07 janvier 2012

Les Trois lumières, Claire Keegan

lestroislumières"Regarde, il y a trois lumières maintenant à l'endroit où il y en avait que deux."
Je porte mes yeux vers le large. Les deux lumières y clignotent comme avant, mais une autre, constante, brille entre elles.
"Tu la vois ? demande-t-il.
- Oui, dis-je. Elle est là.
Et c'est alors qu'il me prend dans ses bras et me serre comme si j'étais à lui.
"

Une petite fille est emmenée par son père chez un couple, inconnu d'elle jusqu'alors, elle y passera l'été. Il la laisse sans à peine un au revoir, oubliant dans son coffre les affaires de l'enfant.
Chez elle, avant, tout était bruyant, encombré de bambins sales, pauvre. Ici, dans cette ferme bien tenue et confortable, tout est propre, posé, tranquille et affectueux. Kinsella et sa femme prennent soin de cette petite fille tombée du ciel qu'ils aimeraient tant garder pour toujours, et ils lui donnent une place qu'elle occupe peu à peu avec étonnement, timidité, puis plaisir...

Les Trois lumières est une belle histoire, poétique et courte, où l'amour est simple comme bonjour mais la vie un peu injuste. On aimerait vraiment que le destin permette à cette enfant de choisir son avenir, on espère...
J'ai lu ce livre comme une introduction à l'univers de Claire Keegan, j'espère poursuivre l'aventure. J'en ai aimé la simplicité du style, ces petits riens qui expriment les sentiments, bien mieux que de longs discours. A suivre...

Editions Sabine Wespieser - 14€ - Avril 2011 - Merci ma bibli !! 

D'autres lectures...

Un joli coup de coeur pour Leiloona - Un enchantement pour Clara - Un petit bijou de finesse et de douceur pour Choco -  Une très jolie longue nouvelle pour Keisha

Posté par LESECRITS à 14:57 - - Permalien [#]
Tags :


06 janvier 2012

La théorie du panda, Pascal Garnier

lathéoriedupanda"Si l'existence n'est qu'un passe-temps, alors rien ne dit qu'il y aura un demain, tout comme on peut douter d'avoir vécu un hier. C'est un jour à tuer quelqu'un sans raison."

Gabriel débarque discrètement dans une petite ville de Bretagne grise et anonyme, qui ressemble à toutes celles de l'intérieur des terres, à n'importe où. La mer est loin, insoupçonnable. Il décide d'y rester un moment et s'installe à l'hôtel où Madeleine officie derrière son comptoir, cherche un lieu où dîner et rencontre José, s'attarde un peu et finit par en croiser du monde... Il faut dire qu'il se montre charmant et serviable cet homme parfait qui cuisine comme un chef, l'ami rêvé...

J'ai découvert Pascal Garnier avec Lune captive dans un oeil mort, que j'avais trouvé à l'époque aussi caustique que raffiné, savoureux, un régal. Puis, je n'avais pas réitéré. L'occasion m'a été donnée de lire ce titre-ci, j'ai alors sauté sur l'occasion. Dans La théorie du panda, l'ambiance est différente de ma précédente lecture, nous sommes loin du paradis pour retraités, cadre de l'autre roman. Ici, tout est gris, la ville et les gens, mais au creux de leurs vies scintille une petite flamme fragile, un potentiel magique de bonheur, que l'on rêve de préserver... Ah mais il est certain que comme dans tout roman noir qui se respecte le destin et la folie humaine en décideront bien autrement...
Une lecture qui s'avère finalement un peu décevante pour moi, en regard du souvenir que je conservais de l'auteur, et m'en voici toute surprise. Dotée pourtant d'une belle écriture, l'intrigue de La Théorie du panda n'a pas su me passionner... tant pis.

Editions Points - 6.50€ - janvier 2012

D'autres avis, beaucoup plus enthousiastes...

Un instant de lecture inouïe pour Clarabel - Les personnages qui hantent ce roman sont tous singuliers, comme le style, inimitable et rare, pour Sharon Il y a dans les livres de Pascal Garnier un je-ne-sais-quoi qui plaît à chaque fois, pour Véro l'encreuse. -

Posté par LESECRITS à 19:01 - - Permalien [#]
Tags : , ,

04 janvier 2012

L'homme inquiet, Henning Mankell

l'hommeinquiet"Tout commence là, pensa-t-il. Tout commence par l'homme inquiet.
Il ne pouvait en être autrement."

C'est la dernière enquête du commissaire Wallander et celle-ci touche intimement sa vie privée, plus précisément celle de sa fille adorée Linda. En effet, le futur beau-père de la jeune-femme vient de disparaître et Louise, son épouse, est retrouvée morte peu de temps après. Kurt Wallander tente de percer le mystère qui tourne autour de cet ancien officier de marine et de la disparition étrange de sous-marins russes dans les eaux suédoises il y a bien longtemps...

J'ai découvert Henning Mankell via Les chaussures italiennes (catégorie roman) qui avait été un gros coup de coeur ! Je suis heureuse d'avoir récidivé avec L'homme inquiet car je suis également tombée sous le charme de cette version plus policière de l'auteur, celle que les habitués de polars connaissent principalement.
Alors bien entendu, j'ai commencé par la fin de la série, car Kurt Wallander sévit depuis quelques temps déjà - mais peu importe - car la compréhension a toujours été au rendez-vous. J'ai pu situer sans soucis chaque personnage, et je me suis laissée bercée par l'intrigue sans heurts ni tracas. Dans ce livre-ci, on prend son temps, les fils sont dénoués avec finesse et minutie, la vie quotidienne tient toute sa place et il est permis de réfléchir sur le sens de sa vie, ou du monde. Bref, j'adore !

Editions Points - 8€ - Sortie le 5 janvier 2012 - Coup de coeur ! heart

Lu en grand format par Kathel et Cathulu, entre autres...

Dans quel ordre lire les enquêtes de Kurt Wallander ?  Voici la réponse : 1) Meurtriers sans visage - 2) Les Chiens de Riga - 3) La lionne blanche - 4) L'homme qui souriait - 5) Le Guerrier solitaire - 6) La cinquième femme - 7) Les Morts de la Saint-Jean - 8) La Muraille invisible - 9) Avant le gel - 10) L'Homme inquiet - mais chaque enquête peut se lire séparément.

Pour élire le prochain Prix du Meilleur Polar des lecteurs de Points, vous pouvez poser votre candidature sur www.meilleurpolar.com et ce jusqu'au 15 mars 2012. Des frissons en perspective.

Posté par LESECRITS à 19:06 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 janvier 2012

Keren Ann

Allez, pour commencer l'année en beauté, en délicatesse et en musique... voici Ailleurs.

En ce moment, et en voiture, j'écoute cette chanteuse talentueuse s'exprimer plutôt en anglais, mais comment résister au charme de cette chanson ci-dessus, hein comment ?

Posté par LESECRITS à 18:19 - - Permalien [#]
Tags :

31 décembre 2011

Bon réveillon et merveilleuse année 2012 à vous !

bricolage noël 0034

... et une très belle année pour tout ce que vous souhaitez dans votre vie personnelle, de la santé, du bonheur !!

Je nous souhaite à nous aussi, toutes et tous, encore beaucoup d'échanges et de partages.

Merci d'être là... 

Posté par LESECRITS à 12:06 - - Permalien [#]


30 décembre 2011

Tournée... ou l'envers du Music Hall

J'ai enfin pu voir le film Tournée de Mathieu Amalric... Je redoutais d'être déçue, mais en fait pas du tout. D'esthétique documentaire, il nous entraîne en coulisses, bien plus que sur cette scène violemment éclairée où se dévêtent avec art et burlesque des femmes bien en chair venues d'Amérique. Trimballée de ville en ville, de train en train, et un peu dépaysée, la troupe composée essentiellement de grandes filles joyeuses s'amuse et se questionne sur les motivations de leur producteur qui s'avère au fil du voyage soucieux et peu fiable...
Quelques scènes sont véritablement marquantes, c'est un film qui ne laisse pas indifférent, j'ai aimé.
Sorti en DVD en Novembre 2010.

 

L'idée de ce film est, d'après mes recherches sur internet, librement inspirée d'un récit de Colette L'envers du Music-Hall. Cette dernière a en effet été quelques temps, de 33 à 39 ans, actrice de pantomine orientale et s'est présentée au Moulin Rouge ou au Bataclan dans des tenues suggestives. Voici un extrait du texte...

"La lumière du théâtre, les paillettes, les costumes, les figures maquillées, les sourires, ce n’est pas un spectacle pour moi, tout ça... Je ne vois que le métier, la sueur, la peau qui est jaune au grand jour, le découragement... Je ne sais pas bien me faire comprendre, mais mon imagination travaille là-dessus... C’est comme si j’étais seule à connaître l’envers de ce que les autres regardent à l’endroit..."

Colette--f4c88 (Source de l'image, et etc...)

 

Posté par LESECRITS à 15:21 - - Permalien [#]
Tags :

29 décembre 2011

Hester Lilly, Elizabeth Taylor

hesterlilly"La première chose que Muriel ressentit fut un soulagement railleur. Le nom - Hester Lilly - lui avait évoqué une fragilité souffreteuse, préraphaélite. [...] Dès qu'elle la vit, une confiance malavisée apaisa ses doutes. Les lettres que son mari échangeait avec cette jeune cousine ne paraissaient plus si coupables et torturantes ; cette correspondance filiale cessait d'être une menace."

Hester Lilly, devenue orpheline, est recueillie par son cousin, directeur d'école, Robert, et sa femme Muriel. Pour cette dernière, il est évident que la jeune-fille nourrit des sentiments à l'égard de son mari. Alors Muriel s'inquiète et fait régner dans la maison une ambiance lourde et méfiante. Hester Lilly, elle, provoque maladresses sur maladresses... Qui aura donc le dernier mot ?

Dans ce court roman, qui a bien plus le format d'une grosse nouvelle que d'un roman d'ailleurs, les personnages sont en déséquilibre émotionnel constant, et leur apparence est en contraste permanent avec leurs émotions intérieures. Voilà qui est propice au plaisir de lecture.
L'intrigue en est relativement classique - le summum étant la chute d'un petit objet de porcelaine fragile cristallisant les frustations de tous - mais l'écriture assez subtile pour retenir l'attention. Un délicat moment, des pages tournées plutôt vites, mais une couverture absolument pas adaptée au contenu (et utilisée pour Cette main qui a pris la mienne plus tard, et à l'envers, ce qui m'exaspère toujours un peu, je veux dire la réutilisation d'images semblables pour des romans différents, bon bref...).

Editions Rivages - 6€ - Mars 2009

Mango est restée dans une adhésion partielle mêlée d'admiration - Un régal pour Clarabel !

(Sinon, Clara met un clap de fin à son blog... A très très bientôt Clara !!)

Posté par LESECRITS à 15:00 - - Permalien [#]
Tags :

25 décembre 2011

Attention... sélection !!

Si vous ne savez que faire de vos chèques cadeaux ou billets reçus ce matin sous le sapin, moi j'ai des idées !!
Voici ce que j'ai retenu de 2011, côté lectures. Comme d'habitude quelques coups de coeur n'ont pas eu d'effets à long terme et d'autres livres sont restés gravés irrémédiablement dans mon esprit. Petit flash-back sur une année mouvementée et brillante...;)
A vos crayons !

Rayon BD, j'ai choisi...

Mes images42

En littérature, j'ai vibré avec...

Mes images43

Par ailleurs, les enfants - et toute la famille soyons honnêtes - ont craqué pour Non-non et Pomelo, sans conteste nos héros de l'année !

non-non a très faim         pomelo

J'en profite pour remercier ceux et celles qui m'ont permis ces découvertes, bibliothécaires, éditeurs, blogueuses et amies.
Et puis, j'ai envie de remercier aussi les bonnes étoiles qui amènent régulièrement vers chez moi, dans ma petite ville perdue, des auteures que j'apprécie. En 2011, j'ai vu et entendu de belles personnes, sensibles et intelligentes, telles que Brigitte Giraud, Jeanne Bennameur et dernièrement Camille Laurens. Je savoure ma chance, et en redemande !

Sinon, je viens de passer une partie de ma journée à faire ça (voir le clip ci-dessous), comme quoi tout est possible !! ;) Ouille, mon corps ne s'en remettra pas je crois.

Posté par LESECRITS à 18:54 - - Permalien [#]
Tags :

24 décembre 2011

Joyeux Noël !!

CRIM0046

Je vous souhaite à tous une douce soirée, et plein de cadeaux sous le sapin demain matin !!

Posté par LESECRITS à 09:52 - - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2011

Léger, humain, pardonnable de Martin Provost

léger humain pardonnable"Est-ce que c'est obligé d'aimer son père est-ce que c'est à moi de l'aimer en premier est-ce que c'est possible de ne pas aimer son père de ne pas tout aimer de chercher son père dans tous les hommes tous les hommes alors qu'il y en a un à la maison qui n'est pas pire que les autres après tout il suffit de le regarder sous un autre angle un autre angle c'est cela mais lequel j'en reviens toujours au manque"

Bruno a un frère et une soeur, une mère qu'il aime par dessus tout, et puis aussi un père (parti à la guerre alors qu'il avait trois semaines puis revenu plus tard comme un étranger). Bruno revient sur son enfance via les évènements qui ont marqué sa vie, la découverte de son homosexualité, le décès de son frère aîné, l'avortement de sa soeur.
En fait, c'est le portrait d'une famille à l'aube des années 70 qui nous est dressé dont quelques traits nous rappellent quelquefois un peu aussi la nôtre, avec ses chaos, ses moments de bonheur et ses drames...

Ce livre ressemble au regard qu'un adulte poserait sur ceux qui lui sont chers, alors que la famille est réunie, à l'occasion d'un incident ou (comme dans quelques jours pour nous) pour les fêtes. Et tout ce qui oppose et rapproche peut très bien s'avérer finalement léger, humain ou pardonnable... Il y a Brest, déjà des désirs de cinéma pour Bruno, de l'émancipation et de l'enfermement, de la joie et de la tristesse, des sentiments. Rien n'est figé à jamais, et la vie est à sans cesse aimer et reconstruire.

J'ai aimé ce texte dans lequel se produit constamment un va et vient entre aujourd'hui et hier, l'écriture en est agréable et simple, le propos sincère, mais ma lecture a été parfois laborieuse et hachée, et j'ai perdu de temps en temps de l'intérêt pour les personnages du récit, sans doute influencée par mon quotidien fatigant des jours derniers...
Une impression en demi-teinte, donc.

Editions Points - 6.50€ - Mai 2011

Merci Cathulu !!

Pour Clara c'est un coup de coeur !

Jour J-1 avant Noël !!
Joyeuses fêtes à ceux qui passeront par ici d'ici demain ! J'espère avoir enfin le temps de bloguer un peu...

Posté par LESECRITS à 18:23 - - Permalien [#]