03 janvier 2017

Pendant ta pause...

initiales

... tu as aimé Noël, ses décorations, aller au restaurant, rencontrer des gens, discuter, tromper ta panne de lecture avec de la vie bruissante et intéressante, discuter avec tes amis (oui tu as beaucoup discuté), et puis recevoir des cadeaux dans ta boîte aux lettres, comme ce numéro 4 du magazine Initiales et ce petit opus Sur tes genoux, d'Angélique Villeneuve, offert avec aux lecteurs du groupement de librairies du même nom. Du doré au coeur de l'hiver. Un dialogue muet entre une fille et son père. Et tu te rends compte, avec ce cadeau, de la chance de ce que tu vis sur ce blog depuis dix ans. Encore merci. [Un magazine à télécharger gratuitement ici] [Et un titre de Thomas Vinau, par là pour les adeptes]

Posté par Antigone1 à 17:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


09 mars 2016

Nuit de septembre, Angélique Villeneuve

nuitdeseptembre

 "Le mot suicide, sifflant, corrosif, qui glisse et coule et partout se déverse en rongeant les peaux et les os."

Ce petit livre qui tient dans une main signifie beaucoup. Il est le récit qu'Angélique Villeneuve a voulu faire après, après la perte du fils. Il ne s'agit pas de parler de lui, pas vraiment, mais surtout du parcours de la douleur en soi et du chemin de la vie, qui prennent les mêmes routes. Après cette nuit de septembre, dont elle continue d'être sidérée, s'enchainent les rencontres pour ce livre qui a du succès, le quotidien. Elle vient parfois s'asseoir dans cette chambre dans laquelle il a décidé d'arrêter, et le temps passe, les objets changent de place, subrepticement, les premières fois après l'évènement s'accélèrent. Tous ces moments sans lui sont pourtant à vivre. Ça va aller, se dit-elle. Mais ils sont étonnants et doucement violents, muets, ces moments, et non ça ne va pas aller réellement tous les jours. Il manque quelqu'un dans le creux de la paume, dans le creux des hanches, il y a une présence, invisible et vibrante, où se niche toute la souffrance. Comment savoir que faire de soi après cette perte qui n' a pas de nom dans la langue française... comme un déni d'existence.

Je lis beaucoup en ce moment sur le sujet (les livres arrivent ainsi), ce récit m'a également touchée en plein coeur. Surtout qu'il m'est arrivé d'échanger plus personnellement avec Angélique Villeneuve et que j'ignorais tout de cette nuit de septembre. Alors ce livre est tombé comme une bombe sur mes genoux. J'espère avoir trouvé les mots pour en parler, j'espère que vous le lirez, parce que je crois très fort au pouvoir de l'écriture mais qu'il ne fonctionne jamais autant que quand les mots écrits sont lus. L'auteure délaisse ici son style habituel de romancière pour fouiller plus profondément dans l'intime, et chaque phrase interpelle, arrache son petit lambeau de tristesse, tout en laissant petit à petit, page après page, entrer de plus en plus la lumière. 

Editions Grasset - 14€ - mars 2016

Sur ce blog... Un territoire, Les fleurs d'hiver, Yeu à la bouche, Le festin de Citronnette

La lecture de Cathulu

Posté par Antigone1 à 08:07 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 janvier 2016

Le festin de Citronette, Angélique Villeneuve, Delphine Renon... et l'Epiphanie

lefestindecitronette

Il y a des jours comme ça, souvent le mercredi, où la lumière est douce, un peu jaune, et où tout semble aller vers la gourmandise. C'est le cas déjà avec l'album ci-dessus, reçu vers Noël, et qui sort aujourd'hui en librairie. Angélique Villeneuve m'avait enchantée avec ses romans Un teritoire [clic], Les fleurs d'hiver [clic], et puis j'avais été tellement heureuse de recevoir son livre de recettes tiré de ses séjours fréquents sur l'Ile d'Yeu [clic ici]. Toutes les deux, nous avons failli nous rencontrer, un jour cela se fera, je l'espère... En attendant, peu de choses remplacent cette petite étincelle à l'ouverture du colis en découvrant la superbe couverture de cet album, délicatement dessinée par Delphine Renon, et l'amicale dédicace d'Angélique Villeneuve, à l'intérieur. Parce que oui, parfois, quand le couvercle des marmittes se soulève, les coeurs s'ouvrent...

Le festin de Citronette est un hymne à la tolérance et à la découverte de l'autre. En effet, la jeune héroïne de cette histoire est surprise de tomber un beau jour sur un rocher tout gris et tout râpeux dans son jardin, qui grogne et marmonne. Pour l'amadouer, et apprendre à le connaître, elle lui présente des aliments. Et peu à peu, le coeur de cette solitaire s'ouvre. A chaque repas, Citronette s'épanouit et se transforme. 

Editions Sarbacane - 14.90€ - 6 janvier 2016

Un magnifique billet (avec de la nourriture et un chat) chez Le Petit carré jaune [ici]

 

epiphanie

 

Et puis, aujourd'hui, c'est le jour de l'Epiphanie, le moment de manger quelques galettes. Je vous ai trouvé sur internet quelques activités liées à l'Epiphanie, et ainsi vous permettre de vous lancer dans le bricolage papier avec ces couronnes à imprimer de chez Zü [clic ici] et cette cocotte spéciale rois et reines de chez gycouture [ici] . Bon bricolage !