanges une lettre fait son apparition, l'attachement étrange qui le lie à la jeune-femme le pousse à la contacter.

Ce roman à l'ambiance très allemande, a un charme dérangeant et prenant. Et pourtant, Alex, l'anti-héros de cette histoire, dont on suit pas à pas les mouvements et les aveux, ne s'avère pas être un personnage très sympathique à la lecture. Il trompe tout le monde. Il abuse sans grande culpabilité d'une jeune-femme sans défense, amoureuse, bigote, laide, sans-papiers, qu'il semble ensuite ne pas se soucier de laisser sans nouvelles.
Là où l'auteur fait preuve de talent c'est en nous démontrant combien l'humain est fait de cela, d'une certaine médiocrité, d'une méchanceté latente, mais aussi d'une infinie complexité de sentiments et d'actes. Aucun des protagonistes de cette épopée amoureuse n'est sans défaut ou failles, ils nous ressemblent un peu sans doute mais ce n'est pas ce que l'on a envie de croire ou d'entendre.

Une lecture distrayante et inquiétante qui traite avec dextérité de la dépendance amoureuse, et souligne avec brio les travers humains.

bouton3 Note de lecture : 4/5 - Christian Bourgeois éditeur - 18€ - Février 2010