26 janvier 2012

Un territoire, Angélique Villeneuve

unterritoire

"Elle se dit que tout ce qu'elle aime est là. Tout. Dans la cuisine. Dans le cagibi. Elle n'a pas d'amis. N'en a jamais vraiment eu. Il n'y a eu que la Soeur. Et maintenant qu'elle n'est plus là, ce à quoi elle est attachée est partagé entre ces deux pièces. Les enfants, depuis des années, restent en lisière.
Est-ce un si grand désastre de penser qu'on n'aime plus personne, qu'on est vidé des autres. Elle est un coeur blanc, peut-être. Une feuille de papier, vierge de toute écriture.
Et pourtant, Dieu sait si elle les aimait. C'était d'une force. Comme un bouillon chaud, un tourbillon dans son ventre."

Elle, elle est depuis toujours murée dans un silence tendu, incapable de bien entendre, un peu gauche, lourde, juste là pour faire, pour les tâches ménagères. Puis le Garçon et la Fille sont devenus grands, et elle ne sait pas comment, mais insensiblement, elle s'est terrée dans un creux de la maison, humide, tandis qu'eux ont pris les chambres de l'étage, les meilleures. Elle les a aimé pourtant, tellement, autrefois, alors qu'ils étaient si petits, leurs corps contre le sien, et aujourd'hui ils ne lui parlent presque plus, sont hostiles. Elle n'est là que pour la lessive, leur faire à manger, les servir. Mais que s'est-il donc passé pour qu'un jour tout bascule ainsi ?

Voici un roman où l'infiniment petit est d'une grande force. Pas à pas, d'une écriture fine et précise, Angélique Villeneuve nous décrit un lieu, une vie et l'impasse dans laquelle celle-ci semble s'être échouée. Puis pas à pas aussi, elle nous présente le patchwork des souvenirs d'une narratrice sur laquelle on aurait bien tort de se faire des idées toutes faites. Les gestes du quotidien sont magnifiés et chaque espace de liberté volé à la tyrannie une victoire lumineuse. Un Territoire est une lecture émouvante, comme je les aime, au ras de l'intime et remplie d'espoir.

Editions Phébus - 15€ - Janvier 2012

Cathulu a été la grande tentatrice - Clara l'a lu aussi, en apnée

Posté par LESECRITS à 18:07 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :


22 janvier 2012

La Petite fille de ses rêves, Donna LEON

lapetitefilledesesrevesLe commissaire Brunetti vient de perdre sa mère. Un ancien missionnaire, Antonin, vieil ami de son frère, lui a tenu compagnie dans ses derniers jours. Cependant, lorsque celui-ci vient trouver Brunetti à la questure pour lui demander d'enquêter sur un groupe spirituel douteux c'est vers lui que se tournent les doutes du commissaire. En parallèle, on retrouve une petite noyée dans un canal de Venise, des bijoux cachés dans ses vêtements. Des marques sur son corps montrent qu'elle est sans conteste tombée d'un toit.

J'ai eu l'occasion de regarder quelquefois, et toujours avec plaisir, les enquêtes vénitiennes du commissaire Brunetti, en version série télévisée allemande... Venise reste un décor fascinant et les personnages du téléfilm y ont souvent un humour fin et plaisant.
Dans le texte romanesque, la ville est brossée bien rapidement et les personnages aussi. Cependant, et heureusement, l'attrait de l'histoire reste fixée aux collègues proches de l'enquêteur, et au couple que forme le commissaire Brunetti et sa femme, et j'aime beaucoup leur manière de vivre l'un avec l'autre. J'ai été tenue par l'esprit du livre, par l'intrigue, mais suis restée au final un peu sur ma faim. Une lecture plutôt plaisante donc, mais parfois légère dans son contenu, à prendre comme l'occasion d'un voyage dans une des villes les plus fascinantes qui soient, au plus proche du réel.

"Nous ne sommes pas dans un de tes romans, où tout est expliqué au dernier chapitre, devant tous les protagonistes assis bien sagement dans la bibliothèque du château.
- Les livres que je lis ne sont pas comme ça ! protesta-t-elle, indignée.
- La vie non plus n'est pas comme ça", répondit Guido."

Editions Points - 7.20€ - Janvier 2012

 Pour en savoir plus sur la série

Posté par LESECRITS à 10:11 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2012

Milady De Winter t2 par Agnès Maupré

enfantmilady  miladydewinter  MILADYDEWINTER1

Snif, voici la fin des aventures de Milady De Winter...
Vous vous souvenez sans doute de ce personnage sulfureux ? Elle est la méchante des Trois Mousquetaires. Celle par qui tous les drames arrivent.
Enfin, je dis snif, j'ai été ravie oui d'ouvrir de nouveau une BD de cette dessinatrice, Agnès Maupré, un deuxième tome que j'attendais avec impatience. J'avais tellement aimé le premier déjà [ma lecture ici].

L'objet est toujours magnifique, quel plaisir ! L'histoire inventée par Dumas est connue mais traitée encore une fois avec modernité et finesse. J'ai eu le sentiment de la redécouvrir via ces deux albums, d'en lire des facettes méconnues. Le sujet est filé avec beaucoup de talent. J'ai été touchée par cette Milady, haineuse et marquée, mais multiple, mère aussi d'un petit garçon.

Milady de Winter, espionne de Richelieu, se fait rattraper par son passé. D'Artagnan connaît son secret d'infamie, cette marque en forme de lys qu'elle porte sur son épaule, elle doit se venger, l'éliminer si possible. Retenir Constance Bonacieux prisonnière est un moyen tout trouvé pour l'atteindre...

"Je ne sais pas si c'est une part de féminisme qui m'a poussée vers Milady ou son destin tragique. Les deux se rejoignent un peu. Son destin est tragique parce qu'elle est une femme. [...] Les femmes qui se mêlent de politique risquent gros. C'est quelque chose qui est souvent présent chez Dumas. Il crée des personnages de femmes plus fortes, plus intelligentes, plus courageuses que les hommes, mais qui finissent toujours mal parce qu'elles sont des anomalies, des moutons noirs." Agnès Maupré

Editions Ankama - 15.90€ - 12 janvier 2012

Le blog d'Agnès Maupré

Pour se laisser séduire et découvrir les premières pages

Posté par LESECRITS à 17:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

16 janvier 2012

Arthur De Pins

zombilléniumt2Forte de ma première expérience avec Arthur de Pins, plutôt réussie (Zombillénium t1), et en panne de lectures plus denses pour le moment, j'ai profité des ressources de ma bibliothèque samedi pour me faire une petite récréation BD avec deux des opus de l'auteur (ben oui finalement, j'ai réussi à lire un peu quand même...).

Zombillénium T2. Ressources humaines - 13.95€ - Dupuis - Août 2011

"Ici, on embauche... pour l'éternité."

Le parc d'attraction du même nom fonctionne au mieux... Nous suivons dans ce tome-ci une famille d'apparence banale en visite, et des bandits bien décidés à infiltrer les locaux, à leurs risques et périls.

Même si j'aime toujours autant l'humour indéfectible des personnages et des situations inventées par Arthur De Pins, j'ai trouvé ce deuxième volet beaucoup plus fouillis et moins percutant que le premier. On perd de vue les protagonistes principaux de l'épisode précédent, Aurélien et la petite sorcière, pour s'intéresser à de nouveaux arrivants... Allez, espérons qu'un troisième tome, dévoile enfin le mystère qui entoure la présence mystérieuse d'une Gretchen bien vivante parmi un personnel trépassé et heureux de l'être.

Un avis chez Canel

lamarcheducrabeLa marche du crabe T1 - 17.95€ - Editions Soleil Noctambule - Novembre 2010 

"Je ne sais pas si tu saisis, mais à nous deux on peut devenir les maîtres de la plage... et même au-delà !"

Le Cancer Simplicimus Vulgaris, ou crabe carré, espèce de crustacés peuplant les rivages de l'Estuaire de la Gironde est frappée, depuis des millénaires, d'une étrange particularité, il ne peut changer de trajectoire, et est condamné à marcher toute sa vie selon une même ligne droite. Son pire ennemi est l'homme, ou plutôt le petit d'homme. Cependant, un été, sur la plage, tout change...

La marche du crabe démarre doucement... les premières pages ont même failli m'ennuyer un peu, mais c'est compter sans l'humour décidément décapant et absurde d'Arthur De Pins. La détermination d'un petit crabe à changer les choses, à lutter contre la fatalité, et à prendre son destin et celui de ses congénères en main, est irrésistible et, oui tiens, un brin émouvant... Les humains sont évidemment grotesques. Ah, j'adore !

Cathulu m'avait convaincue

Le tome 2, "l'empire des crabes" est en librairie depuis novembre 2011 - Merci ma bibli !!

Posté par LESECRITS à 17:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2012

Les Trois lumières, Claire Keegan

lestroislumières"Regarde, il y a trois lumières maintenant à l'endroit où il y en avait que deux."
Je porte mes yeux vers le large. Les deux lumières y clignotent comme avant, mais une autre, constante, brille entre elles.
"Tu la vois ? demande-t-il.
- Oui, dis-je. Elle est là.
Et c'est alors qu'il me prend dans ses bras et me serre comme si j'étais à lui.
"

Une petite fille est emmenée par son père chez un couple, inconnu d'elle jusqu'alors, elle y passera l'été. Il la laisse sans à peine un au revoir, oubliant dans son coffre les affaires de l'enfant.
Chez elle, avant, tout était bruyant, encombré de bambins sales, pauvre. Ici, dans cette ferme bien tenue et confortable, tout est propre, posé, tranquille et affectueux. Kinsella et sa femme prennent soin de cette petite fille tombée du ciel qu'ils aimeraient tant garder pour toujours, et ils lui donnent une place qu'elle occupe peu à peu avec étonnement, timidité, puis plaisir...

Les Trois lumières est une belle histoire, poétique et courte, où l'amour est simple comme bonjour mais la vie un peu injuste. On aimerait vraiment que le destin permette à cette enfant de choisir son avenir, on espère...
J'ai lu ce livre comme une introduction à l'univers de Claire Keegan, j'espère poursuivre l'aventure. J'en ai aimé la simplicité du style, ces petits riens qui expriment les sentiments, bien mieux que de longs discours. A suivre...

Editions Sabine Wespieser - 14€ - Avril 2011 - Merci ma bibli !! 

D'autres lectures...

Un joli coup de coeur pour Leiloona - Un enchantement pour Clara - Un petit bijou de finesse et de douceur pour Choco -  Une très jolie longue nouvelle pour Keisha

Posté par LESECRITS à 14:57 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2012

La théorie du panda, Pascal Garnier

lathéoriedupanda"Si l'existence n'est qu'un passe-temps, alors rien ne dit qu'il y aura un demain, tout comme on peut douter d'avoir vécu un hier. C'est un jour à tuer quelqu'un sans raison."

Gabriel débarque discrètement dans une petite ville de Bretagne grise et anonyme, qui ressemble à toutes celles de l'intérieur des terres, à n'importe où. La mer est loin, insoupçonnable. Il décide d'y rester un moment et s'installe à l'hôtel où Madeleine officie derrière son comptoir, cherche un lieu où dîner et rencontre José, s'attarde un peu et finit par en croiser du monde... Il faut dire qu'il se montre charmant et serviable cet homme parfait qui cuisine comme un chef, l'ami rêvé...

J'ai découvert Pascal Garnier avec Lune captive dans un oeil mort, que j'avais trouvé à l'époque aussi caustique que raffiné, savoureux, un régal. Puis, je n'avais pas réitéré. L'occasion m'a été donnée de lire ce titre-ci, j'ai alors sauté sur l'occasion. Dans La théorie du panda, l'ambiance est différente de ma précédente lecture, nous sommes loin du paradis pour retraités, cadre de l'autre roman. Ici, tout est gris, la ville et les gens, mais au creux de leurs vies scintille une petite flamme fragile, un potentiel magique de bonheur, que l'on rêve de préserver... Ah mais il est certain que comme dans tout roman noir qui se respecte le destin et la folie humaine en décideront bien autrement...
Une lecture qui s'avère finalement un peu décevante pour moi, en regard du souvenir que je conservais de l'auteur, et m'en voici toute surprise. Dotée pourtant d'une belle écriture, l'intrigue de La Théorie du panda n'a pas su me passionner... tant pis.

Editions Points - 6.50€ - janvier 2012

D'autres avis, beaucoup plus enthousiastes...

Un instant de lecture inouïe pour Clarabel - Les personnages qui hantent ce roman sont tous singuliers, comme le style, inimitable et rare, pour Sharon Il y a dans les livres de Pascal Garnier un je-ne-sais-quoi qui plaît à chaque fois, pour Véro l'encreuse. -

Posté par LESECRITS à 19:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,