freedom"D'où venait l'apitoiement sur soi ? Cette quantité extraordinaire d'apitoiement sur soi ? Selon presque tous les critères possibles, elle menait une vie très heureuse. Elle avait toutes ses journées pour penser à une façon décente et satisfaisante de vivre, et pourtant tout ce qu'elle semblait récolter avec tous ses choix et toute sa liberté, c'était de plus en plus de malheur."

Patty et Walter ont tout pour être heureux. Ils forment un joli couple. Et même si leur garçon, Joey, est un électron libre, rien ne prédispose cette petite cellule familiale à imploser. L'infidélité de Patty avec Richard, le musicien que rien n'attache, sera pourtant l'incident qui fera insidieusement tout basculer.
Sera alors le temps de revenir sur les choix de l'adolescence, les voies empruntées à ce moment là, l'importance de ce qui se joue à cet âge et qu'on ne mesure pas. Et aussi à cet avenir inconstant que l'on s'épuise à tenter de maîtriser...

Freedom  brosse le portrait de plusieurs personnages sur plusieurs décennies. Et cette épopée de l'intime est loin d'être ennuyeuse malgré l'épaisseur du volume (plus de 700 pages). Elle nous pose sans cesse la question du choix et de ce que les humains font de leur libre-arbitre. Et puis, la famille est cette masse informe autour de soi qui parfois se comporte comme une alliée et aussi se plaît à exclure. Alors, à qui faire confiance et contre qui se laisser aller ? Jonathan Franzen apporte ses réponses et nous laisse le temps d'y ajouter les nôtres.
Une lecture au long court qui laisse sans voix.

Editions Points - 9€ - Août 2012

Ce roman est dans la sélection 2013 du Prix de Meilleur Roman des lecteurs de Points [clic ici pour en savoir plus et lire le premier chapitre]

Asphodèle a abandonné par trop de désenchantement - Copieux d'accord mais pas indigeste pour Keisha - Malgré des bémols pas d'abandon chez Clara !