AMOURSLEONORDERECONDO

 "Le ton de sa voix est presque posé, presque calme. Elle réalise soudain que la solitude, dans laquelle elle est née, l'oblige à toujours acquiescer. Si elle avait eu le choix - mais ce mot n'existe ni dans sa condition, ni dans son vocabulaire -, elle aurait dit "Non". Elle l'aurait même hurlé."

Victoire est mariée à Anselme, notaire, depuis cinq ans, et le bonheur supposé dans les premiers temps n'est même plus envisagé. De leur union, aucun enfant n'est né, ni aucun amour. Mais nous sommes en 1908, et Victoire n'a d'autre alternative que de se conformer à son éducation, de tenir son rôle, dans cette maison bourgeoise qu'elle tient avec inconstance et fragilité. Elle ignore qu'Anselme rend des visites régulières à l'étage à la bonne, Céleste, qui tombe enceinte. Elle ignore aussi que cet évènement va bouleverser sa vie, lui donnant à la naissance de l'enfant un nouveau rôle de mère, et d'amante. En effet, le petit Adrien va rapprocher des coeurs, mais aussi des corps...

De Léonor de Récondo, j'avais déjà lu Pietra Viva [clic ici], très différent de cet Amours. Dans ce livre-ci, le sentiment de lecture est autre. Dans les premières pages, on se retrouve en effet presque projeté dans un des épisodes de La Recherche de Proust, dans un charme d'atmosphère, un brin désuet, pas désagréable. Et puis, la place bien déterminée de chacun, les rôles, sont redistribués précipitamment au détour d'un chapitre, et le roman prend un autre tour, plus sensuel, presque à la Emma Bovary, où la passion frôle constamment le drame. J'ai aimé lire ce titre, sans ressentir pour lui pour autant un énorme coup de foudre (le défaut sans doute des livres trop vantés, primés ?), mais depuis la fin de ma lecture les scènes, des personnages, me poursuivent. N'est-ce donc pas là le pouvoir des grands romans ?

Editions Sabine Wespieser - 21€ - Janvier 2015 - Grand Prix RTL Lire 2015 - Merci ma bibli !!

Un avis, discordant de l'enthousiasme général, chez mots à mots Lumineux, intelligent, charmant pour LeiloonaPas d'émotion forte ou criante pour Clara mais de la pudeur sensibleUne ode à la féminité, la liberté, la maternité, aux AmourS, pour le petit carré jaune  Un roman absolument sublime, brillant et lumineux, qu’il faut absolument lire pour l'irrégulière - Certains passages resteront gravés dans la mémoire d'Une comète - Très réussi pour Cuné - Micmelo aime passionnémentUn roman édifiant, à l'écriture tantôt coup de poing, tantôt caresse pour Cathulu !