24 décembre 2015

Joyeux Noël à tous !!

Qu'il vous soit doux, mais également un peu fou fou fou... ;)

Et je participe ainsi à la radio des blogueurs de Leiloona pour Noël !! [clic ici]

noel-blogueur-radio

Posté par Antigone1 à 15:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


22 décembre 2015

Un bref billet BD

Lors de mes passages en bibliothèque, je prends quelquefois un petit tas d'albums... sachant pertinemment que je ne vous parlerai pas de tout. J'adore piocher comme ça au hasard, au vu d'un titre, d'un auteur reconnu ou d'une couverture. Lire des BD, c'est ma petite méthode pour éviter les pannes de lecture et avoir l'impression de faire un joli pas de côté, une manière de me laver de l'atmosphère du roman précédent. Voici, ci dessous, le petit tas pris dernièrement. Il se dégage de cette pile au final deux BD, dont je vous parle brièvement aujourd'hui... même si les autres n'étaient pas inintéressantes hein, loin s'en faut.

Récemment mis à jour4

Tonight de Nine Antico (image en haut à droite)... D'elle, j'avais déjà lu Girls don't cry [clic] qui évoquait l'adolescence, la futilité, la drague et les garçons. Ici, nous sommes à la veille du 1er de l'an et Pauline s'inquiète, se pose dix mille questions, s'apprête à passer le réveillon seule, alors qu'elle a officiellement un petit ami. Et puis, elle imagine des scènes, se voit en rêve aller à des soirées, repartir avec un autre, rêvasse à ce qu'elle ressentirait alors... J'ai aimé retrouver dans cet album le regard particulier de Nine Antico. Malgré le fouillis des dessins, de la narration, ressort de cet opus une étrange mélancolie, assez liée aux périodes des fêtes... difficiles à vivre pour les solitaires. Mais heureusement, il y a les copines, heureusement...

Glénat - 13.90€ - Avril 2012

 

Dans Fun home [clic], Alison Bechdel avait exploré son enfance particulière, et sa relation avec son père. Dans C'est toi ma maman ? (les deux images du bas) nous suivons plutôt ses aventures de jeune femme, l'élaboration de son premier album à succès et ses relations présentes avec sa mère. J'avais fait un coup de coeur de Fun home, cet opus là est aussi très réussi, bien que différent, très documenté. Alison Bechdel essaie de comprendre sa mère, et loin de l'accuser, cherche surtout à savoir l'impact qu'elle a pu avoir sur sa vie, s'interroge aussi sur les effet de l'analyse qu'elle a entrepris, en s'appuyant sur le journal de Virginia Woolf, les écrits de Winnicot et ceux d'Alice Miller. J'ai beaucoup aimé tout cela, son cheminement, ses réflexions sur l'acte autobiographique et ses conséquences, mais j'ai aimé également l'attitude de sa mère, au final très touchante. Loin d'approuver tout ce que sa fille fait ou est, elle la laisse utiliser leur vie comme matière, tente de lui expliquer qui elle était, reste dans les parages... n'abandonne rien, et ne cherche pas non plus à excuser ses actes. Un album très optimiste qui prend en compte les points de vue et envisage la réparation.

Editions Denoël - 24€ - Octobre 2013

21 décembre 2015

La Vie amoureuse de Nathaniel P., Adelle Waldman

lavieamoureusedenat "Hannah agrippa la bouteille de vin avec ses deux mains. Une petite ride se creusa entre ses sourcils. Un instant, Nate la vit sous un jour inconnu - vulnérable, en manque d'affection. Sa culpabilité se teinta d'agacement. Pourquoi en faire un drame ? De quel droit ? Pourquoi devrait-il se sentir mal à l'aise juste parce qu'il n'était pas d'humeur à se plier à un rendez-vous romantique un mardi soir ? Il avait envie de lire. Ou de s'amuser en ligne. Et alors ?"

Nate est devenu un auteur reconnu dans le milieu littéraire très fermé de New York. Mais sa vie amoureuse est un échec. Cependant, il ne s'en formalise pas. Ce n'est pas comme si il n'avait pas déjà essayé, avec Kristen ou dernièrement avec Elisa. Il ne comprend pas vraiment d'ailleurs pourquoi cette dernière s'accroche encore à lui. Leur essai d'amitié est de toute évidence un échec et Nate vit avec désagrément ce sentiment de culpabilité qu'elle provoque chez lui. Il est bien mieux seul, dans son appartement négligemment entretenu, à écrire son livre, et à voir à l'extérieur ses amis de temps en temps. Séduire est distrayant, le reste, la vie à deux, provoque très vite l'ennui chez lui. Mais pourtant, et si Hannah était différente ? La jeune femme, qu'il vient de rencontrer, le bouscule dans ses certitudes.

Il est assez étonnant de prendre du plaisir à la lecture d'un titre dans lequel le héros est à ce point irritant, cynique et franchement antipathique. Mais il vend très bien au lecteur cette hypothèse qu'il l'est seulement à son corps défendant, trouvant normal de traiter les femmes qu'il fréquente avec distance, et un brin d'arrogance, n'est-ce pas ? Je ne sais pas ce qui m'a plu dans ce roman, le fait peut-être d'aimer détester Nathaniel P. Et puis c'est un peu comme regarder un vieux Woody Allen. Le héros d'Adelle Waldman, est en effet bavard, un peu imbu de lui-même, mais également un observateur minutieux et critique de ses contemporains.

Editions Points - 7.50€ - Septembre 2015

Une lecture pénible sur le blog de blablablamia - Cathulu a manqué d'empathie mais a pris du plaisir avec l'humour vachard de ce roman !

Posté par Antigone1 à 09:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 décembre 2015

Mon Top 3 de 2015

glenngould     dianedanslemiroir     Par_bonheur_le_lait


Je n'ai pas eu tellement d'hésitation pour choisir les trois titres ci-dessus comme mes préférences de 2015. Je voulais aussi mettre en avant les trois genres qui règnent sur ce blog (BD, roman et livre jeunesse), et puis l'émotion, ce qui me bouleverse ou m'enchante, et avec ces trois titres là j'ai été servie. Je me souviens tout à fait du moment où je les ai lus, de ce que je faisais, la lumière au dehors, et les palpitations au fond de moi. N'est-ce donc pas tout ce que l'on attend de la lecture ? L'album sur Glenn Gould, extrêment réussi graphiquement, a su réveiller en moi mes premières écoutes du génial pianiste. Et j'ai été bluffée, je me souviens, que l'on puisse ainsi en images retranscrire si bien cette musique, ce rythme particulier, ce son, et ce d'une manière si sensible et élégante. Puis, que dire de Diane dans le miroir, de cette plongée dans les pensées d'une femme si entière, si particulière et fascinante. J'ai été suspendue aux phrases de Sandrine Roudeix, tenue en haleine comme rarement, subjuguée et troublée à la fois, dérangée. Grand roman. Par bonheur le lait, lui, m'a cueillie différemment, dans la joie, la bonne humeur et l'extravagance. C'est un petit roman que l'on referme en se disant, bien sûr, bien sûr, c'est comme cela que la vie doit être, comme cela qu'il faut l'appréhender, chaque jour mettre cette folie là, cette bienveillance dans le quotidien, qui nous en empêche ? 

Tous mes autres coups de coeur de l'année sont ici [clic]

(Vous retrouverez mes billets en cliquant sur les couvertures)

etoilesnoel

Posté par Antigone1 à 14:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

19 décembre 2015

En mode Noël

Récemment mis à jour3

Profiter de sa crèche en playmobil reçue pour son anniversaire. Regarder ma fille tenter de rivaliser avec le sapin de Noël de la bibliothèque. Etre contente de notre sapin. Et recevoir une pluie d'étoiles par la poste... merci Isabelle [clic] !

Posté par Antigone1 à 16:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


13 décembre 2015

L'île d'Elle, Régis Delène Bartholdi

liledelle Parfois, j'accepte des livres, pour des raisons diverses et variées. Là, il s'agissait d'un auteur né dans ma ville (arrière petit neveu d'un sculpteur connu) et d'un titre évoquant une commune de mon département, une commune avec un nom d'île alors qu'elle n'en est pas une. Comment résister ? L'histoire avait également tout pour m'intriguer, ce désir étrange d'un couple de passer leur lune de miel sur une île déserte. Cependant, le style m'a très vite gêné, trop d'adjectifs, de phrases ampoulées, d'emphase. Pourtant, les personnages étaient bien campés, la situation première assez étonnante pour avoir envie de continuer, mais le style de l'auteur me heurte de trop. Alors je laisse là cette lecture. Ma PAL est énorme et j'ai du mal à me forcer. Peut-être que ce livre trouvera ses lecteurs, sans doute, je lui espère... Ce n'était pas pour moi un bon choix. Je suis toujours tellement désolée de ne pas aimer un livre. J'ai toujours un doute sur l'utilité de parler de mes abandons. Un grand merci cependant aux éditions du Mérite pour l'envoi ! 

Editions du Mérite - 21€ - 7 décembre 2015

Posté par Antigone1 à 21:12 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

11 décembre 2015

C'est toi c'est toi

[Mon cher] Sinon, pendant ce temps, je lis L'île d'Elle de Régis Delène Bartholdi, petit neveu du célèbre sculpteur, né dans ma ville. Son roman est bourré d'adjectifs et de phrases grandiloquentes, je persévère malgré tout, un peu... tandis que ma PAL atteint des sommets. J'essaye de conserver un rythme de lecture raisonnable mais il était compliqué de consacrer du temps à ce blog dernièrement. Bon week-end !

Posté par Antigone1 à 09:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2015

Les Gens dans l'enveloppe, Isabelle Monnin... avec Alex Beaupain

lesgensdanslenveloppe

"Depuis près de trois ans, je vis avec eux. Ils furent d'abord mes amis imaginaires, figures projetés, canaux de pensées dérivées, messagers clandestins. Puis des personnes un peu surprises à qui j'expliquais mon idée. Ils sont maintenant des êtres qui m'ont confié le récit de leur vie - et je n'aurai jamais assez de mercis pour exprimer ma gratitude.

Je les ai inventés, chantés, rencontrés et pourtant.
Je n'ai évidemment aucune idée de qui sont les Gens de l'enveloppe.
Je les connais comme on peut connaître quelqu'un.
Un peu, si peu, presque pas."

En 2012, Isabelle Monnin achète un paquet de photographies à un brocanteur. Elles n'ont rien d'extraordinaire ces photographies, ne sont même pas très bien prises, mais elles racontent en creux une vie qui fait écho à l'auteure. L'idée lui vient alors petit à petit, en même temps qu'elle trouve des prénoms à ses personnages, d'écrire un roman d'après ces photographies. Le livre qui en résultera prend forme, tout d'abord écrire cette histoire, d'une petite fille qui s'appelle Laurence, de ses grands parents, d'un père délaissé par sa femme. Et puis, ensuite, elle partira à la recherche de cette famille, pour savoir, pour connaître les véritables prénoms, et ce qu'elle découvre enfin dépasse ses espérances...

Ce roman est un drôle d'objet et je crois que c'est sa particularité qui en fait naturellement un joli coup de coeur pour moi aujourd'hui, ainsi que ce qu'il m'a fait tout à l'intérieur, de très doux ! En effet, j'ai adoré le petit roman d'Isabelle Monnin qui introduit son livre, mais surtout je pense son enquête, l'émotion et la sincérité véritables qui se dégagent de ses démarches, et puis le CD, voulu par Alex Beaupain, comme un cadeau inattendu, pas du tout anodin, très fort, délicat et précieux, et pourtant glissé comme par inadvertance dans la quatrième de couverture. Avec Les Gens dans l'enveloppe on part à la rencontre d'une famille, et on pense à la sienne, on a envie de regarder nos vieilles photographies, de s'interroger sur l'imagination qu'elles pourraient ouvrir et faire éclore. Avec Les Gens dans l'enveloppe, on aime les gens aussi, tous les gens, les rencontres, et ça fait du bien.

Editions JC Lattès - 22€ - Septembre 2015

Un vrai bonheur pour Saxaoul Un coup de foudre pour Moka - Le billet de George qui parle du manque et du fil tendu entre elle et les romans d'Isabelle Monnin - Sur le blog de blablablamia ces mots sur l'éphémère des choses a été reçu en plein coeur - Un livre piqueté de marque-pages chez Cathulu - Un très joli roman qui résonne aussi chez Leiloona - ... 

07 décembre 2015

Eux, c'est nous

euxcestnous "Ils parlent d'EXODE
Ils parlent de MASSES
Ils parlent de HORDES
Ils parlent de DEFERLEMENT
Ils parlent de MULTITUDE
Ils parlent d'INVASION
Ils répètent inlassablement ces mots :
EXODE
 MASSES
   HORDES
     DEFERLEMENT
        MULTITUDE
               INVASION [...]
Et ce sont eux, tous ces réfugiés du vingtième siècle, jugés chaque fois trop nombreux, qui font, avec nous, la France d'aujourd'hui.
Comme les réfugiés d'aujourd'hui feront, avec nous, la France de demain."

Ce petit objet littéraire n'a d'autre prétention que d'ouvrir nos yeux, notre conscience, d'éclairer le point de vue de l'accueil et de la bienveillance. Le monde change sans cesse, il est fait de mouvement, notre Histoire l'atteste. Vouloir le figer, se protéger, n'a jamais rien donné de bon. Daniel Pennac, chiffres et poésie à l'appui, nous convainc de vaincre ce vieil et terriblement humain instinct de protection qui ferme notre porte et notre coeur.

Gallimard jeunesse - 3€ - Les revenus issus de la vente de cet ouvrage sont intégralement versé à La Cimade - association de solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d'asile.

Noté chez Cathulu [clic]

Posté par Antigone1 à 20:59 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2015

Décembre

dec20154

En décembre, je change de couleur de laine, je me lance dans un poncho (Chouette Kit). En décembre, mes lectures peinent un peu, le blog est en jachère, mais je vous rassure c'est ponctuel. En décembre, j'essaye des choses, je me surprends à m'en sentir capable. Je mange aussi du gâteau au chocolat. En décembre, j'ai l'impression que la vie pourrait être légère et douce tout le temps, qu'il suffirait d'un rien. En décembre, j'apprends à rebondir.

Sinon, pour décorer votre maison, je vous conseille d'aller filer chez Zü [clic ici]. Il est un peu tard pour le calendrier de l'avent, certes, mais il y a des idées à chiper, et notamment un fond d'écran de smartphone festif et des étoiles. Chez moi, la maison n'est pas encore décorée, le sapin n'est pas encore là, mais tout cela ne saurait tarder... Bonne fin de semaine !!

(Reprise des activités normales prévue pour la fin de semaine prochaine)

Posté par Antigone1 à 21:54 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,