30 mars 2013

PAL de Pâques et Bricolage

paques 001

Pour faire le même petit lapin en papier (et scotch) que le mien, il suffit d'aller chez Zü [clic] !! On ne le voit pas très bien sur la photo mais il s'agit d'une pochette destinée à contenir des chocolats ;).

Sinon, j'ai enfin commencé un nouveau roman, Les petites mères de Sandrine Roudeix. Les autres titres, eux, attendent tranquillement mon bon vouloir sur leur petite PAL urgente.

Posté par Antigone1 à 16:52 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :


29 mars 2013

En re-découverte de Micky Green

En ce moment, et même si l'album White Tee-Shirt date un peu, Micky Green tourne en boucle dans ma voiture.
Il a succédé au groupe Brigitte, et quand on écoute bien le single ci-dessous d'ailleurs, la ressemblance est frappante, non ? !!

Bon week-end de Pâques !! Des lectures bientôt... ;)

 

Posté par Antigone1 à 17:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

28 mars 2013

Nocturne, Pascal Blanchet

nocturne1"Août 1948. New York suffoque sous la canicule. Alors que la nuit s'étend sur la ville, la voix d'Anne Scheffer, reine des ondes, transporte loin des cuisines et des rares clients une serveuse de cafétaria de la 33e rue et ajoute au drame banal d'un auteur sans succès de Brooklyn."

J'ai pioché par hasard cette très belle BD dans ma bibliothèque et c'est un joli coup de coeur !!

Coment vous expliquer le sentiment qu'elle procure... ?
En fait, c'est comme si les personnages de peinture de Hopper se mettaient tout à coup à sortir de leur cadre et à courir sur les pages. En fond sonore muet (des paroles de chansons s'inscrivent légèrement ici et là), il y a des airs de jazz. Et tout ce qui est demandé au lecteur est de se laisser porter par cette histoire sans paroles qui moi m'a énormément séduite.

Je recommande.

Editions La Pasteque - 28.80€ - Février 2012 - Merci ma bibli !!

nocturne

nocturne2

nocturne3     nocturne4

D'autres images sur le blog de l'auteur : http://pascalblanchet.blogspot.fr/2011/04/nocturne-in-still-of-night.html

 

Posté par Antigone1 à 21:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2013

Un Père en colère, Jean-Sébastien Hongre

unpereencolere"Comment en sommes-nous arrivés là ? Je ne sais pas. Sans doute, comme pour beaucoup de parents, par ces abandons successifs de territoire, ces reculs de notre autorité, dès la naissance, qui sont peut-être la faiblesse principale de notre génération. Nous n'avons plus su dire non quand tout autour d'eux disait "just do it". Et si nous n'avons plus su dire non, c'est d'abord à nous qu'il faut nous en prendre : car pour dire un grand non, il faut porter en soi un grand oui. Or notre génération n'a pas su aimer la vie, tout occupée qu'elle était à accumuler des objets, à gagner de l'argent, à prendre sa revanche sur des siècles d'opression des masses."

Lorsque Stéphane, ingénieur, et Nathalie, enseignante, se rencontrent, ils s'installent très vite dans une confortable maison à proximité de Paris pour élever leurs enfants. Vingt ans plus tard, Fred et Léa sont devenus deux jeunes adultes. Logés à Saugny, ils ont dû s'adapter à la violence croissante de leur environnement et ont choisi de passer du côté des plus forts, de celui des "bourreaux", au grand dam de leurs parents. Mais un drame se produit, Nathalie a un accident et est plongée dans le coma, Stéphane pense au suicide. En colère contre ses enfants qu'il juge coupables de la dépression de leur mère, il décide alors d'ouvrir un blog et devient le porte-parole malgré lui des parents déboussolés. Les médias s'emparent de son histoire. Aurait-il mieux valu rester dans le silence ?

Ce qui m'a attiré au tout départ dans ce titre est le contre-pied émotionnel qui nous est proposé, le renversement d'autorité qui semble régner dans cette famille au fond du gouffre. Dans les premières pages, j'ai cependant tiqué sur certaines expressions, un brin caricaturales pour mon goût. Et puis, j'ai compris que j'étais tombé dans le piège du politiquement correct, et du style, et qu'il fallait se laisser faire par l'intrigue, plutôt bonne, qui a le mérite de creuser son sillon dans une certaine réalité.
Il est intéressant au final d'accompagner ce père dans son combat, non pas "contre" ses enfants, mais "pour" leur avenir. Ces deux parents, dépassés par la violence d'enfants impliqués dans des réseaux de drogue où l'argent coule à flot, quelle autre alternative ont-ils donc à proposer ? Dans le récit, on apprend que Nathalie, professeure, a su se battre avec d'autres mères à une époque puis qu'elle a ensuite baissé les bras. Stéphane tente de croire encore à la science et s'attache ainsi à Kamel, le vrai rayon de soleil de cette histoire.
Une lecture qui sort de mes lectures habituelles mais que j'ai finalement beaucoup aimé.

Merci aux éditions Max Milo ! - 18€ - 21 mars 2013

Posté par Antigone1 à 17:24 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

25 mars 2013

11 questions - 11 réponses

marelle

J'ai été taguée par Saxaoul ! ;) Et si elle n'y voit pas d'inconvénient, comme le tag circule beaucoup (2ème fois pour moi), je me contente cette fois-ci de répondre à ses pertinentes questions sans relancer.

1/ Comment en es-tu arrivée à créer ton blog ?
J'ai créé mon premier blog sur une autre plateforme en août 2006, tout d'abord pour mettre en ligne les petits textes que j'écrivais à la maison et avoir l'avis de lecteurs anonymes, mais aussi pour simplement "échanger". Les billets de lecture étaient occasionnels au début, ils ont peu à peu pris le pas sur l'écriture... Je suis arrivée ici en 2007.

2/ Tes prochaines vacances ?
Il est prévu que l'on aille en famille cet été visiter une partie du Cantal.

3/ Toi et les livres ?
Euh, c'est une longue histoire... ;) Ma plus longue histoire d'amour finalement. C'est aujourd'hui une histoire très liée à la blogosphère.

4/ Toi et la musique ?
Je suis plutôt "grand public" dans mes goûts (je pense que cela se voit sur mon blog) mais j'aime assez à l'occasion faire découvrir à mes enfants de vieux albums (Les Beatles par exemple) ou de la musique classique.

5/ Toi et le ciné ?
En ce moment, je vois beaucoup de "films pour enfants". Ayant du mal à aller au ciné seule, je m'adapte à leurs goûts pour l'instant... Sinon, il y a les DVD que l'on regarde à la maison avec Monsieur.

6/ Quelles sont tes passions ou tes loisirs en dehors de la lecture et des blogs ?
La lecture prend beaucoup de place dans ma vie mais je suis très intéressée aussi par tout ce qui a trait à la déco et au bricolage.

7/ L'endroit où tu rêverais de vivre ?
Il y a surtout tous ces lieux où je n'ai surtout pas envie de vivre. J'aime de moins en moins les grosses villes.

8/ Le livre que tu me conseillerais, là, maintenant, tout de suite ?
Sans doute un titre de Thomas Vinau, certaine de ne pas me tromper. ;)

9/ D'où-te viens ton goût pour la lecture ?
De la possibilité de vivre des aventures, du moins en rêve. Mon premier émoi littéraire étant très certainement "L'île au trésor".

10/ Lecture papier, lecture numérique, lecture audio ?
Lecture papier avant tout, même si je me mets peu à peu au numérique. J'ai du mal avec la lecture audio.

11/ La vie sans Internet ?????
Soyons clairs, je ne vois pas mon quotidien sans aujourd'hui.

Posté par Antigone1 à 09:55 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


24 mars 2013

Le Silence, Jean-Guy Soumy

LESILENCE"[...] il y avait eu un empêchement, c'est ainsi qu'ils appelaient tout ce qui contrariait un de leurs projets. Que de fois avaient-ils été une famille empêchée !"

Alexandre Leroy se tire une balle dans la tête dans une chambre anonyme d'un hôtel sans charme et toute sa famille (sa femme et ses deux enfants adultes) se questionne sur ce geste étonnant et brutal.
A Chicago où il habitait, il était un mathématicien reconnu et estimé, et même si leur couple s'était un peu endormi, sa femme Jessica ne s'explique pas un tel acte qui ressemblait si peu à l'homme qu'elle pensait connaître. Estimant qu'elle doit chercher à savoir, au moins pour ses fils, elle fouille peu à peu les archives de son mari et tombe sur des détails troublants, des citations de son poète préféré disséminées ici et là, une photo de ses beaux parents inexplicablement falsifiée, un appartement secret, et une correspondance avec un certain Samuel, menuisier en France.

Je suis heureuse d'avoir ouvert ce roman de Jean-Guy Soumy avec lequel j'ai passé de charmantes heures de lecture. Car, malgré la candeur du style, on s'attache à une intrigue munie de multiples rebondissements inattendus qui nous emmène là où elle avait décidé de nous emmener, tout en laissant par ailleurs son personnage principal faire son travail de deuil.
L'auteur, professeur de mathématiques, a su ne pas encombrer son propos de romancier par des détails théoriques qui auraient pu éloigner l'intérêt du lecteur. Les mathématiques ne sont ici que la toile de fond d'une histoire humaine, faite de secrets, de colères et de pardon.
Une lecture d'une douceur désarmante, à découvrir.

Editions Laffont - 18€ - Janvier 2013
Ce livre était en compétition pour le prix-relay-logo (clic sur le logo pour plus de détails) dans la sélection de Février : http://prixrelay.com/book/le-silence/ - La page facebook - @PrixRelay 

L'auteur sera au salon du livre de Montaigu (Vendée) les 20 et 21 avril 2013 !

Posté par Antigone1 à 15:04 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2013

Trop mignon

 
Vu tout à l'heure au ciné en court métrage.

Posté par Antigone1 à 16:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

22 mars 2013

Emily Dickinson

puzzlecoeurJ'avais un bonheur quotidien
Que je regardais presque avec indifférence,
Soudain je l'aperçus qui s'en allait,
Il grandissait à mesure que je le poursuivais,
Voilà qu'autour d'un rocher
Il disparut de ma vue,
Plus vaste que mon extrême regard ;
J'appris alors toute sa douceur.

In Poèmes choisis, Editions Aubier, version bilingue, 1956


Un ouvrage pioché sur http://www.ebooksgratuits.com, un site à utiliser avec parcimonie et respect pour le travail des concepteurs, et sur lequel vous pourrez vous procurer en version numérique de nombreux auteurs tombés dans le domaine public. J'ai trouvé ce lien grâce à l'ouvrage inclus à l'achat dans ma liseuse.
Ainsi, j'ai enfin pu découvrir la poésie d'Emily Dickinson, une véritable rencontre. 

Posté par Antigone1 à 21:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2013

L'Ile des beaux lendemains, Caroline Vermalle

liledesbeauxlendemains"Chaque pas chassait l'inessentiel, le pressé, l'anxieux, l'insatisfait."

Jacqueline a soixantre-treize ans et découvre tout à coup à cet âge l'urgence de vivre ce qu'elle n'a pas vécu depuis trop longtemps. Elle laisse son mari Marcel seul et part retrouver sa jeunesse en la personne de sa cousine Nane qui habite sur l'Ile d'Yeu, en Vendée. Tout d'abord désarçonnée par le personnage sur lequel elle tombe, qu'elle n'avait plus vu depuis ses dix-sept ans et qui a bien changé, elle se laisse bientôt faire par l'ambiance de la maisonnée. Le soir, elle fouille même mystérieusement dans les trésors oubliés de l'atelier de son hôtesse, à la recherche d'un passé qui semble encore aujourd'hui la bouleverser...

Quel joli livre que ce nouveau roman de Caroline Vermalle ! Nous nous penchons de nouveau, après L'avant-dernière chance, sur le sort de personnages à l'âge avancé, bardés de courage et d'allant. De quoi se sentir ragaillardis ensuite pour quelques semaines !
L'auteure a choisi de raconter ici l'histoire de Jacqueline via la voix de papillons et d'insectes (très belle couverture) décrits avec force détails savants, et j'ai vraiment beaucoup aimé cette idée très poétique qui passe très bien et qui apporte une petite touche très subtile au style de la narration. Elle permet également de passer d'un protagoniste à un autre avec fluidité. Car en effet, outre la fuite de notre héroïne, nous suivons en parallèle le défi fou de son mari qui décide de descendre La Loire plus ou moins à la nage, puis de traverser l'Atlantique afin de retrouver son épouse. Le projet m'a semblé sur ce point assez étonnant, surtout que je lisais concrètement ce livre (petit apparté sur mon quotidien de cette semaine) tout en traversant en train matin et soir La Loire (celle de Nantes) et ses bouillons déchaînés, et que je le connais assez bien aussi du côté d'Ancenis ce grand fleuve sauvage que j'adore. Cependant, je suppose que quelqu'un a certainement eu un jour l'idée d'exécuter ce projet incroyable et même pourquoi pas de se passer de la navette qui relie le continent à l'Ile d'Yeu. Mais peu importe, car je pense que Caroline Vermalle peut bien m'emmener sur la lune (Paul nous y embarque presque) ou en l'occurence ici chez moi sans que rien ne vienne troubler mon adhésion à l'histoire qu'elle me raconte. Et puis, quel plaisir que de retourner ainsi faire une balade, même imaginaire sur une île que j'ai visité il y a déjà trop longtemps avec bonheur.
Bref, vous l'aurez compris, voici une lecture lumineuse au goût de sel, de celles qui font du bien. A goûter sans modération.
(Ah tiens, je n'ai pas non plus parlé des seconds rôles qui amènent chacun à leur façon du vivant au récit, et de la gourmandise avec laquelle j'ai apprécié leurs réparties et leur gouaille...)

Merci à Caroline Vermalle et aux éditions Belfond ! - 18€ - 14 mars 2013

Caroline Vermalle sera au salon du livre de Montaigu (Vendée) les 20 et 21 avril !

Quelques autres lectures... Un moment de rêve et de poésie pour Aifelle - Une bouffée d'oxygène et de tendresse pour Clara - Keisha évoque le printemps et un brin de fantaisie - Saxaoul a autant aimé celui-ci que les précédents de l'auteure !

Le blog de Caroline Vermalle 

Posté par Antigone1 à 22:08 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2013

Indigo, Catherine Cusset

indigo"La vie vous rend sous une autre forme ce qu'elle vous prend."

Un festival en Inde. Quatre auteurs ont été réuni là par l'Alliance Française, et ce sous une chaleur accablante, pour participer à un marathon de rencontres et tables rondes. Cette semaine a été organisée par Géraldine, mariée à un indien et mère d'un petit garçon de dix mois. Elle joue sa carrière sur le succès de ce festival et accueille pourtant maladroitement Charlotte Greene la cinéaste, Roland Weinberg le vieil écrivain accompagné de sa belle et italienne Renata, et Raphaël Heuletère qui s'avère être son amour de jeunesse...
Comment cette petite troupe se sortira-t-elle des pièges d'un pays qu'ils connaissent peu et de leurs propres contradictions ?

J'avais vraiment envie de me plonger avec délectation dans ce roman d'une auteure que j'admire généralement beaucoup. Mais Indigo est sans conteste une déception. Je n'ai jamais eu le sentiment de retrouver dans cet écrit la plume acerbe et fine qui m'avait tant plu auparavant. Quel dommage !
Pourtant, l'Inde moderne constitue une véritable attraction de lecture dans ce roman qui pour moi ne remplit malheureusement pas ses promesses de qualité littéraire et de voyage. Je ne me suis pas non plus tellement attachée aux personnages et leur sort m'a semblé par trop tiré par les cheveux et irréaliste. En fait, j'ai seulement apprécié les quelques réflexions disséminées ici et là sur l'angoisse de l'âge et du temps qui passe, celle là même qui nous prend en défaut la première vraie ride venue.
J'ai hâte de retrouver Catherine Cusset dans ce qu'elle sait si bien faire, quand elle parle de sa propre vie par exemple [Mes autres lectures ici].

Editions Gallimard - 19.90€ - Janvier 2013 - (Certifié lu pour moitié dans le train !!) 

Ce livre est en compétition pour le prix-relay-logo (clic sur le logo pour plus de détails) et a été le roman "coup de coeur" de Mars. Il fera donc partie de la sélection finale de juin.. - La page facebook - @PrixRelay 

Quelques autres lectures... Clara n'est pas non plus convaincue - Même constat pour Saxaoul qui regrette aussi que l'Inde moderne ne soit qu'un décor de théâtre - Je partage le constat déçu de Enfin livre -

Posté par Antigone1 à 19:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,