room

"L'âme choisit sa compagnie. Puis ferme la porte..." Emily Dickinson

Jack vient de fêter ses cinq ans. Il aurait aimé un vrai gâteau pour son anniversaire avec de vrais bougies dessus mais Maman a fait ce qu'elle a pu et lui a offert un joli dessin pour ce jour important. A hauteur d'enfant, tout semble normal dans cette Chambre, entre Monsieur Lit et Madame Table. Le monde du Dehors est dans Madame Télé et l'univers se résume aux quelques pas qu'ils font dans cette pièce dans laquelle Jack et sa mère vivent depuis sa naissance. Tous les soirs, le petit garçon s'endort dans le dressing, entend souvent le bip-bip de Madame Porte qui signale la visite du Grand Méchant Nick. Sa mère fait tout pour que ce dernier ne porte pas ses yeux sur l'enfant. Un jour, Maman évoque la possibilité d'une Grande Evasion mais Jack n'a pas envie d'être le Prince Jacker-Jack qui sauverait sa Maman, il se sentira certainement plus fort quand il aura six ans...

J'ai tout aimé dans ce roman haletant qui est un vrai coup de coeur ! Mais je le savais d'avance, qu'il me troublerait beaucoup. Voici sans doute pourquoi j'ai attendu sa sortie en poche. J'ai aimé sa structure narrative impeccable en pyramide dont le pic est la fuite enfin réussie, son écriture terriblement poétique (certainement très bien traduite du canadien) et ce regard tendre et tendu porté sur une relation mère-enfant bien particulière. L'abnégation de cette maman est remarquable ! Et nous sommes loin du récit d'un simple Fait-divers. L'attention du lecteur est concentré sur le huis-clos formé, sur la représentation verbale et imagée que s'en fait l'enfant, et sur la possibilité de s'en sortir qui se fait jour brusquement... mais je ne vous en dirai pas plus.
Une lecture sur le pouvoir inébranlable de l'amour maternel et sur le courage immense des enfants.

J'ai été très touchée par l'écho que ce livre a eu en moi, je me suis souvenue du séjour de petit-dernier en néonat, de mon attention constante pour qu'il aille bien, et je me suis dit qu'il y avait de nombreuses chambres finalement desquelles on souhaite un jour s'échapper avec son enfant. Ce qui montre combien ce livre ouvre aussi à une plus large réflexion, sur l'enfermement, mais également sur la valeur normative de nos apprentissages.

Editions du Livre de Poche - 7.60€ - Février 2013

Quelques lectures... Un roman-choc pour Stephie - Il a cloué Mango - Une intensité rare pour Clara - Un impitoyable miroir pour les parents que nous sommes pour Theoma - In Cold Blog rassemble de nombreux billets - Et je partage complètement l'analyse d'Aifelle sur ce roman qui elle nous le rappelle justement n'est ici heureusement qu'une fiction !