29 janvier 2013

Philippe... ma préférence à moi

Et oui, vous saurez tout, moi aussi je regarde la Nouvelle Star

Et sinon, en ce moment, je lis Cinq carillons de Gail Jones, un roman qui a pris son temps pour me prendre dans sa toile mais ça y est c'est fait !

Posté par Antigone1 à 19:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :


26 janvier 2013

C'est autant d'amour que je t'envoie

cestautantdamour"Tu te souviens de l'odeur des pins sur le chemin de la plage l'été dernier ?
Les aiguilles qui tombent d'un seul arbre
Les tapis d'aiguilles sur le chemin
Imagine toutes les aiguilles de pin sur les chemins de toutes les forêts...

C'est autant d'amour que je t'envoie"

...par Coline Irwin

Chaque semaine, ils se parlent au téléphone. Il s'agit d'un père et de sa fille, et de tous les messages et les questions qu'il lui envoie, comme autant de souvenirs et de preuves d'amour.

J'ai pioché ce petit livre en bibliothèque ce matin, dans le coin des enfants. Je l'ai ouvert chez moi tranquillement.
Et c'est une tonne d'amour et de tendresse que j'ai prise sur les genoux. Quel joli petit album ! De belles photographies, des mots tout simples, de tendres moments qui pourraient aussi bien être les réminisciences d'un amour entre adultes.
Une poésie universelle de la tendresse, scandée, qui touche au coeur.

Editions MeMo - 15.20€ - Août 2010 - Merci ma bibli !!

"Tu te souviens des livres qu'on lisait ensemble ?
Le bruit des pages quand on les tourne
Et les phrases dans ces pages
Imagine toutes les lettres de tous les mots des livres qu'on lisait ensemble...

C'est autant d'amour que je t'envoie"

22 janvier 2013

A la vue, à la mort ~ Françoise Guérin

alavuealamort"J'ai dit : "Je n'ai besoin de rien" et j'ai refermé lentement la porte qui menait à l'enfance trouée dont je ne voulais rien savoir.
J'ai dit : "le passé n'existe pas. Seul compte le présent et cet avenir que je voudrais préserver de la violence."
J'ai dit : "Je suis un homme." Mais ça marche comment, un homme ?
Rien n'est comme je l'avais souhaité. Ma vie, je ne l'avais pas rêvée ainsi."

Le commandant Lanester perd soudainement la vue sur la scène d'un crime atroce. Profileur chevronné, il tente de comprendre ce coup du sort, non expliqué médicalement parlant. Pour ce faire, il consulte Jacinthe, une psychologue qu'on lui a chaudement recommandé et souhaite par ailleurs continuer à enquêter avec son équipe sur le tueur en série qui sévit ces derniers temps, Caïn. Ils l'ont surnommé ainsi à cause de cet oeil noir peint au-dessus des corps mutilés. Mais se déplacer et effectuer les gestes du quotidien sans rien voir n'est pas chose aisé. Heureusement, un chauffeur de taxi prend l'aveugle en sympathie et l'escorte avec enthousiasme...

Ce que j'ai aimé ce roman policier d'une belle simplicité et d'une efficacité remarquable !
J'ai premièrement été prise, et ce dès les premiers mots, dans les mailles du filet de cette pathologie anxiogène qu'est la cécité. Puis, Françoise Guérin mêlant avec brio psychologie et enquête, j'ai été entraînée par l'intrigue. Le portrait de notre enquêteur, dorénavant culte pour moi, après seulement un opus, M Lanester, est creusé en profondeur, ce qui est fort agréable et renforce l'empathie. Je dois avouer que j'ai tremblé pour lui et qu'il m'a émue, ce charmant personnage, ainsi que ceux qui l'entourent avec sollicitude.

A la vue, à la mort est une lecture policière de grande classe.

Editions Le Masque - 6.60€ - 2007

Un polar vivant, humain et des personnages attachants pour Clara !

Le blog de Françoise Guérin [clic]

Posté par LESECRITS à 21:43 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2013

Il neige

ilneige

Bon dimanche !!

Posté par LESECRITS à 11:10 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2013

Oiseaux des jardins

Pour vous donner une petite idée de ce qui se passe en ce moment dans mon jardin... (les matous en moins), voici une petite vidéo que je trouve bien faite dégotée sur Youtube.
Pas de Gros-becs cependant dans mon coin de France !

Sinon, en ce moment, je lis A la vue, à la mort de Françoise Guérin... un roman policier dans lequel l'enquêteur vient de perdre subitement la vue. Comme j'ai les yeux très fatigués depuis quelques jours (allez savoir pourquoi depuis la rentrée mon corps me malmène de tous les côtés), je me dis que je serais terrifiée et perdue si cela m'arrivait, et je continue ma lecture un peu tendue... pourvu que le personnage recouvre rapidement ce sens essentiel !! Bon, je suis à fond dedans, on dirait.

Posté par LESECRITS à 16:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


18 janvier 2013

L'alphabet des oiseaux - Illustrations de Nathalie Azémar et textes d'Eric Holder

"Qui plie mille grues en papier", dit un proverbe japonais, "voit son voeu exaucé."
Si je les envoie une à une, porteuses du même message, à la même adresse, avec le timbre approprié, ça peut marcher."

décembre2012 001

Et oui, voici encore une fois la famille Antigone la tête dans les nuages, avec les oiseaux !
Suite à mon billet sur Les oiseaux des jardins, j'ai reçu un mail de la part de Nathalie Azémar qui attirait mon attention sur ce livre qu'elle avait illustré et dont Eric Holder avait écrit les textes.
Et je trouve ses illustrations magnifiques !! Ce serait vraiment intéressant de les retrouver d'ailleurs sous forme de cartes postales (enfin moi je dis ça...). Les textes d'Eric Holder sont assez inattendus, moqueurs, pas si enfantins que cela. L'album est très beau, chaque page est un tableau, mais son utilité est aussi d'étendre ses connaissances en matière de noms d'oiseaux. Certains sont connus d'autres moins. 
"Ca commence par le chant des signes, l'alphabet. Alouette, je te plumerai, avec tes plumes te dessinerai, histoire de te voir enfin posée sur une planche et t'entendre pépier au milieu du papier."

décembre2012 002

décembre2012 003

décembre2012 004

décembre2012 005

décembre2012 006

décembre2012 007

Les oiseaux de l'alphabet sont : un Araçari, une Buse, une Chouette, un Dindon, une Echasse (et un Basset Hound), un Faisandeau (et un oeuf Fabergé), une Grue (et un Origami), un Harfang des neiges (et un bélouga), des Inséparables (devant le Taj Mahal), un Jaseur (sur un téléphone ancien), un Kiwi (sur un ballon de rugby), un Lori écarlate, une Mouette (et une coiffe Bretonne), une Ninoxe rousse (Australienne), un Oiseau mouche (et une mouche), un Paon (et une danseuse de flaminco avec un éventail), un Quetzal, un Rouge-gorge (et un appareil photo), une Sarcelle de bernier, un Troglodyte (et son spectrogramme), un Urubu, une Veuve dominicaine, une Wyandotte, un Xénique (qui fait des mathématiques), un Yuhina (amoureux d'un poisson, la quadrature du cercle) et un Zostérops (dans un crâne de zébu).

Editions Delphine Montalant - 21 € - Juin 2012

Un coup de coeur jeunesse pour la Librairie du Rivage

Posté par LESECRITS à 18:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

16 janvier 2013

Tribulations d'un précaire, Iain Levison

tribulationsdunprecaire"Je ne demande rien de spécial à mon nouveau job, sauf qu'on ne me raconte pas de salades. Je ne veux pas entendre que tous mes rêves vont se réaliser, que je peux devenir millionnaire en six semaines. Je préfèrerais entendre simplement que je vais travailler près d'une machine à café, ou que j'aurai des pauses payées.
"Licence de Lettres ?" dit l'homme en regardant mon CV d'un air perplexe. J'ai fait très fort cette fois, j'ai même imprimé un CV. Curiculum vitae, le terme latin pour "ramassis de bobards", qui monte en épingle trois ou quatre de mes quarante-cinq derniers emplois et ignore les autres."

A la fin de son parcours universitaire, une Licence de Lettres Modernes en poche, Iain Levison a exercé toutes sortes de métiers. Sans plan de carrière (cette drôle de notion irréaliste), il cherche simplement à survivre quotidiennement et à éviter de se retrouver à la rue. Il examine les annonces des journaux, apprend à déchiffrer les arnaques pour chômeurs incrédules en quête de miracles, et passe de nombreuses semaines en Alaska sur des bateaux de pêche. Ce sont ces expériences qu'il nous conte ici...

J'ai adoré ce récit, pioché impulsivement en bibliothèque. J'en ai aimé l'humour détaché, et la manière de Iain Levison de déchiffrer ironiquement le monde du travail. Même si l'action de ses recherches se déroule aux Etats-Unis, j'ai retrouvé dans les lignes de ce livre mes propres expériences de recherche de travail, en France, lors d'une longue période de chômage. Ainsi, lorsqu'il est question de ces annonces bidon d'offres d'emploi qui cachent des appâts pour formations payantes, ou bien ces entretiens que vous passez en ayant envie de fuir et de ne surtout pas être apte pour le poste. Effectivement, alors, si vous n'avez pas coché au préalable la case professorale, être titulaire d'une licence de Lettres Modernes devient très vite plus un défaut qu'un atout.
Dommage, peut-être, que l'épisode Alaska prenne autant de place dans ces Tribulations (créant un petit phénomène de lassitude) car j'étais toute prête à accoler un coup de coeur à cette lecture tonique, engagée et lucide, qui donne envie de rester en éveil et de se battre pour l'essentiel.

Editions Liana Levi - 8.50 € - 2009 - Merci ma bibli !!

Un agréable moment pour Kathel - Un humour désespéré et ironique qui fait mouche pour Keisha Un auteur qu'Aifelle relira certainement !

Posté par LESECRITS à 08:35 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2013

Savoir où chercher l'Océan...

décembre2012 027

En ce moment, à la maison, nous sommes toujours très portés sur les oiseaux, qui sont de plus en plus nombreux à visiter notre jardin. J'ai fait le plein de boules de graisse tout à l'heure. J'ai une préférence marquée pour les mésanges qui sont ravissantes et gracieuses, j'ai crains un temps qu'elles ne viennent plus se poser chez nous à cause des grosses grives voraces qui prenaient facilement toute la place. Le spectacle est permanent et addictif, je ne pensais pas y prendre autant de plaisir quand j'ai regardé d'un oeil dubitatif M Antigone accrocher un peu partout des cages, des mangeoires et des échelles de fortune en Novembre. 
Le livre lu précédemment, Freedom, met à l'honneur la préservation et l'amour des oiseaux, nous restons dans le thème... Bon bref, tout cela pour oublier la semaine un peu rude qui vient heureusement de se terminer et repartir d'un bon pied.

Bon week-end ! 

Posté par LESECRITS à 18:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2013

Freedom, Jonathan Franzen

freedom"D'où venait l'apitoiement sur soi ? Cette quantité extraordinaire d'apitoiement sur soi ? Selon presque tous les critères possibles, elle menait une vie très heureuse. Elle avait toutes ses journées pour penser à une façon décente et satisfaisante de vivre, et pourtant tout ce qu'elle semblait récolter avec tous ses choix et toute sa liberté, c'était de plus en plus de malheur."

Patty et Walter ont tout pour être heureux. Ils forment un joli couple. Et même si leur garçon, Joey, est un électron libre, rien ne prédispose cette petite cellule familiale à imploser. L'infidélité de Patty avec Richard, le musicien que rien n'attache, sera pourtant l'incident qui fera insidieusement tout basculer.
Sera alors le temps de revenir sur les choix de l'adolescence, les voies empruntées à ce moment là, l'importance de ce qui se joue à cet âge et qu'on ne mesure pas. Et aussi à cet avenir inconstant que l'on s'épuise à tenter de maîtriser...

Freedom  brosse le portrait de plusieurs personnages sur plusieurs décennies. Et cette épopée de l'intime est loin d'être ennuyeuse malgré l'épaisseur du volume (plus de 700 pages). Elle nous pose sans cesse la question du choix et de ce que les humains font de leur libre-arbitre. Et puis, la famille est cette masse informe autour de soi qui parfois se comporte comme une alliée et aussi se plaît à exclure. Alors, à qui faire confiance et contre qui se laisser aller ? Jonathan Franzen apporte ses réponses et nous laisse le temps d'y ajouter les nôtres.
Une lecture au long court qui laisse sans voix.

Editions Points - 9€ - Août 2012

Ce roman est dans la sélection 2013 du Prix de Meilleur Roman des lecteurs de Points [clic ici pour en savoir plus et lire le premier chapitre]

Asphodèle a abandonné par trop de désenchantement - Copieux d'accord mais pas indigeste pour Keisha - Malgré des bémols pas d'abandon chez Clara !

Posté par LESECRITS à 22:26 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2013

Mildred Pierce

mildredpierceAh quand la TV ressemble à ça...
J'ai passé un excellent moment hier au soir sur France 3 avec les trois premiers épisodes de cette mini série qui nous conte le destin d'une mère, à la tête d'une famille mono parentale, dans le Los Angeles des années 1930.
Mildred gagne son indépendance dans un contexte de crise important et contre les vents contraires que la vie lui sert. Un très beau portrait de femme.

Il s'agit de la seconde adaptation du livre éponyme de James M.Cain.
Kate Winslet a reçu pour ce rôle un Emmy Award en 2011 et un Golden Globe en 2012. Pour ceux qui l'ont vu, on trouve quelques similitudes entre cette performance d'actrice et son rôle dans Noces Rebelles... enfin c'est mon avis. ;)

Sortie du DVD le 3 janvier 2013

Pour ceux qui ont râté cette première diffusion, le replay est disponible encore 6 jours [par ici].

La bande-annonce en VO... 

Posté par LESECRITS à 18:51 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :