onzemillim_tresEcrire

Ecrire pour éviter de crier
Comme on se livre, déshabillée.

Ecrire pour flirter avec l'invisible.
Se montrer sans fard.

Ecrire comme un acte d'amour indélébile
Une marque laissée sur du papier
Une morsure de plaisir sur un corps aimé.

Lorsque Clara m'a proposé de découvrir ce petit livre, j'ai dit oui. Autant parce que l'auteure vit très près de chez moi que parce qu'elle est née également la même année que la mienne. Et puis, je suis curieuse. Un petit article de Ouest France, ici, m'avait aussi pas mal alléchée.

Dans son recueil de textes et poèmes, Sandrine Billet nous raconte sa grossesse à 25 ans, sa solitude d'alors, son cheminement professionnel, ses sensations, ses espoirs et ses victoires sur la vie, ses amours. J'ai aimé son écriture, très prometteuse, son émotion qu'elle délivre comme un don, sans fausse pudeur. Même si tout cela ne semble encore qu'une ébauche rapide, une introduction, un amalgame de petites choses juxtaposées, je lui souhaite de poursuivre encore ce chemin d'écriture qui guérit, oui c'est vrai, et elle le montre très bien dans ses lignes.

Editions Edilivre.com - 12€ - Avril 2010