... d'après le texte de RJ Ellroy

chicagoland

Le nom de Fabrice Colin sur cette couverture a arrêté ton regard... et puis ce dessin, ces yeux vifs et hallucinés. Tu aimes parfois ces ambiances, ce Chicago des années 50 sublimé par des auteurs de romans policiers tels que RJ Ellory. Dans cet album, une jeune institutrice est retrouvée morte étranglée dans son appartement. Le meurtrier se présente de lui même au commissariat du 14ème, peu de temps après les faits. Il avoue tout, le meurtre accidentel, le fait qu'il croyait pouvoir passer la nuit avec cette femme après leur soirée, son refus à elle, sa colère à lui... Je n'avais pas l'intention de la tuer, mais je l'ai fait... Le flic qui a mené l'enquête est un peu dubitatif devant cet aveu si facile et si spontané, qui ne se contredit jamais. La soeur de la victime est emplie de vengeance et n'écoute que son désarroi. Le meurtrier sera exécuté... Et toi tu te promènes dans ces belles pages, tentant d'écouter la voix de chacun, de comprendre où est le noeud de l'intrigue... et puis soudain, une case te fait remonter la pente de l'histoire, te permet de comprendre une bulle que tu n'avais pas vraiment comprise dans les premières pages... (page 11), au moment de l'exécution. Trop fort ! Te voici donc conquise, et un peu éberluée... Comme quoi il est bon de toujours se méfier des apparences. 

Editions Delcourt - Septembre 2015

Ceci est ta BD du mercredi, tous les autres liens sont chez Stephie aujourd'hui !

chicagoland1