Pour teminer l'année,  j'avais envie de vous passer cette scène finale du Cinéma Paradiso (1988), sans doute ma première véritable émotion cinématographique. ;) Parce que l'émotion est une donnée essentielle de ce blog et sans conteste son fil rouge le plus important (voir les tags ci-contre). En suivant [ce lien] vous retrouverez toutes les lectures qui m'ont chamboulée en 2012.
Bonne séance !