Je me souviens d'avoir été en parapluie
En parapluie au fond du ventre de baleine
Baleine de corset serré plus que café
Café noir expresso ça fait battre le coeur
Le coeur un peu plus vite alors tachycardie
Hardie la vie qui palpite en mon être
Mon être de chair aux amours de papier
A pied par quel chemin rendu sous les nuages
Les nuages font tomber de l'eau jamais vintage
Jamais vintage non plus l'étoile du berger
A la bergère parce que je ne voudrais pas perdre
Perdre dans cette histoire mon très précieux pépin
Cieux pépins tiens le monde est somme toute bien fait
Battre le coeur tomber l'averse et quoi encore.

Extrait de Vrouz par Valérie Rouzeau - Editons La Table Ronde - Mars 2012

Merci Cathulu !

juin2012 013