23 décembre 2013

La Vérité sur Marie, Jean-Philippe Toussaint

 

laveritesurmarie

"on peut évaluer à une heure vingt, une heure trente du matin au plus tard, l'heure à laquelle Marie et moi faisions l'amour au même moment dans Paris cette nuit-là"

Ce sont trois drames, trois évènements forts, dont Jean-Philippe Toussaint va narrer les moindres secondes, et qui vont dresser dans ce roman le portrait en creux d'une femme inconnue prénommée Marie.
Il y a cet amant qui succombe d'une crise cardiaque en pleine canicule, ce cheval qui doit prendre l'avion à Tokyo et qui s'enfuit sur le tarmac, semant le désordre autour de lui. Et puis ce feu, qui brûle des corps, et qui rapproche le narrateur d'une Marie tellement lointaine, futile, inaccessible, et pourtant si tendrement aimée.

Je ne savais trop à quoi m'attendre en ouvrant ce roman, attirée par le titre, et ce qu'il pouvait y avoir d'actuel à entendre parler de Marie en cette veille de Noël. Mais point d'enfant Jésus ici, ni de crèche, Marie est loin d'être une sainte, elle est même un brin agacante. Seulement voilà, le narrateur est fou d'elle et Jean-Philippe Toussaint a une telle puissance d'écriture, évocatrice, visuelle, presque cinématographique, que ce n'est pas de Marie dont le lecteur a soudain envie de tomber amoureux mais des écrits du romancier.
Un auteur que je vais continuer de lire, c'est certain.

Editions de Minuit - Double Minuit - 7€ - Septembre 2013

Prix Décembre 2009, La Vérité sur Marie est le troisième volet de l'ensemble romanesque Marie Madeleine Marguerite de Montalte, qui retrace quatre saisons de la vie de Marie, créatrice de haute couture et compagne du narrateur : Faire l'amour, hiver (2002) ; Fuir, été (2005, prix Médicis) ; La Vérité sur Marie, printemps-été (2009) ; Nue, automne-hiver (2013).

Tout un tas d'infos sur ce livre sur le site de l'auteur [clic ici]

 

Posté par Antigone1 à 08:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


22 décembre 2013

Hier, tout près du marché de Noël

... les animaux de la place n'avaient pas très chaud. 

noel 016b

noel 017b

noel 018b  noel 024b

noel 026b

Posté par Antigone1 à 10:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

18 décembre 2013

Mon top 3 de 2013 ~ Coups de coeur !!

unprintempsatchernobyl     envieillissantleshommespleurent     unepreuvedamour

 

(Vous pouvez retrouver mes billets en cliquant sur les couvertures.)

Je le concède, ce top 3 est complètement étrange mais assez représentatif finalement de mon année 2013 sur ce blog, hétéroclite, un peu brouillonne, mais toujours aussi forte en émotions littéraires. Je vous laisse pour quelques jours sur ce billet... A très vite !

Posté par Antigone1 à 19:30 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2013

C'était hier soir

Pour de vrai, en vrai, à Nantes. Benjamin Biolay était là aussi... c'était bien. Malgré la voix un peu voilée peut-être, le son qui couvrait souvent les paroles. Mais le tout était punchy, pioché dans tous ses albums, traversant le temps. Et elle était sur scène, toute mignonne et adorable, divine quoi.

Posté par Antigone1 à 18:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2013

Noël... Jour J-10 ~ Installer ses objets fétiches

noel 005b

noel 006b

noel 013b          noel 012b

noel 011b

(NB : le petit calendrier de l'avent papier de la première photo vient de chez SOS Villages d'enfants - J'ai vu qu'un CD était actuellement en vente à leur profit - Toutes les infos ici [clic] - Concert sur France 2 Le 29 décembre.)

Posté par Antigone1 à 16:08 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


13 décembre 2013

La réparation, Colombe Schneck

lareparationcolombeschneck

 "Je ne comprends pas la colère de ma mère, pourquoi est-ce si difficile de parler de cela ? [...]
Pourtant, dix ans après, le jour où enfin, j'apprendrai, j'écouterai, je ne jugerai pas, j'approuverai, je serai heureuse de savoir, je serai rassurée, je n'aurai plus peur, j'aurai le droit de me plaindre, d'être de mauvaise foi, d'écouter la peine de ma mère, ma grand-mère, de leur rétorquer, Raya et Macha ont choisi la vie, elles ont bien fait, soyez comme elles, oubliez la honte et la culpabilité. Mais avant d'être capable de connaître l'histoire de Salomé Bernstein, de son cousin Kalman Blumberg, de leurs mères Raya Bernstein et Macha Blumberg, j'ai erré pendant dix ans."

Colombe Schneck reconstitue dans La réparation son histoire familiale. Pourquoi sa mère tenait tant à ce qu'elle donne à son enfant ce prénom de Salomé ? Que s'est-il donc passé en Lituanie pendant la guerre ? Pourquoi seules ses tantes sont-elles revenues des camps ? Pourquoi la joie de vivre a-t-elle pris le pas sur tout, au détriment de la vérité ? Pourquoi tant de silence, et de douleur contenue, cachée ?

Ce petit livre tout simple, d'une grande sincérité, d'aspect fragile et bancal, a été finalement une poignante surprise de lecture. J'ai aimé faire la connaissance de la famille juive de Colombe Schneck, traumatisée par la deuxième guerre mondiale, le ghetto et les camps, et déterminée à réussir pour autant, courageusement, son retour à une vie normale.
Le récit de l'auteure est mené comme une enquête, presque journalistique, qui permet la distance, évite le pathos et donne une force inattendue au contenu. Ce n'est pas qu'une énième histoire sur cette période. Colombe Schneck semble parfois douter de son droit à la parole, elle a tort. Etre par ailleurs frivole ou gaie dans la vie, n'enlève en rien à la petite pierre qu'elle pose là, personnelle, une parmi les autres, avec son utilité.

Editions J'ai lu - 7.10€ - Août 2013

Theoma a eu le sentiment de lire un documentaire inabouti - Clara est du même avis... Elles l'avaient lu toutes les deux pour le Prix ELLE

Posté par Antigone1 à 21:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

11 décembre 2013

Lumières de Noël... photos

vudemonobjectif

Un ami vient d'ouvrir un blog de photos. N'hésitez pas à aller lui rendre une petite visite... et à soutenir ses premiers pas [clic ici]. Déjà, vous pourrez admirer ma ville la nuit, ses belles illuminations, et en cliquant à droite et à gauche... faire d'autres découvertes comme cette photo ci-dessous...

insolite

Merci pour lui. ;)

Posté par Antigone1 à 21:08 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

10 décembre 2013

Les lumières de Noël, Florent Marchet... Musique

Noël's songs était notre album de Noël l'an dernier...

Par ailleurs, vous êtes nombreuses à vous intéresser à la reprise de l'Objectif Pal. Chouette ! Il reverra donc le jour en 2014. J'en parlerai plus longuement dans quelques jours.

Posté par Antigone1 à 19:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

08 décembre 2013

Encore une petite bricole de Noël... et une idée pour janvier

pholato-ringococo-printable-coloriage-noel

Un Pdf à télécharger en cliquant sur l'image ci-dessus... et une jolie page sur le thème de Noël à imprimer pour occuper les petites filles sages, testée avec succès à la maison (http://www.ringococo.com). Trouvé sur le site Kidissimo [clic ici].

Sinon, une idée me trotte dans la tête depuis quelques jours, celle de reprendre à la rentrée de janvier, mon Objectif Pal (quand je vois la mienne surtout qui prend la poussière). Et comme ce sont dans les vieux pots que l'on fait les meilleures moutardes, je garderai le même logo, le même fonctionnement (un récapitulatif en fin de mois) et je l'espère la même persévérance... Le but étant de réduire sa PAL (Pile A Lire) bien sûr, mais peut-être aussi de trouver un autre cadre pour parler de tous ces livres intéressants qui ne sont pas forcément des nouveautés. Et puis, je ressens le besoin de me lançer quelques défis pour 2014, pas vous ?

objectifpal 

Billet d'origine, 1ère année [clic ici] - La marche à suivre, 2ème année [clic ici] à réadapter bien entendu pour 2014. Tenté(e)s ? 

Posté par Antigone1 à 10:27 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

07 décembre 2013

Il faut beaucoup aimer les hommes, Marie Darrieussecq

 

ilfautbeaucoupaimerleshommes

"Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L'homme est noir, la femme est blanche. Et alors ?"

C'est quoi être noir ou être blanc quand deux êtres se plaisent, et que naît entre eux quelque chose qui pourrait ressembler à de l'amour ? Est-ce si important ? Il faut beaucoup aimer les hommes est l'histoire d'une rencontre. Solange est actrice à Holywood. Kouhouesso est également acteur, et éblouissant de beauté, noir, obnubilé par l'idée de faire un film au et sur le Congo.
La maladie de l'amour prend Solange à la gorge, au corps, et l'empêche de voir, de lire, tous les signes de ce qui les sépare déjà tous les deux. Elle suivra cet homme fuyant jusqu'en Afrique, cherchant à le comprendre via ses paysages et ses engouements.

J'ai beaucoup aimé me plonger et rester dans les pages de ce presque coup de coeur de lecture. Car l'écriture de Marie Darrieussecq m'a plu, et l'histoire qu'elle nous raconte aussi, celle d'une tragédie annoncée, d'un amour impossible qu'il serait vain de vouloir attacher à soi au risque de sombrer. Les préjugés les plus simples côtoient le nom de gens célèbres, dans l'indifférence la plus crasse. Solange est au milieu, se pose des questions, et tente de trouver un sens à son aventure. L'auteure excelle dans cet opus à nous détailler les affres de la passion, les pièges de l'obsession amoureuse et de l'attente vaine. J'ai peut-être moins été sensible à la partie cinéma du roman, mais ce Prix Médicis 2013 est véritablement un excellent roman.

"Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela, ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter." Marguerite Duras

Editions POL - 18€ - Août 2013

Un grand merci à Clara pour la tentation !! - Un énorme coup de coeur pour Cathulu - Une comète est plus partagée 

Posté par Antigone1 à 11:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :