13 juillet 2012

Melody Gardot

 
Du soleil du soleil du soleil !!!!!

Posté par LESECRITS à 20:36 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


12 juillet 2012

Le Corail de Darwin, Brigitte Allègre

lecoraildedarwin"Les voilà donc, ces deux femmes qui ne se connaissent pas, ce samedi matin, surfant sur internet, déroulant des menus par-ci, cliquant par-là. Vigdis et Livia cherchent chacune de leur côté un moyen de se dépayser. Une chose simple voire triviale comme partir en vacances ne suffit pas. Elles aspirent à davantage, encore à leur insu sans doute, mais un changement radical renflouerait tous les désirs enlisés dans la vase des jours, j'en mettrais ma main au feu. Chacune ignorant encore l'existence de l'autre, elles découvrent ce site d'échange de logements. Voilà l'aubaine. Partir autant de temps qu'on veut contre le seul prix d'un billet de train ou d'avion : quelqu'un s'occupe des chiens, des chats, des plantes vertes et de la maison pour vous, on peut échanger jusqu'à sa voiture - auncun souci à se faire, aucun."

Vigdis en Islande et Livia à Rome décident d'échanger leurs habitations pour quelques temps. Elles s'écrivent longuement, organisant le tout avec minutie, entrant même dans des confidences que la distance favorise, persuadées l'une comme l'autre qu'elles ne se rencontreront jamais. Alors que Vigdis arrive à Rome accompagnée de son mari une tempête s'annonce, suivie d'une inondation, et la ville prend soudain une allure de fin du monde propice aux grandes décisions. Livia, Gabrielle et leur fille Chiara débarquent eux à Reykjavik à la veille du fameux réveil de ce volcan qui clouera au sol de nombreux touristes.

J'ai eu avec ce roman un début de lecture assez laborieux. Je pense que sa forme fragmentée m'a un peu déstabilisée dans les premiers chapitres. Mon esprit préoccupé par ailleurs n'était peut-être pas assez disponible non plus pour cerner au mieux les caractères de chacun. Et puis, je me suis laissée emportée par le charme de l'histoire et la grâce des personnages. Voici une bien jolie fable que ce roman qui distille avec fantaisie quelques mystères et joue avec le destin de ses protagonistes. J'ai préféré sans conteste la deuxième partie plus évocatrice pour moi, islandaise, en compagnie de Livia et de son enfant. Et puis, comment ne pas comprendre, en tant que blogueuse, les rencontres qu'apportent les clics et les voyages via internet ?
Une lecture, à la belle écriture, à découvrir !

Editions Actes Sud - 23.50€ - Mai 2012

Le billet de Cathulu la tentatrice ! - Du pur plaisir de la première à la dernière ligne pour Clara !

Le blog de l'auteure

Posté par LESECRITS à 10:51 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2012

La Rochelle... c'était hier

Histoire de trouver un peu de ce soleil qui semble vouloir bouder mon petit coin de France depuis plusieurs semaines !!
Un petit tour du côté des poissons, tandis que la ville se prépare à recevoir les Francofolies du 11 au 15 juillet [le programme]... ;)

la rochelle 003b

la rochelle 006b

la rochelle 008b

la rochelle 009b

la rochelle 011b

la rochelle 013b

la rochelle 014b

la rochelle 015b

la rochelle 016b

Posté par LESECRITS à 16:17 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

08 juillet 2012

Chroniques de Jérusalem, Guy Delisle

chroniquesdejerusalem"C'est pas du tout l'image que je me faisais de Jérusalem."

L'auteur s'installe avec sa famille pour une année dans un appartement de Jérusalem-est. Sa femme, Nadège, est membre d'une ONG et leurs deux enfants sont encore en bas âge. Voici donc tout à coup Guy Delisle dans le rôle pas évident d'un homme au foyer tandis qu'il cherche aussi à faire des croquis de la ville, une ville aux nombreux visages, marquée par des conflits et des passions religieuses d'une complexité parfois affolante. On voyage avec lui dans les ruelles de Jérusalem, on découvre les lieux saints, les rares parcs pour enfants, les terrasses de café où il fait bon rester, mais aussi la violence omniprésente... un Jérusalem véritable, loin des clichés.

Cette BD a reçu le prix Fauve d'Or à Angoulème cette année, prix du meilleur album 2012. Je n'en suis pas étonnée.
C'est un pavé. Et contrairement aux autres albums que je lis habituellement, il m'a fallu plusieurs séances de lecture pour le terminer. Il ne se dévore pas en une seule bouchée celui-ci, loin de là. Cependant, malgré sa densité et les quelques passages à côté desquels je suis sans doute passée, je l'ai trouvé très intéressant et à bien des égards même passionnant.
Il est peu de dire que ce qui nous transpire d'ordinaire via la télévision d'Israël est souvent tronqué et la réalité bien plus ambivalente qu'elle ne paraît. Guy Delisle réussit très bien à confronter ici les points de vue tout en restant toujours lié à un quotidien très prosaïque et neutre.
Un album important, au ton juste, et un auteur que je continuerai très certainement de découvrir.

Editions Delcourt - 25.50€ - Novembre 2011

chroniquesdejerusalem2          chroniquesdejerusalem1

Vu aussi chez... Kathel - Keisha - et Théoma (très enthousiaste) !!  - Le blog de l'auteur pendant le séjour !

Posté par LESECRITS à 18:06 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2012

Retour de bibliothèque

... et une occasion pour moi de vous présenter les collections préférées de mes enfants !!
Ces petits livres sont à chaque passage presque certains d'être dans le panier.

 

BIBLIO

Tandis que grande fille (10 ans) ne jure que par les Max et Lili de chez Calligram - une manière pour elle de comprendre un peu mieux la vie, enfin je suppose - petit dernier (7 ans) est fan des Sciences naturelles de Tatsu Nagata chez Seuil Jeunesse, qui allient avec brio humour et connaissance - à force les animaux les plus divers n'ont plus de secrets pour lui.

Bon week-end !

Posté par LESECRITS à 11:56 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


05 juillet 2012

Le Cherche bonheur, Michael Zadoorian

lecherchebonheur"Quand John et moi nous sommes passé la bague au doigt, nous avons fait comme tout le monde à l'époque. Une célébration toute simple dans l'église de ma paroisse, une petite fête chez ma tante Carrie avec nos parents et nos amis, un gâteau confectionné par ma mère, quelques sandwiches et du café. Des réjouissances modestes, contrairement aux représentations à grand spectacle que sont les mariages de nos jours, avec cathédrale, château et limousines. [...] A quoi bon une telle folie je vous le demande ? Les plus belles cérémonies du monde ne préparent pas à ce qui nous attend au final : nous faire conduire dans un  fauteuil roulant au milieu de grottes à touristes criardes par l'homme qui est le père de nos enfants. Mais le temps de l'apprendre, nous y sommes."

John et Ella, l'un frappé d'Alzheimer et l'autre de cancer, ont plus que jamais besoin de vacances. Faisant fi de toutes recommandations médicales, et sans prévenir leurs deux enfants adultes, ils montent dans leur camping car, baptisé Le cherche bonheur et prennent la route 66, destination Disneyland.
Leur étrange équipée arrive cahin caha à avancer, trainant dans son sillage quelques inquiétudes, des diapos du passé et une volonté de fer...

J'ai aimé lire ce roman en forme de road movie, que je pensais pourtant plus léger qu'il ne l'est à la lecture. On ne peut en effet oublier les maladies dont souffrent les deux personnages principaux, la douleur est présente quotidiennement - même si elle est masquée sous le terme pudique de "gêne". Heureusement, les paysages décrits, les moments de complicité et les rencontres permettent de conserver au livre sa saveur dépaysante. Et puis, on ne peut que saluer le caractère bien trempé d'Ella.
Une lecture qui interpelle et permet le voyage.

Editions 10/18 - 7.50€ - Octobre 2011

Un livre très lu sur la blogosphère... Keisha a quitté ces deux-là le coeur un peu serré - Canel l'a trouvé flippant - Aifelle souligne son côté drôle et émouvant - Une magnifique histoire d'amour pour Theoma - Une jolie balade sur la route 66 pour Kathel - Un bonheur pour Anne !!

Posté par LESECRITS à 08:33 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

03 juillet 2012

Avoir une fille

... et lui apprendre à tricoter, tout simplement parce qu'elle souhaite habiller une poupée dépourvue de pantalon.
Rester étonnée de son plaisir, et de ma propre capacité à transmettre quelque chose que je pensais perdu.
Quelle jeune-fille a donc encore envie d'apprendre cela de nos jours ?

TRICOT 001

Lui faire aussi découvrir Dirty Dancing hier soir, et me rendre compte que les films cultes et kitchs ne vieillissent pas, et puis que je n'ai plus de bébé à la maison. Grande fille rentre en sixième à la rentrée.

Posté par LESECRITS à 20:56 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2012

Je Descends Du Singe

Marc Lavoine

Posté par LESECRITS à 19:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2012

Le sixième crime... en poche !

lesixièmecrimeSébastien Fritsch poursuit son aventure éditoriale et littéraire en nous proposant pour l'été une version poche de son roman policier Le sixième crime.

Lex, un talentueux écrivain francophone, vit en reclus depuis plus de quarante ans dans un hameau perdu de la Drôme provencale. Aucun journaliste n'a jusqu'à ce jour réussi à percer le mystère de son identité et de ses motivations. Mais quel sera son attitude face à un commandant de la police judiciaire ? Car, à présent, il s'agit de crimes, et de crimes atroces, à priori inspirés par d'obscurs polars écrits par un auteur inconnu, disparu aujourd'hui, Etrangement, tous les chemins de l'enquête mènent à Lex, et Jérôme Babalnic compte sur l'auteur pour l'aider à résoudre le mystère des cinq derniers meurtres, et si possible éviter l'exécution du sixième.

Voici ce que j'en avais pensé à l'époque...
"Voici une intrigue "littéraire" à multiples tiroirs, énigmes et jeux de mots, qui m'a promenée comme une débutante, à la manière peut-être de certains Agatha Christie. La force du récit tient dans le huis clos tendu entre les personnages, dans cette impression confuse de labyrinthe générée par les mutiples portes, chambres et pièces décrites, et dans cette chute inattendue qui m'a fait sourire. Et quelle apparente facilité d'écriture ! A découvrir donc !" [mon billet]

Editions fin mars début avril - 5€ - Sortie le 5 juillet 2012

Disponible en librairie - En l'achetant en utilisant [ce lien] on peut même bénéficier d'une dédicace !

Le blog de l'auteur - Ses autres romans ... Derrière toute chose exquise et Invitation pour la petite fille qui parle au vent

Posté par LESECRITS à 13:56 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2012

Hôtel des adieux, Brad Kessler

hôteldesadieux"Ana voulait sentir l'eau sur son visage. Elle se dirigea vers l'endroit où les rochers, plus lisses, retenaient des flaques d'eau de mer, d'un vert de liquide de refroidissement. Des membres de la police montée étaient postés tous les dix mètres pour empêcher les gens de rejoindre le bord des rochers. Un ruban jaune avait été tendu le long de la mer elle-même. Tout l'Atlantique, songea Ana, était devenu le lieu d'un crime."

Alors que la fin de l'été s'annonce sur l'île de Trachis Island, un avion sombre près de ses côtes. Kevin et Douglas, gérants d'un hôtel, sont aux premières loges. Ils participent aux secours et accueillent les familles des victimes en lieu et place des touristes partis quelques jours plus tôt. L'évènement bouleverse profondément la vie de l'île. Et les proches des disparus trouvent dans cet havre de paix bien plus qu'un lieu de mémoire, le courage d'un nouveau départ. Ana, spécialiste de la migration des oiseaux, attend que l'on retrouve le corps de Russell son mari, tandis que les autres restent tétanisés de cette perte si absurde et brutale qu'est celle d'une fille, d'une nièce, d'un père et d'une mère, d'un amour de toujours.

Hôtel des adieux nous conte l'histoire d'un crash aérien, mais pas seulement. Il met également en scène notre capacité à survivre à la perte, au deuil, à la mémoire. La métaphore filée tout au long du récit est celle de la migration des oiseaux, via le personnage d'Ana -personnage auquel on s'attache essentiellement - et cela donne au texte une poésie subtile, tout en remettant l'être humain à sa place, un être vivant parmi d'autres.
Une lecture, à la fois profonde et légère, qui m'a pourtant laissée comme un goût de pas assez.

Editions 10/18 - 8.10€ - Juillet 2011 

 

Posté par LESECRITS à 21:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,