30 septembre 2010

En septembre, dans vos PALs

livrescaf_il y avait toujours beaucoup de livres en attente.
Mais vous avez lu ...

George - La pluie avant qu'elle tombe de Jonathan Coe - Un coup de coeur !
            Miss Charity de Marie-Aude Murail - Un coup de coeur !
Vilvirt - Le secret de Lady Audley de M E Braddon - Un coup de coeur !
           L'hôtel New Hampshire de John Irving - Un coup de coeur !
           Mrs Dalloway de Virginia Woolf - Une sacré découverte !
           La route de McCarthy - Pas mal mais pas transcendant non plus ...
Tiphanie - Au Bonheur des Dames de Emile Zola - Un coup de coeur !
Aifelle - Vent printannier de Hubert Haddad - Un "gros" coup de coeur !
           Puisque rien ne dure de Laurence Tardieu - Bouleversant !
Caranca - Et si on dansait ? de Erik Orsenna - Une découverte d'auteur !
              La petite école dans la montagne de Michel Jeury - Une lecture agréable...
Sofynet - La communauté du Sud 1 de Charlaine Harris - Une déception !
Alexiel - Sugarmilk de Jaryû Dokuro - Une bonne découverte !
            Playback de Shimaji - Belle découverte pleine de douceur !
            Mercy Thompson, Tome 1 : L’Appel de la Lune de Patricia Briggs - Un vrai régal !
Sharon - Mister Boxe d'Eddie Muller - Une bonne surprise !
             Poil au nez de Cécile Chartre - Une bonne surprise !
             Marie-Anne, fille de roi d'Anne-Marie Desplat-Duc - à peine lu, déjà oublié !
             Les cafards de Jo Nesbo - une grosse déception !
             Noir dehors de Valérie Tong Cuong - Un roman sensible et prenant !
             Meurtriers sans visage d'Henning Mankell - Un coup de coeur !
             Trois femmes puissantes, de Marie NDiaye - Une petite déception !
Véro - Lettre à D d'André Gorz - Belle découverte !
         Tsubaki d'Aki Shimazaki - Encore une belle lecture !
Theoma - Le nom du vent de Patrick Rothfuss - Un premier roman fantasy époustouflant !
                  Soie de Alessandro Barrico - Ephémère !
                  Affinités de Sarah Waters - Captivant !
Patacaisse - Les 10 femmes de l'industriel Rauno Ramerkorpi d'Arto Paasilinna - Une déception !
Valérie - My family and other animals/ Ma Famille et autres Animaux de Gerald Durrell - Une lecture mitigée !
Anne (des mots et des notes) - Le chat qui jetait des peaux de banane de Lilian Jackson Braun - Sans surprise !
Alexielle - Le liseur de Bernhard Schlink - Une très bonne lecture qui invite à la réflexion !
Typhania nous raconte l'histoire de sa PAL en photo et il s'agit d'un bilan de septembre positif !
L'or des chambres - Comme un père de Laurence Tardieu - Une lecture agréable mais sans plus !!
Cacahuète - Jane Eyre de Charlotte Bronté - Une lecture plaisante mais sans plus !
                  La fille à la perle de tracy Chevalier - Une bonne surprise !

Pour ma part, j'ai lu Au secours Mrs Dalloway de Mary Dollinger, très distrayant !

Je retiendrai ce mois-ci...

Les nombreuses lectures de Sharon, votre enthousiasme toujours intact, la bonne idée de Typhania, les multiples coups de coeur découverts, votre participation active en commentaire ! Je vous remercie d'avoir allégé ainsi l'organisation de ce petit challenge qui me permet de mieux connaître certaines d'entre vous...

Rendez-vous en octobre, pour découvrir encore une fois les trésors cachés de vos PALs !

objectif_pal_le_retour

Sinon, il y a toujours aussi ce que j'arrive à piocher ici [clic]. Bonnes lectures !

Le billet flottant d'octobre apparaîtra à droite dès que possible... La marche à suivre par ici.

Posté par LESECRITS à 21:21 - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags :


Mon tour du monde des animaux

Mes_images31... par Anne-Sophie Baumann et Laurence Jammes.

Etre blogueuse, c'est aussi cela, faire sans le savoir  extrêmement plaisir à ceux qui nous sont proches...

Lorsque j'ai reçu ce titre des éditions Tourbillon, Mon tour du monde des animaux, je me doutais qu'il intéresserait beaucoup petit dernier (5 ans) - très gros consommateur de documentaires animaliers de toutes sortes - mais je ne pensais pas que l'enthousiasme serait aussi énorme !!

Car en allant au-delà de sa couverture traditionnelle, c'est un ouvrage magnifique auquel nous avons affaire. Après ouverture de l'enveloppe je n'ai entendu que des Oh et des Ah étonnés. En effet, le petit plus de ce très bel album que vous présente au-dessus mon fils, très sérieux dans le rôle, est de nous livrer des pages graphiques de qualité, jumelées avec des volets remplis de détails informatifs mais surtout de la photo "en vrai" des animaux dessinésle_tour
(dixit ma grande fille qui l'aurait bien voulu pour elle... je vous épargne la comédie du il est à moi non à moi qui a suivi, aucun intérêt, c'est toujours un plaisir que de les voir s'étriper pour un livre, non ?). C'est ce rapport imaginaire/réalité qui a beaucoup plu à mes enfants, un parallèle que l'on ne voit pratiquement jamais dans la plupart des autres documentaires et qui est ici extrêmement bien fait et passionnant.

Nous suivons dans ces pages le voyage de Gaé, fou de joie à l'idée d'accompagner Sylvain son père, photographe animalier pour un tour du monde en quête des plus beaux spécimens de la terre, de la gerboise tapie dans son terrier à l'orque majestueux, en passant par la fourmi coupeuse de feuilles de la forêt amazonienne.

Mon fiston a aussitôt adopté ce grand livre comme nouvel album doudou à transporter partout et à consulter sans se lasser... "C'est le plus beau de tous les livres !" m'a-t-il dit en grand connaisseur, et je trouve quant à moi que le rapport qualité/prix de cet ouvrage en fait une idée cadeau vraiment pas bête... Une bien jolie surprise d'automne !

mon_tour_du_monde_des_animaux

Merci encore à Ines des éditions Tourbillon !!

12.90 € - Septembre 2010 - Conseillé à partir de 4 ans !!

Posté par LESECRITS à 07:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2010

Un autre amour, Kate O'Riordan

un_autre_amour"Pour être parfaitement honnête, je ne sais pas quoi penser. Je ne me reconnais pas. Je ne sais pas si c'est mon moi réel, celui que j'aurais dissimulé toute ma vie. Ou juste une mauvaise excuse pour faire une pause dans la réalité."

Connie et Matt forment un couple sans histoires. Avec leurs trois garçons, ils vivent à Londres. Lui est dentiste et elle crée, avec son amie Mary, des cartes originales qui connaissent un succès certain.
Cependant, lors d'un week-end à Rome, les époux font la rencontre inopinée d'une ancienne amie d'enfance, Greta, visiblement à la dérive. Matt décide de rester en sa compagnie pour lui venir soi-disant en aide. Connie rentre seule, effondrée, dans l'obligation d'affronter le regard inquisiteur de ses garçons, dans l'obligation de faire façe, déterminée finalement à ne pas renoncer si facilement à l'amour de sa vie...

A l'instar de Pierres de mémoire, dont je conserve un excellent souvenir, Kate O'Riordan tarde dans ce roman à nous plonger dans l'essentiel émotif de ses personnages...mais ce n'est que pour préparer mieux le terrain d'un tourbillon qui laisse encore une fois le lecteur pantelant en fin d'ouvrage.
En effet, loin de nous bercer d'illusion, de ne nous donner à voir qu'une Connie bafouée et innocente, l'auteure sait par petites touches dresser un portrait original de l'adultère. J'ai aimé que dans ce roman, personne ne soit parfait, chacun ravale en soi des pensées pas très belles, que l'amour y soit si tenace et aux multiples facettes.
Matt y est le personnage sacrifié. Les enfants en sont les héros malgré eux. La solitude étend sa toile et pousse Mary, l'amie reléguée en périphérie, au bord du précipice. Connie ne sort pas grandie de son combat pour l'amour et la famille. Seule Greta semble retrouver au final son chemin vers elle-même...
Une lecture troublante et passionnée, et un judicieux portrait de société.

bouton3 Note de lecture : 4/5 - Editons Joelle Losfeld - 22€ - Sept 2010

La lecture de Cathulu - Celle de Kathel - Et bien d'autres avis chez Bob !

Posté par LESECRITS à 09:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2010

Ma drôle de vie

Posté par LESECRITS à 21:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

26 septembre 2010

Ne plus

Ne pas être comme sa mèrene_plus
Ne pas vivre mâchoire serrée
Ne plus être comme son père
Ne pas s'enfermer pour écrire
Ne pas se suffire
Arrêter de s'excuser
De geindre
Avant, la passivité
L'indifférence jouée
Travaillée à petits points
Avant, cette terreur incroyable de tout
Ne pas jouer, ne plus se cacher, ne plus feindre

Libre et nue, fragile et tendre
Accepter enfin dans son corps apaisé
L'amour d'où il vient

© Les écrits d'Antigone - 2010

Posté par LESECRITS à 10:40 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


25 septembre 2010

Vous n'étiez pas là ...

albanlefranc... J'ai assisté, mardi soir dernier, à une lecture partielle de ce texte d'Alban Lefranc. Une lecture partagée entre l'auteur et Rodolphe Burger, musicien, qui accompagnait ce moment de musique et de voix.
Cette soirée a sonné le début d'une nouvelle saison littéraire dans ma ville, auquelle je compte bien assister le plus possible et dont je vous parlerai très certainement de temps en temps.

Vous n’étiez pas là est en quelque sorte une biographie, une tentative de dresser le portrait de Nico (1938-1988), cover-girl, égérie entre autres des films de Warhol, liée au Velvet Underground, femme fatale et junkie, célèbre dans les années 60/70.

« On s’est bien foutu de votre gueule toutes ces années, de vos grands yeux ahuris, de votre indéracinable accent teuton, un peu moins les derniers temps où votre main s’armait promptement d’un tesson paraît-il, Queen of the bad girls enfin, parvenue au but. »

Présentation de l'éditeur : "Apostrophant son héroïne sur un ton tendre et grinçant, Alban Lefranc s’approprie les tendances à l’affabulation de Nico, tord ici et là le bâton des faits et finit par la mentir vraie. Partant de ce rapport décalé, elliptique et dissonant, il l’exhume des ruines du IIIe Reich, la confronte à l’absence d’un père, autopsie les zones d’ombre de son ascension fulgurante, remet en perspective ses frères de chaos, ôtant un à un les masques d’une intériorité mouvante pour réinventer quelques-unes de ses vies possibles."

J'ai réussi à piocher dans cette écoute quelques phrases intéressantes, une atmosphère. J'ai aimé comment Alban Lefranc pointait de la plume la capacité toute impertinente de Nico de faire de sa vie, à chaque instant, une aventure différente, un no man's land maîtrisé.
Cette lecture publique est pour moi une première approche à approfondir...

Vous n’étiez pas là, Alban Lefranc, éditions Verticales 2009.

Un article complet sur Remue.net

Posté par LESECRITS à 20:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

22 septembre 2010

Objectif Pal de Septembre ... Au secours Mrs Dalloway, Mary Dollinger

Au_secours_Mrs_DallowayEn ce moment, le Mrs Dalloway de Virginia Woolf est à l'honneur sur vos blogs (voir ici le billet tentateur de Vilvirt)... Alors, en attendant de lire ce roman à mon tour un jour prochain, j'ai décidé d'aller chercher cet opus ci-contre de Mary Dollinger, au titre évocateur, perdu au fin fond de ma PAL pour mettre Mrs Dalloway définitivement en avant en ce mois de septembre...

"Je songeais à Mrs Dalloway que personne ne se serait risqué à prendre pour une femme de petite vertu. Je la voyais marcher avec ce port altier dont seuls les gens bien nés ont le secret, passant tranquillement à travers la vie. Elle se désintéressait des uns, charmait les autres, contournant les événements, fleurant à peine les émotions, fuyant l'amour charnel et, qui, tous les soirs, virginale et seule, se retirait dans l'austérité de sa chambre-cellule. Je l'avais beaucoup fréquentée depuis quelques mois, sans en tirer les leçons, ni pour autant calquer ma vie sur la sienne."

Clare est aujourd'hui une femme d'âge mûr dynamique et curieuse. D'origine anglaise, elle a épousé dans sa jeunesse un français intelligent et beau, mais un brin ennuyeux, Georges, avec qui elle vit dorénavant en France. Avec lui, elle a eu deux enfants et un chien, et a hérité en prime d'une gouvernante lugubre qui lui voue depuis toujours une certaine aversion, Mathilde. Habituée à vivre ce quotidien sans surprises, résolue aux absences de son mari, elle jubile pourtant lorsque en un après-midi tout est remis en question. Obligée de vendre sa voiture rutilante pour faire face à un déficit bancaire imprévu, étonnée de ne pouvoir joindre son mari au téléphone à son hôtel habituel, elle se mêt en tête d'écrire un roman aux ressorts romanesques pour gagner "beaucoup d'argent", et décide de faire de Mrs Dalloway, l'héroïne de Virginia Woolf, sa compagne d'écriture... Il ne restera plus qu'à un admirateur belge de la séduire pour que la vie de Clare prenne alors un tournant extravagant.

Autant le dire d'emblée, il y a beaucoup d'humour et de légèreté dans ce roman. Et en cela, il m'a beaucoup plu. Je me suis bien amusée avec cette lecture qui ne se prend pas cinq minutes au sérieux. De temps en temps, voilà qui fait vraiment du bien. Les réparties sont efficaces, le rythme rapide et sûr, aucun ennui au programme. Alors, bien entendu, Clare n'est pas très crédible en apprenti écrivain et sa passion dévorante et soudaine pour Jeffery le belge séducteur est un peu étonnante, mais je n'avais pas envie de bouder mon plaisir et j'ai aimé rire tout en cotoyant de nouveau par ce biais l'univers riche de Virginia Woolf...

bouton3 Note de lecture : 4/5 - Jacques André éditeur - 15.50€ - Septembre 2006objectif_pal_le_retour

De l'auteure, j'ai lu Journal désespéré d'un écrivain râté et Le bébé était cuit à point

Lily avait beaucoup aimé aussi (Cathulu moins, voir dans les commentaires... ;o)

Où il est également question de Mrs Dalloway...

Le blog de Mary Dollinger : http://www.mary-dollinger.com/

Objectif Pal : 2/12

Vous pouvez toujours laisser vos liens de lectures de Pal [ici] pour septembre, et il y a encore à découvrir tout ce que j'arrive à piocher [ici].

Posté par LESECRITS à 14:05 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

19 septembre 2010

Ils en ont de bonnes ...

aragon"[...] Ils en ont de bonnes ceux
Qui parlent d'amour comme d'une histoire de cousine
Ah merde pour tout ce faux-semblant
Sais-tu quand cela devient vraiment une histoire
L'amour
Sais-tu
Quand toute respiration tourne à la tragédie
Quand les couleurs du jour sont ce que les fait un rire
Un air une ombre d'ombre un nom jeté
Que tout brûle et qu'on sait au fond
Que tout brûle
Et qu'on dit Que tout brûle
Et le ciel a le goût du sable dispersé
L'amour salauds l'amour pour vous
C'est d'arriver à coucher ensemble
D'arriver
Et après Ha ha tout l'amour est dans ce
Et après [...]"

Aragon, extrait de La Grande Gaîté

Posté par LESECRITS à 09:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 septembre 2010

Les dessous de table, Nicole Versailles

lesdessousdetable "Non, plus personne ne rira, plus personne ne chantera quand ils m'entendront."

Il y a la réalité, la vie en surface, et puis tout ce qui se cache en dessous, la misère, les mesquineries, les tromperies, les désirs inavoués dans Les dessous de table... Rien à voir avec les "affaires" ici, si peu. Il est surtout question d'amour, ou de sexe disons-le plutôt ainsi, de colères, d'éclats silencieux, de vengeances, de cris rentrés, et de crimes en suspens.

En 18 nouvelles terriblement efficaces, Nicole Versailles réussit à nous transporter dans un univers où la tromperie est la norme, la déviance une rectitude. Et au dessus de tout cela règne un regard innocent, qui ressemblerait un peu à celui de l'enfance... On peut s'imaginer également un tout-petit caché sous une nappe qui observerait par mégarde un manège qui n'est pas pour lui.

J'ai été surprise, étonnée, chamboulée. Je me suis demandée comment une si douce blogueuse pouvait écrire ainsi la noirceur, et pourtant sans créer le malaise, avec l'élégance et le doigté dont elle est coutumière. De plus, comme elle maîtrise avec brio l'art de la nouvelle, chaque conclusion est un frémissement délicieusement renouvelé.

Dans ce recueil, chaque décision est lourde de conséquences et la frontière étroite et floue entre le Bien et le Mal.

"Aujourd'hui en ce jour de fête qui réunit tous les collègues de Charles-Henri, son cher époux, pour fêter sa promotion bien méritée après tant d'années de dur labeur, Marie-Solange décide qu'elle a assez penché la tête vers sa solitude, sa dépression, ses larmes et ses rancunes secrètes."

Voilà qui vous donnera envie de regarder vos voisins de table un peu plus profondément dans les yeux, ou d'aller respirer l'air pur au soleil c'est selon.
Quant à moi, ce petit livre m'a remis sur les rails d'un plaisir de lecture perdu depuis quelques jours. Donc merci et chapeau ! J'ai aimé.

bouton3 Memory Press - 14€ - Septembre 2010

Le blog de Coumarine : http://coumarine.blogspot.com/

Ses autres titres - Tout d'un blog - L'enfant à l'endroit, l'enfant à l'envers (dont je garde un souvenir émouvant)

La critique d'Alainx

Posté par LESECRITS à 20:49 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

15 septembre 2010

Taaake ooooon meee...

...ça ne vous dit rien ? Si ? J'aime beaucoup cette version.
Et puis pour vous dire aussi...un peu du mal à suivre en ce moment. Du changement de rythme, mille trucs à faire, la rentrée, bref débordée.

Bon mercredi !!

Posté par LESECRITS à 10:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :