ether"Dans son acte insensé, il lira l'évidence de ses sentiments, il mesurera la force de son attachement. Et puis dans le cas contraire, ce sera tant pis, tant pis pour elle, tant pis pour tout. Si, par le plus grand des malheurs, il refusait de la comprendre, s'il n'acceptait pas son amour, alors rien n'aurait plus d'importance pour elle."

Elle, elle est infirmière, affectée au service des cancéreux en soins palliatifs. Elle est efficace et discrète, toute en contrôle d'elle-même, séparée de son mari, habitante d'un coron que les autres résidents ont déserté depuis longtemps, d'origine polonaise. Et puis, elle le rencontre lui, ce photographe de la région parisienne venu immortaliser les mines désertées avant leur disparition programmée. Il est beau, il est grand, il conduit une moto, il s'intéresse étrangement à elle. Cependant aussi, il abuse d'elle, la malmène, la libère charnellement, la révèle. Entre passion insensée et relation cruelle, la folie n'aura plus qu'à se créer un passage étroit dans un univers mental tout à coup déjà en dangereux déséquilibre..

J'avais noté ce titre en 2007 suite à un billet coup de coeur de Tatiana de Rosnay sur son blog (à lire ici). Je l'ai déniché ensuite en bouquinerie, voilà comment Ether s'est retrouvé inopinément dans ma PAL. En le lisant cette semaine, j'ai compris ce qu'avait aimé l'auteure de La mémoire des murs dans ce livre. Car effectivement, il y a une certaine fascination similaire entre les deux histoires, le lecteur devient spectateur d'une descente aux enfers mentale, liée à la passion et à la libération d'un passé mis artificiellement sous cloche.
L'écriture de Franck Resplandy est belle et fluide, au service d'une atmosphère peut-être trop suffocante pour mon goût du moment, mais il n'y a rien à redire à l'efficacité des scènes, à la justesse des mots et à la surprise de la chute finale. De plus, j'ai apprécié les fausses pistes glissées ici et là, le personnage le plus inquiétant ne s'avérant pas être au final celui que l'on croit.
Une lecture de PAL de qualité en somme, mais un brin dérangeante.objectif_pal_le_retour

bouton3 Editions Plon - 18.50€ - Août 2007

Objectif Pal : 7/12

Vos lectures de Pal de février sont toujours à déposer par ici.