changement"Qu'on le veuille ou non, le changement fait peur car il nous conduit à hypothéquer un présent connu, prévisible et par là même rassurant, au profit - mais quel profit ! - d'un avenir incertain et par conséquent anxiogène. En réalité, ce qui fait peur, ce n'est pas le changement lui-même, mais la représentation que nous nous en faisons. Et c'est précisément parce que nous restons bloqués sur cette représentation que nous entrons dans une dynamique d'angoisse. Si nous étions capables de percevoir en nous cette peur du changement et si nous pouvions l'accepter comme faisant partie intégrante de notre difficulté à nous imaginer dans un autre contexte d'habitation, nous serions moins tourmentés par cette perspective. Au lieu de cela, nous jouons crânement les héros impavides alors que nous en avons mal au ventre."

Extrait de La Maison sur le divan de Patrick Estrade, Editions Pocket, Octobre 2010
Un essai psychologique qui tourne autour de la maison, comme le souligne son titre, mais qui parle aussi beaucoup de nous et de ce qui nous est important, du foyer. J'y picore de temps en temps de petites choses intéressantes. Pour preuve, mon ouvrage est strié de pages cornées. Merci Cathulu ! (son billet)