lesautobliquedelatruite

 

Quel cadeau de recevoir un livre de Jérôme Magnier-Moreno... ! L'enveloppe est déjà un délice en soi et nous met dans l'ambiance de cette gare en Corse, également dessinée en couverture par l'auteur. (Tu ne peux pas montrer l'enveloppe, quel dommage, car ton adresse y apparaît). Tu as aimé cette réception, assez inhabituelle, et l'objet livre, vraiment réussi. Tu remercies l'auteur pour cette délicate attention et son enthousiasme généreux. Le décor est planté. Et nous attendons aussi près de cette gare, avec le jeune narrateur de cette histoire toute simple, son ami Olivier qui ne viendra pas, le laissant seul découvrir une Chambre d'hôte toute proche, et un peu lugubre, et le sentier du GR20 le long duquel il a bien l'intention de pêcher, malgré la défection de son ami. Ce très court roman est à vivre, à l'instar de son personnage, comme une parenthèse corse... où se mêlent descriptions du paysage, réflexions sur la vacuité du monde, souvenirs d'une mère disparue depuis peu et désirs masculins. Tu dois dire que tu es restée assez désarçonnée par quelques scènes, et que tu aurais aimé sans doute approfondir un peu plus tout ce qui a amené ce jeune architecte à l'endroit où il se trouve, avec son sac à dos fétiche. Ce titre a beaucoup plu sur la blogosphère et tu es bien embêtée de dire que de ton côté tu es sans doute un peu passée à côté de l'humour et du pétillement du texte... cela arrive. Tu renvoies donc tes lecteurs vers le billet tentateur du blog Les couleurs de la vie, beaucoup plus positif [clic ici]... et tu souhaites bon vent à ce roman qui va très certainement trouver ses lecteurs !

Editions Phébus - mars 2017

Jostein l'a lu aussi