28 février 2011

En février dans vos Pals...

book18

il y avait toujours beaucoup de livres en attente.
Mais vous avez lu ...

Aifelle - Finnigan et moi de Sonya Hartnett - Un roman étrange, fort bien fait mais éprouvant.
Patacaisse - Trilogie New Yorkaise de Paul Auster - Avis mitigé. Contente d'avoir découvert cet auteur mais je n'y retournerai pas, je pense.
                   La mécanique du coeur de Mathias Malzieu - avis mitigé.
Enna - La fille de l'irlandais de Susan Fletcher - Une belle découverte !
          Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants de Mathias Enard - un beau style mais je reste sur une impression d'inachevé.
          Indignez-vous! de Stéphane Hessel - un flop total pour moi, je suis passée complétement à côté !
Theoma - Carnets intimes de Sylvia Plath - Un indispensable !
Alexiel - Night World, Tome 1 : Le Secret du Vampire de L.J. Smith - Déception. Trop fleur bleue et trop peu d'action. Je ne lirai pas la suite.
George - La fenêtre panoramique de Richard Yates - Un roman sombre parfois un peu long mais qui reste intéressant.
Véro - A Mélie, sans mélo de Barbara Constantine - une déception !
Tiphanie - Deux Etés d'Erik Orsenna - et c'est une petite déception.
               Le canapé rouge de Michèle Lesbre - là encore c'est une déception !
               Vingt ans après d'Alexandre Dumas  - et ouf une très bonne lecture pour rattraper les deux précédentes ;)
Vilvirt - Les Contes Fantastiques de Théophile Gautier - un classique de la littérature fantastique par un très grand écrivain dont la plume et le style m'ont ravie !
           Salomé d'Oscar Wilde - j'ai beaucoup apprécié !
Valérie - The Anniversary Man de J.R Ellroy - une vraie déception.
            Twist de Delphine Bertholon - j'aurais aimé être plus émue. 
            Les Lieux Infidèles de Tana French - trop de longueurs.
Emmyne - Le roman de Tolstoï de Vladimir Fédorosvky - un premier rendez-vous qui donne envie d'en lire plus.
Anne ( des mots et des notes) - Cher amour de Bernard Giraudeau - Bien mais je n'ai pas été passionnée...
en lecture commune avec Sharon - Cher amour de Bernard Giraudeau - un carnet de voyage élégant et humaniste.
Sharon - Brunswick Gardens d'Anne Perry - un roman policier intimiste.
             Un brillant avenir de Catherine Cusset - un roman très bien construit, au style impeccable, qui ne dégage pourtant que peu d'émotions.
             Les larmes de Tarzan de Katarina Mazetti - un anti-conte de fée moderne pour adultes.
Liza Lou - L'attentat de Yasmina Khadra - un roman bouleversant et magnifique.
               Colorado Kid de Stephen King - je m'attendais à mieux de la part de Stephen King car l'histoire m'a laissée sur ma faim !
Bookybook - Rêves et cauchemars de Stephen King - En un mot, je dirais que ce livre est mystérieux !
                 Les enfants de la terre t1 (le clan de l'ours des cavernes) de J M Auel -  je le trouve GRANDIOSE !! J'adore, c'est vraiment bien écrit et nous donne l'envie de lire les autres tomes... Un vrai coup de cœur pour moi !
Tiphanya : son bilan en photo !! - Des lectures variées mais surtout 2 très bonnes découvertes.
Sofynet - Trèfle d'or de Jean-François Chabas - Un bon roman jeunesse.
Annie - La petite dame en son jardin de Bruges de Charles Bertin - un coup de coeur...j'en ai le coeur chaviré !

Pour ma part, j'ai lu Ether de Franck Resplandy, un roman de qualité qui distille pourtant une ambiance assez dérangeante dont j'ai eu du mal à me défaire !

Je retiendrai de ce mois-ci...

Le nombre important de vos déceptions, Février aura été très mitigé côté Pals. Heureusement, quelques belles découvertes relèvent le niveau et votre motivation toujours intacte fait plaisir à voir et donne envie d'aller à son tour fouiller dans sa Pal !! Sharon est la grande dévoreuse de PAL du mois avec quatre livres lus (dont un en lecture commune) !

Rendez-vous en Mars, pour découvrir encore une fois les trésors cachés de vos PALs !

objectif_pal_le_retour

Sinon, il y a toujours aussi ce que j'arrive à piocher ici [clic]. (Petit mode d'emploi)

 

Posté par LESECRITS à 14:32 - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags :


27 février 2011

Ah ah ah ...

... Liliba ayant fait sa curieuse, me voici taguée.

Il s'agit cette fois-ci de montrer l'état de sa PAL, en bas à droite du montage (est-ce bien raisonnable après un tour en bouquinerie ?). Je précise qu'une deuxième couche s'étale derrière la première ! Celle-ci peut d'ailleurs dormir tranquille encore quelques années je pense... Pfiou. 
Une petite photo aussi du coin pour lire... Vous pouvez ainsi admirer mon coussin préféré tout droit sorti de chez le suédois, et ce bout de canapé qui m'est réservé...ou alors je grogne.
Pour finir, l'endroit d'où je blogue, mon bureau à moi... ouh là là, quel bazar !! Du papier, du papier, du papier, et assez peu de livres finalement...mis à part une petite PAL urgente sur le dessus et l'anthologie de poésie du XXème siècle de chez Gallimard coinçée dans une des niches à côté des Antigone de Bauchau et d'Anouilh. Toute l'organisation pratique de la famille Antigone part de ce lieu précis, un lieu stratégique s'il en est, mon périmètre indispensable.

Alors, qui veux me montrer sa PAL ? Le bilan de février de l'Objectif Pal sera lui pour demain... ;o)

Mes_images38

Posté par LESECRITS à 13:22 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

26 février 2011

Celle que je ne suis pas...

celle_que_je_ne_suis_pas... c'est le premier tome d'une BD qui compte trois volets, de Vanyda (l'auteure de l'excellente trilogie l'Immeuble d'en face). Contrairement à ce que j'avais cru voir alors cette jeune dessinatrice est d'ailleurs bien seule aux commandes de son prénom/pseudo, mea culpa la préface de l'autre BD était bien ambivalente.

Là, je viens de terminer de lire le premier tome, le second est en réservation (Celle que je voudrais être) et la sortie du troisième étant prévue pour le 1er semestre 2011 (Celle que je suis)... il me faudra attendre ! Les dessins sont toujours parfaits et gracieux, l'histoire est encore prenante et si réaliste dans ses mouvements et ses expressions. En bref, j'adore, et c'est encore une belle surprise !

On suit ici Valentine, jeune-fille à la recherche d'elle-même, tout au long de son année de troisième, entre amours adolescentes, groupe de copines et difficultés à communiquer avec les adultes.

A découvrir, sans modération ! C'est drôlement bien.

Dargaud 2008 - http://vanyda.free.fr/ - Emprunté en médiathèque

Saxaoul aime aussi - Théoma m'avait donné envie...
 celle_que_je_voudrais__tre

 

Posté par LESECRITS à 20:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

23 février 2011

Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie

Toutes mes lectures me tombent des mains en ce moment, ma famille m'accapare, et avec les vacances qui arrivent dans ma zone, cela n'est pas parti pour s'arranger... Je ne suis pas en pause mais je vagabonde tranquillement... Je suis au ralenti... J'ai des envies de farniente. Alors, ces jours prochains, je serai là, en pointillés.
Bonnes vacances à celles et ceux qui en profitent encore ou qui vont en profiter comme moi tout bientôt !

Ci-dessous, la musique d'un film que j'adore et qui est passé sur nos petits écrans il y a peu... Le temps qui passe, la famille ... tout un programme, la vie quoi !

Posté par LESECRITS à 18:27 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2011

Objectif Pal de Février ... Ether, de Franck Resplandy

ether"Dans son acte insensé, il lira l'évidence de ses sentiments, il mesurera la force de son attachement. Et puis dans le cas contraire, ce sera tant pis, tant pis pour elle, tant pis pour tout. Si, par le plus grand des malheurs, il refusait de la comprendre, s'il n'acceptait pas son amour, alors rien n'aurait plus d'importance pour elle."

Elle, elle est infirmière, affectée au service des cancéreux en soins palliatifs. Elle est efficace et discrète, toute en contrôle d'elle-même, séparée de son mari, habitante d'un coron que les autres résidents ont déserté depuis longtemps, d'origine polonaise. Et puis, elle le rencontre lui, ce photographe de la région parisienne venu immortaliser les mines désertées avant leur disparition programmée. Il est beau, il est grand, il conduit une moto, il s'intéresse étrangement à elle. Cependant aussi, il abuse d'elle, la malmène, la libère charnellement, la révèle. Entre passion insensée et relation cruelle, la folie n'aura plus qu'à se créer un passage étroit dans un univers mental tout à coup déjà en dangereux déséquilibre..

J'avais noté ce titre en 2007 suite à un billet coup de coeur de Tatiana de Rosnay sur son blog (à lire ici). Je l'ai déniché ensuite en bouquinerie, voilà comment Ether s'est retrouvé inopinément dans ma PAL. En le lisant cette semaine, j'ai compris ce qu'avait aimé l'auteure de La mémoire des murs dans ce livre. Car effectivement, il y a une certaine fascination similaire entre les deux histoires, le lecteur devient spectateur d'une descente aux enfers mentale, liée à la passion et à la libération d'un passé mis artificiellement sous cloche.
L'écriture de Franck Resplandy est belle et fluide, au service d'une atmosphère peut-être trop suffocante pour mon goût du moment, mais il n'y a rien à redire à l'efficacité des scènes, à la justesse des mots et à la surprise de la chute finale. De plus, j'ai apprécié les fausses pistes glissées ici et là, le personnage le plus inquiétant ne s'avérant pas être au final celui que l'on croit.
Une lecture de PAL de qualité en somme, mais un brin dérangeante.objectif_pal_le_retour

bouton3 Editions Plon - 18.50€ - Août 2007

Objectif Pal : 7/12

Vos lectures de Pal de février sont toujours à déposer par ici.

Posté par LESECRITS à 19:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


20 février 2011

Même pas mal

Même pas malm_me_pas_mal
Les silences qui claquent
Ton absence comme une gifle

Même pas mal l'abandon

Même pas mal la buée
Qu'un seul nom
Forme dans l'air

Ce bonheur soudain sur tes traits

Même pas mal
Toutes les plongées dans le vide
Ces chemins que je creuse

Pour marquer la distance

Même pas mal
La vie qui coupe
Sereine et docile
Toujours au même endroit.

© Les écrits d'Antigone - 2011

Posté par LESECRITS à 09:17 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

19 février 2011

Le Rêve d'Amanda Ruth, Michelle Richmond

le_r_ve_d_amanda_ruth"Dans mon rêve Amanda Ruth n'est pas morte, elle est seulement endormie. Nous sommes allongées sous un sycomore au bord d'un sentier de montagne accidenté. L'herbe autour de nous est constellée de noyaux : nous avons mangé des pêches, des figues, des prunes et des nectarines. Ses doigts sont encore poisseux après notre festin. Ils brillent dans la douce lumière de la montagne. Elle a une manière si élégante de dormir, une jambe un peu repliée sous elle, un bras étendu sur l'herbe." (début du roman)

Cette croisière sur le Yangzi Jiang était prévue depuis longtemps, alors Dave a accepté d'y accompagner sa femme Jenny. En montant sur le bateau cette dernière a deux objectifs avoués, retrouver dans la promiscuité d'une cabine l'amour de celui qui l'a quitté il y a quelques mois, et répandre sur le site grandiose des Trois-Gorges les cendres de son amie d'enfance, Amanda Ruth, sauvagement assassinée à dix-huit ans.
L'humidité, la sensualité, une chine métamorphosée, le mauvais goût de vacances en groupe, une rencontre inattendue, la force des souvenirs, rendront ce voyage inoubliable et bouleversant.

Ce roman a été lu sous l'ombre du souvenir que j'ai conservé du magnifique L'année brouillard, du même auteur. La comparaison en est donc fatalement un peu à son désavantage. L'intrigue, romantique et sensuelle, est pourtant à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'un tel ouvrage. J'ai même été à un moment donné très prise par l'intrigue, pressée de retrouver ce plaisir du poids du livre dans mes mains (vous voyez ce que je veux dire ?), cette hâte de connaître la fin, d'aller comme Jenny au bout du voyage. Mais, c'est une lecture qui ne m'a pas embarquée aussi loin que je l'aurais voulu... Cette vision qui semble parfois aproximative et partielle de la Chine sans doute, ou bien le peu d'attachement que j'ai ressenti pour les autres personnages de l'histoire, ceux qui entourent Jenny. Le rêve d'Amanda Ruth reste tout de même un très beau roman, à déguster tranquillement, il a comme un goût d'éternité et de vacances.

bouton3 Editions Buchet Chastel - 22€ - Janvier 2011

Merci Cathulu (conquise)  ! - Mango ne sait pas si elle l'a vraiment aimé - ...

(Toutes les sorties de ce début d'année lues ici en un clic)

Posté par LESECRITS à 09:29 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

16 février 2011

A l'abandon

a_l_abandon"La première chose que j'ai vue lorsque j'ai ouvert les yeux, c'est ton visage au-dessus du mien. Je ne savais pas s'[...] il n'était qu'un mirage. S'il allait peu à peu s'effacer, disparaître. J'aurais voulu te le demander, mais je ne pouvais pas parler. Aucun son ne pouvait sortir de moi. Je te regardais. Tu me regardais. Tout était en suspens, immobile autour de nous. Plus rien ne tournoyait. Plus personne ne me berçait. Mon corps ne roulait plus. J'ai senti la chaleur soudaine de l'été, qui fondait sur moi, pénétrait mon corps. Ca a duré très longtemps. Tu ne bougeais pas. Tu ne t'effaçais pas. Tu me regardais, et il me semblait que tu me donnais à boire. Je n'avais plus soif. Je sentais l'eau revenir dans ma bouche, dans ma gorge, dans mon corps. Mes lèvres sont devenues humides. J'avais la sensation de revenir de très loin, d'un endroit où je ne voulais plus retourner. D'un endroit que je ne te raconterai jamais.
Je me suis redressée. J'ai tendu mon bras vers toi. Mon doigt a effleuré ton visage. Tu n'as pas bougé. J'ai touché ta peau. Elle était chaude. Je l'ai carressée longuement. Tu n'étais pas un rêve. Tu étais là. Je pouvais sentir tes lèvres, tes joues, tes paupières. J'avais envie de pleurer, et de rire aussi. De rire beaucoup, longtemps."

Extrait de A l'abandon de Laurence Tardieu pour le texte et de Aude Samama pour les illustrations, 2009, édition naïve, collection Livre d'heures, 8€

La collection Livre d'heure dirigée par Jean Rouaud se propose de réunir des textes illustrés ne relevant d'aucun genre en particulier.
"C'est de la fantaisie, toujours." Arthur Rimbaud

Un joli moment passé en compagnie de ce tout petit ouvrage qui occupe bien moins qu'une heure les lectrices avides que nous sommes... Comme le sentiment de s'éveiller avec le personnage d'un rêve intense et profond, d'une expérience unique d'abandon total.

Un autre extrait chez Aifelle - La lecture de Sylire - Emprunté en bibliothèque

http://www.audesamama.com

Posté par LESECRITS à 20:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2011

Ah, l'amour... bonne fête à tous les amoureux !

Posté par LESECRITS à 19:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

13 février 2011

Fracas, Pascale Kramer

fracas"Il y eut deux sonneries, puis un petit voyant rouge s'alluma sur le poste du séjour, comme une perle poussée aux reflets du jardin dans les vitres. son père avait dû décrocher dans le bureau. Valérie attendit de savoir si c'était Justin, puis se retourna vers le rocher dont la présence lui causa une stupeur presque vierge. Sa mère descendait  allumer le jet en retroussant soigneusement les manches de son chemisier sur son pull. La pression de l'eau fit sursauter le gros serpent de caoutchouc jaune dont elle dévissa la tête pour qu'il se laisse dérouler sans secousse. Valérie admira avec quelle méthode elle attaquait la terrasse par le centre."

Valérie est venue aider ses parents, le temps d'un week-end. La veille, une forte intempérie a dévasté le jardin et inondé le salon. Nous sommes dans un coin isolé de Californie. Suite à un éboulement de terrain, un rocher en équilibre instable menace à présent la maison. Il faudra s'en occuper plus tard, le dynamiter peut-être. Tandis que sa mère s'acharne à réparer les dégâts, son père va et vient, inutile. Un coup de fil annonce un accident, celui de Cindy, la jeune fille qui garde habituellement les enfants du frère de Valérie. La nuit dernière, une voiture l'a fauchée alors qu'elle sortait en courant d'un motel, pieds nus...

Ce roman est un objet d'orfèvrerie, un peu précieux, parfait et froid. Pascale Kramer excelle, c'est indéniable, à disséquer les attitudes, gestes et infimes mouvements de ses personnages. Chaque détail est observé finement, analysé, qu'il fasse sens ou non pour le lecteur. Quelque chose se joue dans cette famille qui se retrouve tout à coup le temps d'une journée, autour d'un drame présent en creux, et dans un décor de désolation dans lequel chacun peine à trouver sa place.

L'univers très glacé de Fracas m'a laissé un peu de marbre, je dois le dire, malgré tout le talent d'écriture déployé, contrairement à Un homme ébranlé (dernier titre de l'auteure) lu il y a quelques temps et que j'ai beaucoup aimé, qui m'a semblé également beaucoup plus fort émotionnellement parlant.
Malgré une légère déception sur ce titre dont j'attendais beaucoup, trop peut-être, c'est une auteure que je vais continuer de suivre avec attention, cependant... Son écriture exigeante, qui ne permet pas de lectures distraites, me semble pleine de promesse.

Biblioth_que_et_LAL

Editions Mercure de France

Février 2007 - 14€

Florinette et Anne ont été plus enthousiastes que moi.

Hasard des lectures... Xynthia c'était il y a bientôt un an.

Posté par LESECRITS à 14:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :