31 janvier 2014

Objectif Pal - Vos lectures de janvier

objectif pal

Nous sommes quelques blogueurs et blogueuses à prendre de bonnes résolutions pour cette nouvelle année... comme celle de réduire notre PAL (Pile A Lire) en 2014. Ce billet est un récapitulatif du challenge pour le mois de janvier.

Tiphanie, avec ses 8 livres lus, est la grande lectrice incontestée de PAL du mois !!
Il y a eu quelques coups de coeur - Le livre des brèves amours éternelles d'Andreï Makine (lu par Anne) - Le Secret des abeilles de Sue Monk Kidd (lu par Tiphanie) - Le Tango de la vieille garde de Perez-Reverte (lu par Praline) - ... mais aussi quelques déceptions.
Dans l'ensemble, l'enthousiasme est de rigueur et les bonnes résolutions de janvier tiennent la route, je suis bluffée !!

De mon côté, j'ai lu L'amour comme par hasard d'Eva Rice qui a été un bon moment de lecture [clic]

Vous trouverez ci-dessous les lectures de janvier ! Bientôt, il y aura un nouveau billet en ligne pour déposer vos liens de février... Et toujours, encore plein de trésors à sortir de nos PALs. Merci pour vos participations !

Anne a lu Lisson Grove d'Anne Perry : "Il me fallait cette lecture doudou pour les vacances, et malgré mon manque d'objectivité total face à la série, Anne Perry réussit quand même à me surprendre, donc c'était parfait !" [lien vers le billet complet]
                       Le livre des brèves amours éternelles d'Andreï Makine : "un coup de coeur pour une écriture, une sensibilité, une grâce incomparable dans les lourdeurs soviétiques" [lien vers le billet complet]

Tiphanie a lu America La main rouge de Romain Sardou : "J'ai beaucoup apprécié mais la fin m'a un peu déçue, j'espère qu'il y aura une suite parce que ce serait dommage de rester sur cette fin." [lien vers le billet complet]
                     Le Secret des abeilles de Sue Monk Kidd : "Un coup de coeur !" [lien vers le billet complet]
                     Maisie Dobbs de Jacqueline Winspear : "j'ai beaucoup aimé, l'héroïne est intelligente et attachante" [lien vers le billet complet]
                     Julie & Julia de Julie Powell : "Un livre plein d'humour sur l'art de cuisiner français." [lien vers le billet complet]
                     Le destin miraculeux d'Edgar Mint de Brady Udall : "C'est un livre émouvant et drôle. J'ai beaucoup aimé." [lien vers le billet complet] 
                     Ciel! Mon mari est muté en Alsace de Laurence Winter : "un petit guide sympathique pour mieux décrypter les Alsaciens!" [lien vers le billet complet]
                     Oh, Boy! de Marie-Aude Murail : "un livre jeunesse très touchant!"[lien vers le billet complet]
                     Le Mont-Brûlé de Daphné du Maurier : "une auteur classique de la littérature britannique souvent oubliée, mais que j'adore!" [lien vers le billet complet]

Sharon a lu L'armée furieuse de Fred Vargas : "J'ai eu du mal avec certaines incohérences, et autres invraisemblances, qui m'avaient moins marqué dans les précédents opus. Peut-être parce que l'action se passe en Normandie, et que je ne m'y reconnais pas." [lien vers le billet complet]
                    L'assassin des cathédrales d'Yves Josso : "Ce livre comporte trop de longueur et trop d'intrigues inachevées pour parvenir à me séduire." [lien vers le billet complet]

Géraldine a lu Les derniers jours de Stefan Zweig de Laurent Seksik : Une lecture très enrichissante malgré un intérêt émoussé au fil des pages - [lien vers le billet complet]

Aifelle a lu L'œil du léopard de Henning Mankell : "Un excellent moment de lecture - toujours aussi profonds les romans de Mankell - mais très sombre" [lien vers le billet complet]

Caro a lu  Les joyaux du paradis de Donna Léon : "bien mais sans extraordinaire et sans Brunetti"
                  L'affaire des jumeaux de Bourges de Christopher Sélac : "une excellente surprise pour un éditeur régional" [lien vers le billet complet] 
                  Un vernis de culture de Françoise Boisvert : "décapant, cruel et dérangeant. Un bon cru pour des nouvelles qui sortent des chemins battus."
                  Brefs, ils ont besoin d'un orthophoniste ! de Gaëlle Pingault : "une heureuse découverte pour des textes brefs et émouvants. Un style qui donne envie de dire encore encore d'autres livres" [lien vers le billet complet]

George a lu  Du côté de Castle Rock d'Alice Munro : "Une lecture en demi-teinte, je me suis un peu ennuyée sur la fin" [lien vers le billet complet] 
                      Kamo et moi de Daniel Pennac : "un roman jeunesse léger et à la fois profond et tout cela, l’air de rien !" [lien vers le billet complet]
                      Amour, vampire et loup-garou de Marie-Aude Murail : "Génial, on frémit et on rit !" [lien vers le billet complet]
                      Apparition et autres contes de l'étrange de Guy de Maupassant : "belles retrouvailles avec Guy !" [lien vers le billet complet]

Eimelle a lu  Rien ne va plus de Douglas Kennedy : "une lecture distrayante, et , même si ce n'est pas mon préféré de cet auteur, un livre que je ne regrette pas d'avoir sorti de la PAL!" [lien vers le billet complet] 

Val a lu  Si c'est un homme de Primo Levy : "J'ai trouvé Si c'est un homme trop froid même si bien sûr, certains aspects m'ont intéressée. " [lien vers le billet complet] 
                Des noeuds d'acier de Sandrine Colette : "ce fut une déception." [lien vers le billet complet]   

Elodie a lu  La dame en blanc de Wilkie Collins : "Beaucoup aimé malgré beaucoup de longueur." [lien vers le billet complet] 

Praline a lu  Le Tango de la vieille garde de Perez-Reverte : "Je commence l'année avec un joli coup de coeur pour un Arsène Lupin sexy en diable, dans une Europe qui se délite et lance ses derniers éclats" [lien vers le billet complet] 
                     La confrérie des chasseurs de livres de R. Jérusalmy : "Malgré son titre et sa couverture, ce livre ne tient pas ses promesses : l'auteur digresse et se perd dans des péripéties picaresques." [lien vers le billet complet]

Enna a lu  Ainsi résonne l'écho des montagnes de Khaled Hosseini : "j'ai bien aimé ce roman même si ce n'est pas le coup de coeur que j'ai eu pour les deux précédents romans de l'auteur." [lien vers le billet complet] 
                  Sharp objects ("Sur ma peau") de Gillian Flynn : "Un polar très centré sur la psychologie du personnage principal, très accrocheur, je l'ai dévoré!!" [lien vers le billet complet]

Marilyne a lu Djamilia de Tchinghiz Aïtmatov : "un chant d'amour et un tableau d'Asie Centrale sensible et chatoyant. Un très beau voyage."  [lien vers le billet complet] 
                      Une faim de loup de Anne-Marie Garat : "il s'agit d'une lecture du conte Le Petit Chaperon Rouge, belle étude sur la pérennité du conte, son contexte et ses interprétations ainsi que sur toute la dimension littéraire que lui a donné Charles Perrault." [lien vers le billet complet]

Nanou a lu Promets-moi d'Harlan Coben : "je n'ai aimé ni le style ni la façon dont est traitée cette histoire. Trop de rebondissements, des personnages caricaturaux, je crois que je ne retenterai pas Coben à l'avenir !" [lien vers le billet complet]

ClaudiaLucia a lu Danse avec l'ange ~ Le ciel est sur la terre de Ake Edwardson : "Le quatrième livre est nettement supérieur au premier. [...] Dans mon esprit le commissaire Winter n'est pas l'égal d'un Wallander et Ake Edwardson d'un Mankell." [lien vers le billet complet]

Belle de nuit a lu Cercle de cendres de Cate Tiernan : "Un tome où l'on commence à bien différencier les deux jumelles et une fin qui pousse encore le lecteur à vouloir la suite. Une série que j'apprécie de plus en plus." [lien vers le billet complet]

Winnie the pooh a lu Odyssée Américaine de Jim Harrison : "Un très bon moment de lecture." [lien vers le billet complet]

Marjorie a lu La Princesse des glaces de Camilla Läckberg : "pas seulement un roman policier, c’est aussi une comédie de mœurs, l’analyse de la vie dans une petite ville où les apparences et le qu’en dira-t-on mènent la danse. Cela sert efficacement l’intrigue." [lien vers le billet complet]
                      Le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti :"C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures" [lien vers le billet complet]

Sylire a lu Les reliques de Jeanne Benameur :"Une déception" [lien vers le billet complet]

Posté par Antigone1 à 08:47 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :


30 janvier 2014

J'voudrais tant que tu m'dises... On est cul & chemise

Sinon sinon, si si je lis... Et demain (ou si le temps me manque samedi) à venir le billet récapitulatif de l'objectif pal pour le mois de janvier ! Vous avez été enthousiastes, merci. 

Posté par Antigone1 à 20:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

28 janvier 2014

Londres par hasard, Eva Rice

londresparhasard "La seule personne à laquelle je n'avais pas pensé une seule seconde, c'était Tara Jupp. Maintenant, j'étais Cherry Merrywell. Il fallait que j'apporte la preuve qu'elle était digne de tout ce tintouin."

Tara adore chanter. Ses proches disent même qu'elle a un don pour ça et la poussent activement à en faire "quelque chose". Mais dans son enfance, ce que la jeune-fille aimait surtout c'était monter en cachette sur les chevaux du château proche du presbytère où son père officiait. Avec sa soeur Lucy, elles s'étaient d'ailleurs prises d'amitié pour la fille de la châtelaine, Mathilda. Mais même les amitiés les plus fortes survivent difficilement à la jalousie amoureuse. Alors, lorsqu'après des années de silence, Mathilda revient en Cornouailles pour son mariage, Lucy qui a épousé le prétendant convoité reste sur ses gardes. Cependant, le bouleversement s'avère tout autre. Le futur mari, un producteur, remarque la voix de Tara et propose aux deux jeunes soeurs de partir pour Londres afin, pour l'une, d'enregistrer un disque et, pour l'autre, de s'adonner à loisir à sa passion des vieilles pierres... l'occasion aussi de se perdre dans divers imbroglios amoureux, toujours très glamours.

Eva Rice nous fait la surprise de convoquer dans ce roman quelques personnages de son roman précédent L'amour comme par hasard [ma lecture ici - clic]... Enchaîner ainsi ces deux lectures m'a semblé une opportunité à ne pas manquer, et une occasion rare. J'ai eu malgré tout un peu de mal à passer d'un livre à l'autre, comme le sentiment de descendre une marche, en matière de qualité d'écriture et de densité narrative. Pour autant, lire Eva Rice reste assez addictif. Et même si je me suis enlisée malgré moi dans quelques longueurs, je n'ai jamais perdu d'intérêt pour cette histoire qui met sur le devant de la scène le Londres des Swinging sixties. A tenter, pour celles qui auraient déjà succombé au premier tome !

Editions Baker Street - 22€ - Octobre 2013

D'autres lectures chez Babelio [clic]

Posté par Antigone1 à 20:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 janvier 2014

Leaving me with words unspoken

Sinon, côté lectures, je suis dans la suite de l'amour comme par hasard... Bonne soirée !

Posté par Antigone1 à 18:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2014

Mauvais genre, Chloé Cruchaudet

 

mauvaisgenre

"Ce qui compte, c'est que je vais pouvoir sortir, aller cueillir des violettes au bois... Tu sens le printemps qui arrive ?
- Paul... une robe ça suffit pas."

Paul et Louise se plaisent, s'aiment, mais la Première Guerre mondiale éclate. Alors, les deux tourtereaux se marient en urgence, et Paul part sur le front. Convaincu qu'il doit échapper à l'enfer des tranchées, il devient déserteur. Risquant la mort, caché dans une chambre d'hôtel près de sa dulcinée, lui vient soudain l'idée de se travestir en femme. Le déguisement est efficace, Paul se prend au jeu. Désormais, il sera Suzanne. Mais le couple va plus loin et dépasse tous les interdits, jusqu'au drame...

Mauvais genre est une histoire inspirée de faits réels. La quatrième de couverture est d'ailleurs illustrée par la photographie d'un homme travesti. Et j'ai été à la fois bluffée par la grande qualité de cette BD, et aussi troublée par la crudité de certaines scènes, marquantes. Comme dans Le bleu est une couleur chaude, ici c'est le rouge qui s'étire de case en case, l'indice fort d'une féminité qui s'affirme et s'expose. Les dessins sont à la fois légers et fluides, puis glauques lorsqu'il s'agit d'évoquer les horreurs et les traumatismes de la guerre, les disputes conjugales, la dérive d'un couple qui se perd. 
Une BD coup de coeur !! Une véritable claque. Vous êtes prévenus.

Editions Delcourt/Mirages - 18.95€ - Septembre 2013 - Merci ma bibli !!

Noté chez Stephie qui vous renverra vers plein d'autres lectures [clic]

mauvais_genre_planche04

mauvaisgenreplanche1

   Mauvais-genreplanche  

 

Posté par Antigone1 à 20:56 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,


20 janvier 2014

Lanester... à ne pas manquer mercredi sur france 2

 

lanester

Mercredi 22 Janvier 2014 à 20h45, aura lieu la première diffusion du téléfilm "Lanester" adapté du premier polar de Françoise Guérin, "A la vue, à la mort", publié aux Editions du Masque.  

Le casting est tentant : Richard Berry dans le rôle titre, Emma de Caunes, Bruno Salomone, Isabelle Candelier, Hippolyte Girardot, Nicky Marbot, Agnès Blanchot, Maher Kamoun... 

Mon billet de lecture de janvier 2013 [clic]...

"J'ai dit : "Je n'ai besoin de rien" et j'ai refermé lentement la porte qui menait à l'enfance trouée dont je ne voulais rien savoir.
J'ai dit : "le passé n'existe pas. Seul compte le présent et cet avenir que je voudrais préserver de la violence."
J'ai dit : "Je suis un homme." Mais ça marche comment, un homme ?
Rien n'est comme je l'avais souhaité. Ma vie, je ne l'avais pas rêvée ainsi."

Le commandant Lanester perd soudainement la vue sur la scène d'un crime atroce. Profileur chevronné, il tente de comprendre ce coup du sort, non expliqué médicalement parlant. Pour ce faire, il consulte Jacinthe, une psychologue qu'on lui a chaudement recommandé et souhaite par ailleurs continuer à enquêter avec son équipe sur le tueur en série qui sévit ces derniers temps, Caïn. Ils l'ont surnommé ainsi à cause de cet oeil noir peint au-dessus des corps mutilés. Mais se déplacer et effectuer les gestes du quotidien sans rien voir n'est pas chose aisé. Heureusement, un chauffeur de taxi prend l'aveugle en sympathie et l'escorte avec enthousiasme...

Ce que j'ai aimé ce roman policier d'une belle simplicité et d'une efficacité remarquable ! 
J'ai premièrement été prise, et ce dès les premiers mots, dans les mailles du filet de cette pathologie anxiogène qu'est la cécité. Puis, Françoise Guérin mêlant avec brio psychologie et enquête, j'ai été entraînée par l'intrigue. Le portrait de notre enquêteur, dorénavant culte pour moi, après seulement un opus, M Lanester, est creusé en profondeur, ce qui est fort agréable et renforce l'empathie. Je dois avouer que j'ai tremblé pour lui et qu'il m'a émue, ce charmant personnage, ainsi que ceux qui l'entourent avec sollicitude.

A la vue, à la mort est une lecture policière de grande classe.

Toutes les infos sur le blog de Françoise Guérin [clic]

 

Posté par Antigone1 à 19:37 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2014

Objectif PAL de janvier... L'amour comme par hasard, Eva Rice

lamourcommeparhasard"Les garçons ne valent pas tous les soucis qu'ils nous causent, pensai-je. Il était bien plus sage de se contenter de lire des romans, dans lesquels on voit le héros arriver à des kilomètres."

Nous sommes en 1954, et Pénélope se laisse embarquer par une jeune-fille espiègle à un arrêt d'autobus à Londres. Il est au départ simplement question d'être invitée à prendre le thé, et d'être par sa seule présence le gage d'un après-midi agréable. Mais cette rencontre ne sera pas anodine. Pénélope se prend d'amitié pour Charlotte et sa famille, comme elle d'origine aristocratique mais désargentée, et les invitations pour le thé et autres week-end d'amusement se succèdent. Harry, le cousin de Charlotte, requiert son aide pour reconquérir une jeune actrice frivole qui doit en épouser un autre, plus riche. Pénélope est elle de son côté séduite par l'irrésistible Rocky Dakota, un riche américain. Cependant, c'est oublier que les voies de l'amour sont bien impénétrables, et qu'il est de bon ton dans les romans qui en parlent le mieux que rien ne se déroule comme prévu...

Ce gros poche à la couverture craquante végétait dans ma PAL depuis trop longtemps... Je suis heureuse de commencer mon challenge avec ce roman car j'ai passé un moment très agréable en sa compagnie. J'en avais une idée préconcue, plus moderne, et j'ai été assez étonnée dans les premiers chapitres par son ton désuet et son ambiance délicate. C'est un livre qui demande que l'on prenne le temps de se lover tout doucement dans ses pages, d'habiter dans ses maisons avec ses personnages, de prendre le train avec eux, d'attendre en leur compagnie et avec effervescence que Johnnie Ray passe en concert au Palladium, d'assister auprès d'eux à l'émergence d'une certaine insouciance d'après-guerre.
Une lecture au charme certain.

Editions du Livre de Poche - 7.19€ - février 2009

C'est un livre beaucoup lu sur la blogosphère littéraire - Vous trouverez de nombreux autres avis sur Babelio [clic]

objectif pal

Objectif Pal 2014 : 1/12 (#objectifpal2014)

L'objectif Pal 2014 rencontre un réel succès. Merci à tous pour votre enthousiasme !! J'en suis heureuse.
Pour l'instant, les inscriptions sont toujours possibles [ici]. 
Merci, par contre, de bien vouloir déposer votre lien mensuel sur le billet du mois de janvier qui se trouve [par là] !!

Posté par Antigone1 à 16:38 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2014

Les bords de mer me désespèrent sans ta tronche

Sinon, côté lectures, je suis en plein dans mon roman de PAL du mois... et je n'avance pas aussi vite que je le voudrais, mais allez c'est week-end !!

Posté par Antigone1 à 18:54 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2014

Le russe aime les bouleaux, Olga Grjasnowa

 

lerusseaimelesbouleaux

"J'imaginais qu'Elischa était allongé à côté de moi. Je tendrais la main vers lui et il serait là, de son côté du lit, les genoux repliés et les cheveux ébouriffés. Je me pencherais au-dessus de lui et lui dirais bonjour. Sa barbe gratterait. Je le toucherais. Son corps serait chaud. Je le serrerais contre moi et ne le lâcherais plus. Puis il me repousserait, se lèverait, irait à la salle de bains, se recoucherait peut-être encore un petit peu avec moi. Il porterait des vêtements qui n'iraient pas ensemble et je le taquinerais. Les draps avaient encore un peu son odeur, je portais ses affaires pour dormir. Ce n'était qu'au matin que je commençais à le chercher dans le lit et que je me souvenais."

Mascha est le fruit d'une génération cosmopolite, une jeune fille juive qui vit en allemagne, et parle mieux l'arabe littéraire que l'hébreu. Sa famille a autrefois fuit l'Azerbaïdjan et les massacres. Elle conserve au creux de sa mémoire des images fortes de cette époque, qui parfois la hantent dans ses cauchemars. Pour autant, son quotidien se limite à Elias, son petit ami, et les murs de leur appartement. Alors, lorsqu'Elias meurt subitement, des suites néfastes d'une blessure mal guérie, Mascha vit de nouveau au milieu des fantômes. Elle décide de partir en Israël, en quête d'un "chez soi", d'une petite place au soleil...

Ce titre est pour moi un presque coup de coeur de lecture. J'ai aimé lire ce roman tout en délicatesse... Je me rends compte qu'une certaine sensibilité d'écriture allemande me touche beaucoup. A l'instar de ce que peut faire par exemple Katharina Hagena [clic]. Les personnages de cette histoire passent beaucoup de temps au lit, laissent traîner partout des miettes de leur petit-déjeuner, accordent une place privilégiée à la camaraderie, à l'amour, n'hésitent pas à voyager, à se donner des rendez-vous improbables, à faire confiance, à aller au bout du bout de leurs douleurs... Et puis, entre les pages de ce roman, se glisse aussi l'incompréhensible Israël. Et tant de silences, de manque et d'absences. 

Editions Les escales - 20.90€ - 9 janvier 2014

Posté par Antigone1 à 16:47 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2014

Bye Bye ~ BB Brunes/Vanessa Paradis

Posté par Antigone1 à 19:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,