31 octobre 2011

Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu

... un film où les écrivains sont des êtres à éviter et les librairies occultes. Les histoires d'amour sont également vouées à l'échec et le salut dans les boules de cristal.

Un amusant moment de cinéma qui a le charme bavard habituel des bons Woody Allen.

vousallez

Sorti en DVD en mars 2011. Avec Naomi Watts, Antonio Banderas, Anthony Hopkins, la délicieuse Gemma Jones et Josh Brolin.

Posté par LESECRITS à 09:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


30 octobre 2011

Un samedi hors saison

Photo_num_rique_ocotbre_2011_285

Bon dimanche !

Posté par LESECRITS à 10:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

29 octobre 2011

Hello monsieur Hulot !

... de David Merveille.

Ca a le charme désuet de l'enfance, la nôtre, un peu moins la leur... C'est si joli, espiègle, ça se lit sans rien savoir de Tati, et d'ailleurs peu importe... Les enfants se questionnent sur ce drôle d'objet que l'homme au parapluie tient avec sa bouche ; ils n'ont jamais vu personne en fumer. On se dit aujourd'hui que l'image peut sembler inconvenante effectivement pour notre monde moderne si vite choqué, déplacée, alors qu'elle n'appartient en fait qu'au passé. C'est sorti l'année dernière. Je viens tout juste de l'emprunter. Merci ma bibli !

hellomonsieurhulot

hellomonsieurhulot2

     hellomonsieurhulot1    

hellomonsieurhulot3   Editions du Rouergue - 15€ - Octobre 2010

Une histoire "sans paroles" découverte chez Clarabel - Vu également dans les jardins d'Hélène 

28 octobre 2011

New York, Journal d'un cycle ~ Catherine Cusset

newyorkjournald_uncycle"On dit un cycle infernal, un cercle vicieux, le cycle menstruel, le cycle des saisons. On recycle les journaux, les bouteilles et les employés. On programme les cycles des machines à laver. Ca ne tourne pas rond là-dedans. On tourne en rond, on n'avance pas. On en a fait le tour."

Pour comprendre le propos de Catherine Cusset dans ce titre, il faut sans doute préciser qu'il est sorti tout d'abord dans la collection "Traits et portraits" au Mercure de France en 2009, avant de sortir cette année en édition Folio.

Car ici nous rentrons dans l'intime, et même si l'auteure nous avait habituée aux récits de famille, cela peut surprendre. Catherine Cusset est à New York, avec son mari, elle a trente deux ans, nous sommes bien avant l'effondrement des tours jumelles, aux débuts des années 90... Et Catherine est dans le désir d'enfant, celui qui ne vient pas. Alors, elle compte ses cycles et anticipe les jours potentiels avec ferveur, se dispute avec son conjoint que tout cela effraie un peu, et fait du vélo (petit jeu de mot du titre à relever). Les pages intérieures sont d'ailleurs parsemées de photographies de bicyclettes à l'abandon qui donnent réellement à l'ouvrage une épaisseur et une distance bienvenue.
J'aime beaucoup lire Catherine Cusset d'habitude mais je dois dire que je suis restée ici un peu sur le côté d'un sujet qui ne m'a guère touchée. C'est un portrait de New York à hauteur de deux roues qui vaut par son aspect subjectif et l'image dépassée qu'il décrit. Car comme le précise l'auteure en prologue, "Treize ans plus tard, New York a changé."

Un conseil, pour la découvrir, préférez plutôt "Un brillant avenir", "Le problème avec Jane" ou "La Haine de la famille" ! J'ai lu également "En toute innocence", "Confessions d'une radine" et "A vous"... il n'y a plus qu'à choisir. ;)

Editions Folio - 5.10€ - Septembre 2011

Merci à Cathulu, dont je partage finalement l'avis !! - Je l'avais noté en 2009 suite au billet enthousiaste de Lily qui l'avait lu elle en grand format

Posté par LESECRITS à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2011

A la recherche de Marie, Madeleine Bourdouxhe

Ala_recherche_de_Marie"Et elle restait là, jusqu'à ce que l'aube bleuît les fenêtres. Repliée sur elle-même, toute seule au centre d'un passé usé où elle avait pourtant bâti de bien belles choses. Jean et Claude... Liens qui ne voulaient pas mourir, qui se retendaient dans une lutte suprême parce que d'autres liens voulaient naître à leur place."

Marie est mariée à Jean et sa vie est heureuse, enfin elle semble l'être. Cependant, la jeune-femme est à la recherche d'elle-même. Elle cherche à s'extraire de la prison intime qu'est devenue son existence, à s'ouvrir au monde. Mais où est sa place ? Comment reconnaître son bonheur parmi la tristesse des autres ?
Marie se sent attirée un beau jour de vacances par un jeune-homme, sur la plage. Ils échangent leurs numéros de téléphone, sans promettre de se revoir. Cependant, ils se revoient et s'aiment, l'un et l'autre enfouis dans leur silence...

Avec une langue qui m'a semblée au départ un peu précieuse, mais finalement à la longue plutôt fine et subtile, Madeleine Bourdouxhe explore le voyage intérieur qu'effectue son héroïne, taiseuse et sensible, Marie. J'ai aimé la douce langueur du roman, et en suivre les réflexions aussi, sans forcément adhérer à tout.
Un livre au charme un peu désuet mais à l'attraction de lecture magnétique.

Editions Actes Sud - 15€ - 2009

Noté en 2009 chez Clarabel qui en profitait pour évoquer dans son billet les deux autres titres de l'auteure publiés chez Actes Sud (La femme de Gilles et Les jours de la femme de Louise) [lien]

Posté par LESECRITS à 09:17 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


26 octobre 2011

- M - et Vanessa

En ce moment au cinéma, dans Le Monstre de Paris.

Et j'ai aimé ça.

Posté par LESECRITS à 12:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2011

La Centrale, Elisabeth Filhol

lacentrale"Vous entrez, vous n'êtes ni le premier ni le dernier, elle est là, disponible, elle répond au téléphone mais son sourire est pour vous, et son regard aussi qui entame déjà le dialogue, et son bras qui vous invite à tirer la chaise et à vous asseoir, ce que vous faites, c'est dans la poche, le job est pour vous.
Métiers à risques. Pourquoi certains franchissent le pas et d'autres non ? Il y a la nécessité, l'urgence, mais pas seulement. Ce qui est à l'oeuvre là-bas, au coeur de la centrale, en fascinera d'autres après nous, ce mélange des genres. Comme d'avoir une tension en soi, une crainte sourde, ça n'enlève rien."

On n'imagine rien, ou si peu, des conditions de vie de ces travailleurs du nucléaire, embauchés par des agences d'intérim sous le couvert de prestataires multiples, sous-traitants de sous-traitants. A quoi tient finalement la sécurité de tous, la création d'une énergie dont nous sommes encore tellement des consommateurs gâtés... du travail d'hommes et de femmes, payés au chantier, qui logent le plus souvent dans des caravanes, pour économiser.

Le personnage que l'on suit évoque son cas et à travers lui celui des autres, tous liés à un dosimètre qui mesure journellement la dose acceptable d'irradiation.  En cas de surdosage, la sentence est immédiate et la conséquence la perte des contrats qui permettaient de s'en sortir, justement, l'année suivante.

Le constat est amer et fait froid dans le dos. Le propos d'Elisabeth Filhol, très documenté, est à mettre aujourd'hui en lumière du drame qui s'est déroulé dernièrement au Japon. J'ai trouvé la construcion du récit un peu trop floue pour mon goût personnel mais je suis heureuse d'avoir ouvert ce livre qui a le mérite de pointer un projecteur réaliste vers ce que l'on préfère ignorer d'ordinaire.

Folio - 5.10€ - Octobre 2011

Ce titre a reçu le prix France Culture Télérama 2010

Les premières pages en pdf et toute la revue de presse par ici [lien]

L'avis de Cathe - Celui un peu mitigé d'Yv 

Posté par LESECRITS à 09:20 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

24 octobre 2011

C'est Halloween à la maison !!

Des oranges, un couteau, de l'huile de coude, de vieilles bougies d'anniversaire à recycler, et le tour est joué !!

halloween1

On en profite à l'occasion pour boire un grand verre de vrai jus de fruit frais, et hop, ambiance.

Une astuce trouvée ici [lien].

... et pendant ce temps, ma PAL s'ennuie un peu. Promis, je reviens ensuite avec des lectures "sérieuses".

Posté par LESECRITS à 16:37 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2011

Bientôt !

halloween

(Source Le blog de Retro Mama)

Je pensais qu'Halloween était dépassé mais mes enfants me réclament des déguisements, des bonbons, des bricolages, des squelettes, des vampires, du orange et du noir, du "qui fait peur" quoi... Allez, ne reste plus qu'à se creuser un peu la tête... et à rire de ce qui effraie d'ordinaire.

Bon dimanche à tous !

Posté par LESECRITS à 09:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

22 octobre 2011

Panier de fruits, Philippe Delerm

panierdefruits"[...] j'étais devenu un drogué du langage concentré."

Après avoir écrit un premier roman tout en subtilité, notre narrateur est pourtant bien fier d'avoir trouvé ce "Panier de fruits" que l'on retrouve encore aujourd'hui dans nos supermarchés. La publicité rapporte, c'est certain, et il faut bien vivre. De plus, la satisfaction peut s'avérer grande même si le succès reste toujours anonyme. "J'ai des millions de lecteurs" se vante-t-il.
Cependant, lorsque c'est l'obstination du mot qui rapporte qui prédomine, celui facile, éphémère, qui s'étend sur les trottoirs puis disparaît aussi vite qu'il est arrivé, où se loge l'orgueil de l'écrivan ?

Un jet littéraire, conçu par un Philippe Delerm ironique et réaliste. Une lecture qui amène un sourire déjà convaincu au coin des lèvres.

"Quelle unité dans tout cela ? Le sentiment d'avoir gagné pas mal d'argent chaque fois que je n'avais rien à dire, et d'en avoir presque perdu quand j'approchais d'un peu de vrai.
Du cynisme, oui, mais affadi par l'amour-propre. Après tout, je restais fier de ma fraise des bois, de l'opportunisme des mes calembours sportifs. Je n'avais pas encore écrit de quoi me mépriser tout à fait - en serais-je jamais capable ?"

Editions du Rocher - 5.18€ - 1998
(existe aussi en format Librio avec L'Envol - 2€)

Posté par LESECRITS à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :