cherchejeunefilleacroquer"En fait, le problème est là. S'il y a un crime, ce dont on n'est pas certain, à qui profite-t-il ? Qui pourrait avoir envie de kidnapper des gamines comme ça ? Qu'est-ce que ça rapporte ?"

Nous retrouvons dans ce roman une deuxième enquête de l'inspecteur Lanester. Après avoir perdu la vue dans le premier opus [ici], le voici envoyé sur les lieux de multiples disparitions dans la vallée du Mont-Blanc. Décontenancé par l'absence de corps, déstabilisé par la présence d'un Commandant Pierrefeu un peu trop sûr de lui, lié depuis sa dernière affaire à sa psychanalyste, Eric Lanester patauge. En quelques mois, plusieurs jeunes filles, suivies dans une clinique spécialisée pour anorexie, ont disparu. On s'interroge sur cette étrange coïncidence et sur le passé de chacun. Lanester décide de tout reprendre à zéro et de se concentrer sur les détails oubliés...

J'ai été ravie de retrouver de nouveau dans ce titre ce cher inspecteur Lanester, et ses acolytes. Le sujet est terrible, l'ambiance lourde, et pourtant je suis encore une fois séduite par l'intrigue et son approche psychologique, l'humour présent aussi. Françoise Guérin ne ménage pas sa peine et les fausses pistes, les personnages sont finement décrits et leurs portraits détaillés. L'intérêt du lecteur n'est pas porté ici seulement sur les jeunes filles disparues et leurs pathologies - même si elles sont parfaitement étudiées - mais bien plus sur ce qui lie l'équipe de criminologie analytique et l'inspecteur, et sur les fragilités de ce dernier.
Et ce sont sans doute les creux de l'histoire, ses silences qui ouvrent l'imagination, que j'ai préféré dans ce roman, comme l'absence de corps que constate avec découragement et effroi Lanester.
Une lecture à la fois glaçante et attachante.

Editions Le Masque - 19€ - Octobre 2012

"Le thème du corps et de l'image du corps lui donne une profondeur qui tient le lecteur captif" pour Kathel - "Pas de baisse de rythme dans le récit, mais du suspense et des rebondissements jusqu'à la toute fin où l'on prend conscience de la polysémie du titre" pour Cathulu - Un coup de coeur pour Liliba qui a été passionnée - "Un suspens psychologique réussi" pour La Pyrénéenne - "Un livre qu'on ne quitte pas" pour Clara !

Le blog de Françoise Guérin