Je vous écris aujourd'hui de St Gilles Croix de Vie, en Vendée. Pour tout vous dire j'y étais en fait dimanche.
Alors, le ciel était bas, lourd.
St Gilles est devenue une jolie petite ville, aux rues piétonnes agrémentées de petites boutiques. Elle pourrait être encore plus belle, ambitieuse... cela viendra, elle se cherche encore.
Lorsque j'étais petite, St Gilles ne sentait pas les gaufres et la crème solaire, mais le poisson et le fioul, elle était avant tout un port de pêche. On pouvait d'ailleurs y déambuler entre des caisses colorées, des filets à couleur dominante bleue ou verte, croiser des hommes affairés. Tout change.
Ce que j'aime chez elle aujourd'hui, c'est sa manière personnelle de mettre en avant ses bateaux, son fleuve (La Vie), son port devenu de plaisance, et de cacher ainsi sa plage - et la mer - derrière une colline et une barre d'immeubles hideuse...
Peut-être parce que découvrir ces petites cabanes bleues demande un effort certain, on se sent soudain récompensé par la beauté de l'endroit.

stgillescroixdevie