inspiration1"Je me réveille d'un seul coup, aveuglée par un rayon jaune m'expulsant de mes rêves. Il fait pourtant nuit noire.
J'entends la voisine s'agiter doucement de l'autre côté de la cloison. Je fais le moins de bruit possible. Je n'allume pas. Je ne veux pas qu'elle me croit insomniaque. Je n'aimerais pas entendre quelque chose sur mon tapage nocturne interne. Je me déplace à pas de loup.
J'erre, je ne pouvais pas rêver meilleur lieu que mon appartement pour une promenade nocturne. Ce qui est étrange, avec la piqûre d'écriture, c'est la réalité des contours, la précision des perspectives, le calcul des angles, la prise de mesure, la table du temps, l'absorption des lumières, tout est vu, traité, retenu. L'oeil importe, la mémoire engrange, la machine mentale ne se repose pas. Il faudrait pourtant, parfois, faire le vide un moment. Mais le monde entier sollicite, convoque, appelle, appelle au secours."

Extrait de Les Cris de Claire Castillon, in Le Livre de Poche, Mai 2011

Claire Castillon, c'est toujours assez dérangeant, spécial, fascinant... et drôlement bien écrit.