lapartdesnuages

 "Le matin il faut faire très vite. Le matin est une maison qui s'effrite. Tout est précis. Réglé. Tendu. Le réveil. La douche. Le petit-déjeuner de Noé. Le café. Passage de relais des informations de la radio aux dessins animés de la télé. Toilette de Noé. Habits de Noé. Manteau, cartable, voiture. Chanson de Noé. Ecole de Noé. Bise rapide et baveuse de Noé. Retour à la radio. Voie rapide. Mouettes dans le rétroviseur. Parking de la bibliothèque. Moteur coupé. La trace sèche et invisible du bisou de Noé. Portières claquées. Collègues. Faux sourire. C'est parti jusqu'au soir. Toute la journée est réglée. Jusqu'au crépuscule qui recommence dans l'autre sens. Faux sourire. Parking. Voiture. Autoroute. Radio. Ecole de Noé. Voix de Noé. Là, les choses se défont. Se libèrent. Se dissolvent dans la langue de l'enfant. Dans le chemin du retour aussi. Petit à petit, le corps se détend. Et on commence à fondre."

Joseph est un père divorcé. Il doit ainsi, de temps en temps, interrompre le tendre tête à tête qu'il tient avec son fils pour rendre ce dernier à sa mère. Un beau jour, alors qu'il vient de confier de nouveau Noé à son ex-femme, Joseph ne rentre pas chez lui, mais grimpe dans le cerisier du jardin où il a construit une cabane. Le temps file, passe dans une nébuleuse soudain sans contours, où la seule réalité qui soit prend la forme d'une tortue, aussi préhistorique que libre, l'animal familier qu'il partage avec son petit garçon. Au dessus, il y a le ciel qui rassure, toujours changeant mais immuable, qui ramène à l'enfance, qui ramène à Noé, qui ramène à tout ce qui est important... Au-delà de la palissade, une jeune-fille joue de la flûte traversière.

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé lire Thomas Vinau avec ce titre. J'apprécie depuis longtemps sa manière de raconter des histoires sans y toucher par petits coups de pinceaux poétiques. La part des nuages laisse un sentiment très doux dans la mémoire, et c'est tellement agréable. Cependant, j'aime aussi tout autant la plume plus sarcastique de l'auteur, que l'on retrouve sur son blog [ici]. J'attends donc son prochain opus avec impatience, avide de surprises, avide de retrouver cette plume moderne, fraîche et libre, tellement rassurante sur le chemin que prend une certaine littérature. 

Editions Alma - 16€ - 21 août 2014 - Merci ma bibli !!

Tout plein de charme pour Sylire - Blablablamia a été empoignée et émue - Le coeur de Leiloona a été touché - Un indispensable pour Aifelle - Pour Ptitlapin c'est du bonheur en poche - Cultur'elle recommande chaudement - ...