15 mars 2017

Louis parmi les spectres, Fanny Britt et Isabelle Arsenault

louisparmilesspectres

Tu as ramené ce très bel album d'Angoulême... et tu as attendu un peu avant de l'ouvrir, d'avoir le temps de l'apprécier à sa juste valeur. Et tu as bien fait, car Louis parmi les spectres, une BD destinée à la jeunesse (mais pas que), est un petit bijou délicat et émouvant qu'il est bon de parcourir avec douceur et empathie. Louis a 11 ans, il vit avec son père et son petit frère Truffe. Son père boit et pleure sans cesse de chagrin depuis que leur mère est partie. Sa mère vit à la ville, et elle c'est une autre histoire, elle a peur de tout, et surtout des microbes. Heureusement, il existe un soleil dans la vie de Louis. Louis aime Billie, celle qui lit au moins un livre par semaine, et il voudrait lui déclarer ses sentiments... mais comment faire ? Louis est tétanisé, et malgré les encouragements de son ami Boris, ne trouve pas le moyen d'aborder la jeune fille. En fond sonore, volent les disputes de ses parents, entre réconciliations et découragements... et Truffe, fan de soul, qui lit l'humeur du monde sur le visage de sa mère... Et Louis voudrait à la fois protéger tout le monde et avoir le loisir de vivre sa vie... Comme tes autres comparses du net (Sabine, Enna, Mo ...) tu as succombé au charme de Louis, à ses sentiments délicats, à sa maturité précoce et douce, tu as eu envie de prendre le petit Truffe innocent et naïf dans tes bras, de l'embrasser et de partager la beauté de cet album. De plus, les dessins d'Isabelle Arsenault, dont le trait semble à peine frôler les pages sont un enchantement. Le gris est dominant, mais le jaune et le bleu viennent de temps en temps constraster par leur éclat lumineux la tristesse ambiante et insuffler une bonne dose d'espoir. Et ce que c'est beau quoi... Gros coup de coeur !

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Editions La Pastèque - Octobre 2016

Ceci est ta BD de la semaine, tous les autres liens du jour sont chez Stephie !

Et Saxaoul parle de Jane, le renard & moi

louisparmilesspectres2

 

Posté par Antigone1 à 06:28 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 février 2017

Quart de frère quart de soeur, Sophie Adriansen... et le Printemps du livre de Montaigu

quartdefrere

Tandis que les vacances scolaires pointent le bout de leur nez par chez toi... rien de mieux que de parler de cette toute nouvelle petite série (à partir de 8 ans), Quart de frère quart de soeur, dont le premier tome est sorti chez Slalom ce 2 février. Tu en as d'ailleurs vu une bonne pile chez ton libraire BD/jeunesse mercredi dernier, et tu étais ravie car l'auteur Sophie Adriansen (connue aussi pour être la Sophie du blog Sophielit) est une blogueuse amie, en plus d'être une auteure accomplie aux multiples facettes... De ton côté, tu as dévoré ce petit livre aux magnifiques et délicates illustrations de Maureen Poignonec, et qui nous raconte l'entrée en CM2 de deux enfants très différents, rivaux d'emblée. Arthur est reconnu depuis plusieurs années pour être le garçon le plus cool de l'école. Viviane vient d'arriver des Antilles, avec ses multiples couettes, ses vêtements colorés et ses idées nouvelles. Et il est peu de dire que ces deux là ne vont pas s'aimer vraiment, se chamailler beaucoup, et qu'ils vont voir d'un très mauvais oeil leurs parents respectifs, divorcés, se rapprocher... Et tu dois dire que tu as aimé l'objet livre, bien fini et joliment illustré, l'histoire, les petits personnages qui gravitent autour des deux héros de ce premier tome d'une série qui promet !
Sophie Adriansen sera présente au Printemps du livre de Montaigu qui se déroulera les 7 8 et 9 avril prochain à Montaigu (85) [voir la liste des auteurs présents en cours d'élaboration ici]. Et comme chaque année, tu penses t'y rendre, sans doute le samedi, avec sans doute aussi une petite rencontre de blogueuses en début d'après-midi à déterminer... Rhhhaaa, et comme tu aimes tous ces petits projets !!! ;)

Slalom - Février 2017

28 avril 2016

Les albums filmés de l'école des loisirs

Il est difficile de parler de ces DVD dans le contexte actuel. L'Ecole des loisirs est en effet une maison d'édition qui vit actuellement un chamboulement. Je vous renvoie donc à l'excellent et délicat billet de Cuné [pour en savoir plus]. Je tenais cependant à vous parler quand même de cette sortie, car en effet, les albums que contiennent les trois premiers coffrets édités, soit 24 albums, ont bercé l'enfance de mes deux enfants. Et tous les trois nous étions véritablement bien curieux de savoir comment il serait possible de faire une version filmée de ces ouvrages sans tomber dans le dessin-animé.  
Mes enfants ne sont plus très petits (14 et 10 ans), mais ils se souviennent très bien de ces lectures marquantes, et souvent très colorées. J'ai privilégié le premier coffret, celui qui contient Juste un petit bout d'Emile Jadoul (album que j'avais adoré lire à mes petits quand ils étaient petits), dont vous retrouverez un extrait plus bas (parmi d'autres extraits). Nous nous sommes donc installés tous les trois dans le salon pour assister au spectacle, car c'est un peu ça, comme se rendre à la bibliothèque pour assister en réalité à une véritable lecture à haute voix, agrémentée de musique douce. Il y a eu des oh et des ah, beaucoup de souvenirs, et des éclats de rire... Nous avons été conquis. Rien ne remplace les livres cartonnés, bien entendu, mais ce support est un petit plus amusant. En souhaitant que cette merveilleuse maison d'édition ne perde pas son âme. Croisons les doigts.

Des albums filmés à regarder en famille, un cadeau à faire à de jeunes parents (qui ne savent peut-être pas toujours comment mettre le ton ou vivre les histoires) ou à ses jeunes enfants, une chouette idée ! 

albums-filmes

3 coffrets de 8 histoires sont disponibles - 15€ le coffret - Mars 2016

Posté par Antigone1 à 20:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2016

Quatre soeurs, tome 3 Bettina ~ par Cati Baur d'après Malika Ferdjoukh

bettina

"Mais Charlie elle aime Basile ?
- Oui, mais elle est amoureuse de Tancrède.
- Je croyais que c'était la même chose.
- La différence est grosse comme ton estomac."

Je me régale à explorer de tome en tome l'univers des Quatre soeurs de Malika Ferdjoukhvia ces albums adaptés de ses romans jeunesse (Enid tome 1 - Hortense tome 2). A peine ce tome 3 est-il arrivé à la maison que je l'ai littéralement dévoré. Dans cet opus, le projecteur est plus spécialement tourné vers Bettina, Bettina amoureuse cruelle d'un Merlin envolé, et qui se languit pendant ses vacances d'été de ce garçon qu'elle avait au départ méprisé dans le tome 2. Cependant, et curieusement, c'est une toute autre idylle qui va préoccuper la fratrie. En effet, Charlie, l'aînée, qui semble vouloir se défaire de son rôle de grande soeur sage et responsable, s'est entichée du tout nouveau locataire que les soeurs se sont résignées à chercher (les caisses sont vides), et Basile (l'amoureux parfait, le pilier) est délaissé. Et puis, les petits cousins sont là, et l'on retrouve partout des poireaux (c'est étrange)... mais que se passe-t-il donc à la Vill' Hervé ?

Depuis le départ, je suis conquise par l'adaptation de Cati Baur, et là encore mon petit coeur tout mou a palpité avec les émois des héroïnes, et la peine d'Hortense qui écrit en vain à son amie Muguette. J'attends donc avec impatience la tome 4, Geneviève... Parfois, la vie est belle comme une BD qui arrive dans votre Boîte aux lettres un matin de janvier. Merci les éditions Rue de Sèvres !! Coup de coeur, pour cet opus, et pour la série toute entière !

Editions Rue de Sèvres - 15€ - Janvier 2016

Sensationnel pour Clarabel qui est sur la même longueur d'onde que moi !  - Un moment de lecture parfait pour George !

09 janvier 2016

La Rentrée des claques / Fais ta BD avec Mortelle Adèle

larentreedesclaques Est sorti en décembre le tome 9 des aventures trépidantes et hilarantes de Mortelle Adèle illustré par Diane Le Feyer et scénarisé par Mr Tan (alias Antoine Dole). Grande fille est depuis les premiers tomes fan de cette petite fille, insolente et chipie, mais pleine de bon sens. Elle attend donc à chaque fois les nouvelles parutions avec effervescence et a même une étagère de sa bibliothèque dédiée.
Avec La rentrée des claques, elle a été ravie de retrouver l'humour des premiers tomes, même si elle aurait préféré (je cite) que plus de scènes se passent à l'école, plutôt qu'à la maison.

Si vous ne connaissez par encore cette petite peste aux cheveux roux et que vous avez l'alibi d'un enfant à vos côtés, n'hésitez pas à jeter un oeil sur ces petits livres colorés de chez Tourbillon. Succès garanti. J'en conseillerais la lecture à partir de 8 ans, histoire de comprendre les quelques subtilités des dialogues.

Editions Tourbillon - 8.95€ - Décembre 2015

bdmorteleadele

En fin d'année est également sorti un coffret pour élaborer sa propre bande dessinée, Fais ta BD avec Mortelle Adèle, avec des conseils très sérieux et détaillés. Grande fille a tenté l'aventure mais elle s'est très vite rendue compte que l'activité nécessitait de se poser un moment et d'avoir un réel projet. Dans ces cas-là, pour les passionnés en herbe, l'outil est très bien fait. Des pochoirs permettent par ailleurs de se lancer dans des reproductions de planches mettant en scène le personnage de Mortelle Adèle. 
Il y a assez peu d'ouvrages techniques à la portée des enfants sur le sujet. Je trouve l'idée excellente. Je sais que c'est un livre que mes enfants reprendront régulièrement, sans doute surtout Petit Dernier qui essaye parfois de se lancer dans l'aventure BD. Un coffret précieux à offrir pour les enfants qui semblent avoir des dispositions pour le genre. Je dois avouer que j'aurais adoré tomber sur un tel outil quand j'étais jeune.

Editions Tourbillon - 12.99€ - Novembre 2015

 

Posté par Antigone1 à 14:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


06 janvier 2016

Le festin de Citronette, Angélique Villeneuve, Delphine Renon... et l'Epiphanie

lefestindecitronette

Il y a des jours comme ça, souvent le mercredi, où la lumière est douce, un peu jaune, et où tout semble aller vers la gourmandise. C'est le cas déjà avec l'album ci-dessus, reçu vers Noël, et qui sort aujourd'hui en librairie. Angélique Villeneuve m'avait enchantée avec ses romans Un teritoire [clic], Les fleurs d'hiver [clic], et puis j'avais été tellement heureuse de recevoir son livre de recettes tiré de ses séjours fréquents sur l'Ile d'Yeu [clic ici]. Toutes les deux, nous avons failli nous rencontrer, un jour cela se fera, je l'espère... En attendant, peu de choses remplacent cette petite étincelle à l'ouverture du colis en découvrant la superbe couverture de cet album, délicatement dessinée par Delphine Renon, et l'amicale dédicace d'Angélique Villeneuve, à l'intérieur. Parce que oui, parfois, quand le couvercle des marmittes se soulève, les coeurs s'ouvrent...

Le festin de Citronette est un hymne à la tolérance et à la découverte de l'autre. En effet, la jeune héroïne de cette histoire est surprise de tomber un beau jour sur un rocher tout gris et tout râpeux dans son jardin, qui grogne et marmonne. Pour l'amadouer, et apprendre à le connaître, elle lui présente des aliments. Et peu à peu, le coeur de cette solitaire s'ouvre. A chaque repas, Citronette s'épanouit et se transforme. 

Editions Sarbacane - 14.90€ - 6 janvier 2016

Un magnifique billet (avec de la nourriture et un chat) chez Le Petit carré jaune [ici]

 

epiphanie

 

Et puis, aujourd'hui, c'est le jour de l'Epiphanie, le moment de manger quelques galettes. Je vous ai trouvé sur internet quelques activités liées à l'Epiphanie, et ainsi vous permettre de vous lancer dans le bricolage papier avec ces couronnes à imprimer de chez Zü [clic ici] et cette cocotte spéciale rois et reines de chez gycouture [ici] . Bon bricolage !

05 novembre 2015

Par bonheur, le lait ~ Neil Gaiman

Par_bonheur_le_lait

"Je ne m'étais jamais retrouvé dans la nacelle d'un ballon à air chaud. C'était très paisible là-haut."

Maman est partie pour quelques jours mais papa est là et a pensé à tout, ou presque. En fait, il n'y a pas de lait pour le petit-déjeuner. Ni une ni deux, papa ira à l'épicerie du coin. Cependant, il tarde à revenir et l'attendre semble prendre un siècle pour des enfants qui ont surtout hâte de tremper leurs céréales dans leur lait, comme d'habitude. Enfin de retour, papa leur raconte la fabuleuse aventure qu'il vient de vivre, et qui l'a malencontreusement retardé. Heureusement, et à aucun moment, il n'a perdu le lait !

Voici un petit livre que j'ai adoré, malgré sa vision pour moi un peu dépassée de la famille (le père lit le journal sur son fauteuil/la mère s'occupe habituellement de tout à la maison). Il convient à des lecteurs de tous âges mais est plus particulièrement destiné aux enfants. Joyeusement illustré par Boulet, c'est un véritable régal d'imagination et d'humour. On y côtoie de drôles de personnages, des pirates, des extraterrestres, des vampires, un volcan en éruption, des poneys multicolores... Le périple du père est décoiffant, amusant et complètement irréaliste. Un coup de coeur !
De Neil Gaiman, j'avais déjà lu et apprécié L'Océan au bout du chemin, un roman plus dense, magnifique récit fantastique, pour les adolescents. Ici, j'ai aussi pensé au curieux, mais également décoiffant, L'île du point Némo de Jean-Marie Blas de Robles, lu il y a peu. Il y a la même énergie, un peu les mêmes ressorts romanesques, absurdes et hétéroclites. Lire ce petit titre m'a d'ailleurs permis de réaliser que je gardais somme toute un bon souvenir de ma lecture un peu laborieuse du roman de chez Zulma.

Neil Gaiman a voulu ici donner le beau rôle aux pères, en faire des super héros du quotidien, et attend même en préface une gratitude internationale de leur part. Il peut, cette épopée est très réussie.

Editions Au Diable Vauvert - 15€ - 5 novembre 2015

23 septembre 2015

La terrible crue cruelle, Grégoire Kocjan et Julie Ricossé ~Tome 7

laterriblecruecruelle

"Gloire à lui ! Nous sommes sauvés ! Vive Barbichette !"

L'histoire contenue dans ce septième tome de la collection des "Mystérieux mystères insolubles" se déroule avant toutes les autres [clic ici] et [clic ici] et nous explique donc les prémices de la folle aventure des trois héros qui barbotent en couverture. Si vous vous souvenez bien, il s'agit avec ces bandes dessinées de faire découvrir le patrimoine français, et notamment les bords de la loire, aux plus jeunes, et ce d'une manière ludique et originale. Le procédé est le suivant : mêler une histoire, rocambolesque de préférence, imaginée par Grégoire Kocjan, et les dessins de Julie Ricossé, à des images d'archives. Une belle initiative de région qui dépoussière grandement les ouvrages sur le patrimoine. Elle permet une première approche, titille la curiosité, et donne envie d'aller plus loin, notamment sur ces lieux souvent méconnus des plus petits.
Avec ce septième tome, la collection touche à sa fin. J'ai encore une fois apprécié l'humour de l'ensemble, beaucoup appris, été intéressée. Bref, l'objectif est atteint.

Je laisse la parole à Bruno, grand connaisseur de BD, et ami, qui m'a donné son avis sur ce tome... Je précise qu'il découvrait la série avec.
"Alors tout d'abord, avant même de l'ouvrir, c'est le format atypique de l'album qui m'a surpris. Il est tout en hauteur, c'est assez rare pour être souligné. Certes il ne s'agit là que de la forme, ça n'a pas de réelle importance (en tout cas ici), mais c'est rigolo. 
Le titre ensuite : LA TERRIBLE CRUE CRUELLE. Ça en jette, j'aime bien les allitérations.
Ensuite, je me suis rendu compte qu'il s'agissait d'une BD de commande, commande fait par la région centre Val-de-Loire. Et là, tout à coup, j'ai été pris d'inquiétude... Habituellement, les BD de commandes réalisées par / pour des institutions, ben... c'est pas terrible... On obtient en général des choses au scénario indigent, avec un découpage de dilettante et un graphisme plutôt laid. 
Heureuse surprise, ce n'est pas le cas ici. Le trait est peu détaillé et non encré, mais reste agréable à lire, à défaut d'être joli. L'histoire est rigolote, il y a des rebondissements rocambolesques. Un peu trop rocambolesques d'ailleurs, on finit par se demander si les auteurs n'ont pas consommé des produits illicites. Mais tout se justifie dans un retournement de situation final que je tairais. Assez bien amené d'ailleurs, ce retournement de situation.
Petit bémol quand même, le scénario est parfois un peu rapide. On est jeté au milieu de l'histoire sans trop en comprendre les tenants et les aboutissants. La fin de l'histoire justifie cette rapidité, mais ça déroute un peu au début.
L'argument est simple (simpliste ?) : La Loire coule à l'envers car un tourbillon en aspire l'eau. Bon, clairement, le public visé est jeune, ce qui est d'ailleurs confirmé par le personnage principal, qui sait bien qu'il est dans une BD. On est carrément dans le néo-modernisme. Je le cite : " - Du calme, princesse ! Je vous rappelle que cette BD est plutôt destinée aux 8-12 ans." Comme ça on sait où on est...

Tout l'album est un prétexte pour se balader sur les berges de la Loire. Les bas de page de l'album sont d'ailleurs agrémentées de photos légendées et commentées, le but étant pédagogique. Et ça marche ! J'ai appris des choses que j'ignorais sur l'histoire et la géographie du Val de Loire, et j'ai surtout appris que si le bouchon de liège est probablement apparu en même temps que la bouteille, au 17ème siècle, le tire-bouchon n'est quant à lui apparu qu'au 18ème siècle. Quelle horreur, pendant 1 siècle on a mis le vin dans des bouteilles sans pouvoir les ouvrir ! 

Bon, au final, ça a été une lecture plutôt agréable. Pas inoubliable, loin de là, mais agréable. Ça me donnerait envie de jeter un œil au reste de la série, par curiosité. Ah, quand même, le prix du bouquin est élevé : 15 euros, c'est cher pour une BD qu'on lit somme toute assez rapidement, et à laquelle on ne reviendra pas... Pour ce prix je m'attendrais à quelque chose de plus dense..."

Merci Bruno ;)

 
Edition de l'atelier du poisson soluble ! - Collection les mystérieux mystères insolubles - 15€ - Septembre 2015
Pour en savoir plus... http://lesmysterieuxmysteresinsolubles.livreaucentre.fr 

22 août 2015

Maxi Toto et Extra Adèle

maxitoto1 maxitoto extraadele

Comment occuper ses enfants de retour de colo ? Telle est la question que l'on est en droit de se poser quand il reste quelques jours avant la rentrée, que l'été tire à sa fin, que toutes les idées d'activités semblent avoir été épuisées, et que nos bambins semblent avoir comme un appétit de bricolage à assouvir. 

Petit dernier et Grande fille adorent les personnages récurrents de chez Tourbillon, soit respectivement Toto et Adèle. Ils se sont précipités (les valises à peine défaites) sur ces opus hors séries sortis pour l'été qui regorgent de jeux et de découpages (boîte à gages chez Toto, papertoys chez Adèle), et qui les attendaient sagement à la maison. De quoi récupérer en douceur de leurs voyages. Et finalement ce n'est pas si mal de garder ce genre de livres/cahiers pour la fin des vacances. Silence total à la maison tandis que les ciseaux découpaient. Je me suis rendue compte d'ailleurs que Petit dernier avait perdu ses ciseaux de gaucher (achetés aujourd'hui) et que j'avais bien fait de faire le plein de colle et de Scotch. Les neurones se remettent tranquillement à retravailler...

adeleimage

Pour plus d'images [clic ici] et [clic ici]

Maxi Toto tome 4, Franck Girard, Editions Tourbillon, 7.99€, juin 2015

Extra Adèle, Mr Tan, Editions Tourbillon, 8.95€, juin 2015

 

29 avril 2015

Le fabuleux voyage de NON-NON et ses amis, Magali Le Huche

DSCF1860[1]

Petite présentation/mise en scène de ma fille pour parler d'un des derniers albums de Non-Non sortis, en fait une réédition d'un titre de 2007.

Grouillette est porteuse d'une lettre. Non-non est invité, avec son groupe, par son cousin Maybi, à venir donner un concert à Wouden-Derze-Ouateur. Quel voyage !

Il faut dire que Non-Non a très bonne presse à la maison, et que nous aimons l'esprit de fantaisie de Magali Le Huche. Nous avions découvert cet ornythorinque délicieux en bibliothèque et ses aventures ont toujours conquis mes enfants. Nous connaissions Non-Non surtout en petit format. Ma fille, même grande aujourd'hui, a tenu à garder les deux petits albums aux rayures bleues que vous voyez ci-dessus et les garde précieusement dans sa chambre. Elle a donc eu une petite déception à réception du livre de constater que le format avait changé, et que les petits volets avaient disparus de ces nouvelles versions. En effet, beaucoup de l'attrait de ces albums tenaient pour elle de l'épaisseur douce et enfantine des petits livres, et de ces petites fenêtres curieuses qu'il fallait soulever ici et là. Bien sûr, on retrouve dans Le fabuleux voyage de Non-Non l'humour que l'on aime, le foisonnement des dessins et l'esthétique colorée, la finesse du trait, mais ce n'est pas pareil, et le tout somme toute est définitivement plus classique...

J'y ai moi même jeté un oeil et ai été un brin décontenancée par la surabondance des pages. Peut-être ne sommes nous pas la cible ? Et avons nous été surpris de devoir partager notre personnage préféré avec autant de monde ? L'intimité des petits albums nous convenait très bien je crois. 

nonnon1

nonnon2

nonon3

Editions Tourbillon - 11.98€ - février 2015

Posté par Antigone1 à 22:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,