04 novembre 2012

Des vies d'oiseaux, Véronique Ovaldé

desviesdoiseaux"Le bonheur privé ordonnait et conférait du sens à sa vie, Paloma était son seul système de repères et sa balise, elle se rendait compte du danger de cette unique lorgnette, et elle en ressentait une étrange douleur amoureuse (une sorte de chagrin qui opresse la poitrine, mais un chagrin délicieux parce que exclusif, un chagrin qui vous dit combien vous êtes vivante et combien ce que vous aimez vous est précieux) [...]."

Le lieutenant Taïbo est appelé sur les lieux d'étranges cambriolages.
Tels de dignes héritiers de Boucles d'Or, des jeunes gens semblent squatter les villas de la région pendant l'absence des propriétaires, se contentant d'occuper leurs lits et de vider leurs réserves de nourriture. Mais rien n'est dérobé.
Vida, une des victimes de ces occupations clandestines, comprend très vite qu'il s'agit de sa fille Paloma et de son jeune amant Adolfo. A la recherche de la vérité, et d'une part d'elle-même oubliée, elle se rendra vers les recoins dissimulés de son enfance, à Irigoy, loin de la vie figée qu'elle mène depuis son mariage avec le brillant Gustavo...

Voici un joli roman de Véronique Ovaldé. Les premières lignes de cette lecture m'ont plutôt étonnées, me donnant le sentiment d'être entrée de plein fouet dans une intrigue policière. Et puis non. Parce que Véronique Ovaldé ne peut se contenter de poursuivre les principes d'un genre, nous voici ensuite propulsés dans le quotidien d'une desperate housewife qui se morfond depuis que sa fille adolescente a quitté le nid. Pour enfin se laisser bercer par une fable qui donne à l'amour un A majuscule, aventureux et imprudent.
"Si tu voulais des garanties, ma douce, il fallait acheter un toaster"

Une lecture vivifiante et lumineuse. J'ai beaucoup aimé.

Editions de l'Olivier - 19.30€ - Août 2011

Quelques avis parmi vos nombreuses lectures ... Un roman ovaldien pour Amanda "Même si Des vies d'oiseaux manque - un peu - de contenu, il n'en reste pas moins un joli conte où les mots ont la part belle et les images continuent de flotter bien après la dernière page tournée." - C'est un coup de coeur pour Liliba qui a adoré - Tout simplement beau pour Clara - Theoma est plus mitigée mais n'a pas résisté au charme de l'écriture - Pour Cathulu, on ne peut qu'être fasciné par ce roman chatoyant - Une petite déception pour Gambadou -

Posté par LESECRITS à 15:32 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :


02 novembre 2012

Un super fauteuil de lecture

fauteuilbibliobookslovers

Trouvé sur le merveilleux site Book lovers never go to bed alone.

Et puis en ce moment, je lis... Des vies d'oiseaux de Véronique Ovaldé, sur ma Pal depuis la rentrée 2011, il était temps que je l'ouvre.

Posté par LESECRITS à 21:48 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

01 novembre 2012

Le jour des corneilles

Vu avec mes deux loulous hier et très apprécié.
Largement adapté du roman éponyme de Jean-François Beauchemin, ce conte merveilleux, et sombre, nous raconte l'histoire d'un petit garçon élevé dans une forêt par un père qui a tout d'un ogre.
Cet homme taciturne a expliqué à son fils depuis sa plus tendre enfance que sortir de la forêt était dangereux, et qu'il risquait ainsi de disparaître pour toujours. Et on ne désobéit pas impunément au père Courge, il est si effrayant. Cependant, lorsqu'une nuit les éléments se déchaînent et que le colosse s'évanouit, la jambe cassée, les fantômes de la forêt incitent le petit garçon effrayé à braver les interdits et à s'en aller chercher du secours au village voisin...
Sortie nationale le 24 octobre 2012. Un film réalisé par Jean-Christophe Dessaint.

 

Posté par LESECRITS à 09:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2012

Ferme les yeux, Amanda Eyre Ward

fermelesyeux"J'ai le sentiment bizarre d'avoir laissé quelque chose, ou quelqu'un, sur le divan de Jane Stafford. Une petite fille. Une poupée. Une part de moi-même, ou quelque chose d'aussi impalpable."

Lauren a la trentaine, et alors que son frère Alex part en Irak elle est contrainte de regarder enfin dans les yeux le traumatisme de son enfance. Il y a des années, son père a été condamné à la prison pour le meurtre de leur mère. Les enfants dormaient dans une cabane au fond du jardin et leurs parents étaient seuls à la maison. Son frère est pourtant persuadé de l'innocence de ce dernier et est toujours resté en contact avec lui. Lauren lutte sans cesse contre des crises de panique alarmantes et un épais brouillard qui l'empêche d'accéder aux évènements de cette fameuse nuit. De plus, elle apprend soudain la disparition de son frère dans une explosion, sur le lieu où il exerçait ses activités auprès de Médecins sans Frontières. Gerry, son fiancé, la presse de réagir et de reprendre l'enquête d'Alex.

Il est précisé en quatrième de couverture que ce roman a été courronné par le Grand Prix des Lectrices de ELLE USA, et je dois dire que j'en ai beaucoup aimé la lecture. La personnalité de Lauren, qui se bat contre elle-même et pour se souvenir, est très attachante et m'a beaucoup touchée.
Bien que l'énigme soit assez convenue, les pages se tournent avec frénésie et envie, celle de savoir si l'apaisement est au bout de la route pour chacun...
Une lecture délicate et très prenante.

Editions Buchet Chastel - 20 € - Mars 2012 - Merci ma bibli !!

Clara a adoré !!

Posté par LESECRITS à 11:42 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

30 octobre 2012

De retour de bibliothèque...

Alors que petit dernier (7ans) est toujours fan des Sciences naturelles de Tatsu Nagata chez Seuil Jeunesse, grande fille (11 ans) se penche sur la collection de chez Tourbillon, Mon premier Exploradoc par Anne-Sophie Baumann. On s'était déjà demandé [là] d'où venait le verre de mon verre... à présent on se demande D'où vient le coton de mon tee-shirt ? ou Comment poussent les salades et autres légumes ? Alliant dessins et photographies, ces petits albums ont tout pour plaire et instruisent agréablement tout la famille !
On aime.

RETOURDEBIBLI

 

Posté par LESECRITS à 14:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


29 octobre 2012

Ca t'apprendra à vivre, Jeanne Benameur

catapprendraavivre"Il y avait eu l'ambre qui brûlait au fond de chaque couleur. Cuivre et parfum. Henné tatoué en très petits dessins aux talons, au creux des paumes des femmes.
De la lumière éclatée partout. Même dans le mat. Jamais de terne.

Ici, c'est le sombre.
Dehors il pleut ou c'est pareil."

En 1958, une petite fille arrive en métropole, à La Rochelle, après avoir vécu ses premières années en Algérie, choc des contrastes et de l'exil. Depuis toujours, elle se sent différente, la fille d'une mère blonde mariée à un gardien de prison arabe, son père. Dans sa fratrie de quatre enfants, elle est la plus jeune et elle se sent seule, mal aimée, laissée de côté pour diverses raisons, manipulée plus que calinée.

Ce court roman de Jeanne Benameur nous conte le récit d'une enfance où chaque souvenir semble avoir laissé une trace désagréable dans l'esprit de la narratrice. Il n'est pas forcément intéressant de connaître la part autobiographique de ces lignes, mais il est étonnant de lire un écrit de Jeanne Benameur où sa lumière habituelle a tellement de mal à percer le brouillard terne du quotidien. Je me suis questionnée, j'ai été troublée, peinée pour cette petite fille visiblement malheureuse, essayant de faire coïncider avec le livre l'image que j'avais conservée de l'auteure suite à une rencontre...
Une lecture épineuse.

Editions Babel - 6.50 € - Avril 2012 - Merci ma bibli !!

Jack l'a lu aussi 

Posté par LESECRITS à 09:11 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2012

Fun ~ We are young

 

 
En ce moment, mes oreilles ont besoin de musiques énergiques... et comme je monte le son lorsque cette chanson passe à la radio dans ma voiture, je partage mon petit plaisir avec vous.
En cours de lecture... Ca t'apprendra à vivre de Jeanne Benameur qui cite Antigone dès la 13ème page, c'est bon signe.
Bon dimanche !!

Posté par LESECRITS à 13:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2012

Les oubliés de la lande, Fabienne Juhel

lesoubliesdelalande"Ce village est une enclave un peu spéciale, vois-tu. Il s'agit d'un No Death's land. Une expression calquée sur celle du no man's land. No pour "pas", Death pour "mort" et land pour "terre". La lande. Cette lande que tu as traversée pour te carapater ici. Voilà. Personne ne meurt, tu m'entends ? La Mort nous a oubliés. Nous sommes les oubliés de la lande..."

Un vieil homme termine ses jours à deux pas d'un village un peu spécial où personne ne vieillit et surtout ne meurt plus. Mais ce frôlement de la mort à quelques mètres d'eux met la communauté en émoi. Ils sont une trentaine à vivre là, dans les confins de la Bretagne, oubliés de la grande Faucheuse. Tom, le seul enfant du groupe, va mettre à jour de sombres agissements en menant une enquête discrète, porté par l'amour protecteur de ses deux parents adoptifs, Basil et Emma...

Je voulais lire Fabienne Juhel depuis notre rencontre en 2009 lors d'un petit salon du livre de mon coin de Vendée. J'ai beaucoup trop attendu, car Les oubliés de la lande, sorti en cette rentrée littéraire, est un vrai coup de coeur !! 
J'ai été plongée dès les premières pages dans un univers fantastique déroutant, un ouvrage minutieusement élaboré par l'auteure, comme une délicate toile d'arraignée de laquelle on ne peut s'échapper. Les évènements s'enchainent et construisent peu à peu une galerie de personnages extravagants. Et j'ai aimé être ainsi portée dans une réalité parallèle qui ouvre la porte à toutes les réflexions possibles sur la vie, la mort et le temps qui passe.
De plus, voici une lecture idéale en cette période de pré-fête d'Halloween, il y a largement de quoi frissonner dans ces lignes !!

heart Coup de coeur ! - Editions du Rouergue - 21 € - Août 2012

Lucie en a aimé la poésie - Clara la tentatrice !! 

challenge2012

 

 

 

Challenge 1% rentrée littéraire 2012 : 7/7
(clic sur le logo pour plus de détails) Et je termine mon challenge du 1% avec ce dernier titre !!

Posté par LESECRITS à 16:47 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

24 octobre 2012

007

Ca fait envie... et cerise sur le gâteau, il y a une chanson magnifique à la clé.

Posté par LESECRITS à 16:02 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2012

Nouvelles contemporaines ~ Delphine de Vigan, Timothée de Fombelle et Caroline Vermalle

nouvellescontemporainesCe recueil de nouvelles entre dans le cadre des Instructions Officielles du programme de français de 3ème, préconisant l'étude de "nouvelles porteuses d'une regard sur l'histoire et le monde contemporain". Trois auteurs sont réunis ici, Delphine de Vigan (No et moi, Rien ne s'oppose à la nuit), Timothée de Fombelle (Tobie Lolness) et Caroline Vermalle (L'avant dernière chance).

* Delphine de Vigan imagine une enfant si intelligente qu'elle croit que son coeur est devenu sec à force de compter. C'est une belle histoire, sensible et fraîche.

* Timothée de Fombelle explore au travers de sept courtes nouvelles d'une grande efficacité la dureté du réel, même enfantin. La seule règle qu'il avoue se donner au détour d'une phrase est "de laisser une échappée, un espoir, un trait de lumière". J'ai été bluffée par l'écriture de cet auteur.

* Caroline Vermalle apporte toute son humanité et son sourire doux à ses deux récits. Le premier met en scène un manège qui a le don mélancolique de recycler les souvenirs. Le deuxième nous permet d'accompagner un père, déménageur de métier, dans ses démarches pour sortir sa fille de sa détresse. J'ai été très touchée par ce dernier récit qui m'a remué le coeur !

Ce petit livre de poche est une belle surprise, on ne pense pas spontanément trouver une telle qualité d'écriture dans une collection qui s'adresse en quatrième de couverture aux jeunes adultes (quelle erreur !). Le format est souple, brillant et agréable au toucher, il participe largement au plaisir de lecture.

Je remercie Caroline Vermalle (que j'avais rencontrée en 2010) et Hachette Livre pour l'envoi !

"Aspiré par cette conversation qui réchauffait tout le carrousel, le vieil homme éteignit l'ampoule ordinaire qui pendait au plafond. Alors la nuit tomba sur une amitié toute neuve, sur les premiers pas et les derniers tours, sur tous les départs et toutes les arrivées, et sur les rizieres radieuses de l'autre côté du temps."

http://carolinevermalle.blogspot.fr/

Editions du Livre de Poche - 4.95€ - avril 2012

Stephie a été séduite  - Leiloona est heureuse de sa lecture ! - Saxaoul aussi ! 

Posté par LESECRITS à 11:15 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,