15 mars 2017

Louis parmi les spectres, Fanny Britt et Isabelle Arsenault

louisparmilesspectres

Tu as ramené ce très bel album d'Angoulême... et tu as attendu un peu avant de l'ouvrir, d'avoir le temps de l'apprécier à sa juste valeur. Et tu as bien fait, car Louis parmi les spectres, une BD destinée à la jeunesse (mais pas que), est un petit bijou délicat et émouvant qu'il est bon de parcourir avec douceur et empathie. Louis a 11 ans, il vit avec son père et son petit frère Truffe. Son père boit et pleure sans cesse de chagrin depuis que leur mère est partie. Sa mère vit à la ville, et elle c'est une autre histoire, elle a peur de tout, et surtout des microbes. Heureusement, il existe un soleil dans la vie de Louis. Louis aime Billie, celle qui lit au moins un livre par semaine, et il voudrait lui déclarer ses sentiments... mais comment faire ? Louis est tétanisé, et malgré les encouragements de son ami Boris, ne trouve pas le moyen d'aborder la jeune fille. En fond sonore, volent les disputes de ses parents, entre réconciliations et découragements... et Truffe, fan de soul, qui lit l'humeur du monde sur le visage de sa mère... Et Louis voudrait à la fois protéger tout le monde et avoir le loisir de vivre sa vie... Comme tes autres comparses du net (Sabine, Enna, Mo ...) tu as succombé au charme de Louis, à ses sentiments délicats, à sa maturité précoce et douce, tu as eu envie de prendre le petit Truffe innocent et naïf dans tes bras, de l'embrasser et de partager la beauté de cet album. De plus, les dessins d'Isabelle Arsenault, dont le trait semble à peine frôler les pages sont un enchantement. Le gris est dominant, mais le jaune et le bleu viennent de temps en temps constraster par leur éclat lumineux la tristesse ambiante et insuffler une bonne dose d'espoir. Et ce que c'est beau quoi... Gros coup de coeur !

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Editions La Pastèque - Octobre 2016

Ceci est ta BD de la semaine, tous les autres liens du jour sont chez Stephie !

Et Saxaoul parle de Jane, le renard & moi

louisparmilesspectres2

 

Posté par Antigone1 à 06:28 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 mars 2017

Les gens honnêtes tome 2, Gibrat et Durieux

lesgenshonnetest2

Drôle d'idée sans doute que de commencer à parler d'une série BD quand tu viens de terminer le tome 2... mais il faut avouer que le tome 1 t'avait plu, sans avoir pour autant envie d'en parler ici. Dans ce premier volet, Philippe venait d'apprendre son licenciement le jour de son anniversaire. A 53 ans, retrouver un emploi, ne pas sombrer est compliqué. Et Philippe coule effectivement à pic, perdant sa femme, sa maison, sa dignité. Heureusement, son meilleur ami est là, ainsi que sa fille, qui lui apprend très vite la naissance prochaine d'un enfant. De quoi retrouver un peu d'espoir et de goût à la vie... Et toi, malgré ton enthousiasme modéré, tu avais réservé la suite... et bien t'en a pris !! Dans ce deuxième tome, Philippe est un grand-père épanoui, mais toujours au chômage. Il croise un beau jour la route d'un libraire enthousiaste, expert en grands crus, Charles. La connivence est immédiate et mutuelle, mais dangereuse pour un Philippe qui avait vécu plus tôt une grosse phase d'alcoolisme... Cependant, le quinquagénaire subit cette influence de manière plus positive que négative et entreprend avec fougue et insouciance de devenir coiffeur de train... S'ensuivent des épisodes aussi rocambolesques que jubilatoires, entre envolées littéraires et rencontres amoureuses. Pour être brève, tu as réellement adoré ce deuxième tome et tu es toute prête à continuer de suivre les aventures de Philippe... Le tome 3 est réservé et tu te retiens difficilement de ne pas lire immédiatement ce tome 4 (final) déjà emprunté... Gros coup de coeur pour le début de cette série qui semble-t-il promet mais est mystérieusement partiellement épuisée (à vérifier, il y a eu une réédition des deux premiers tomes en 2014) ?! Et sinon, à dénicher de toute urgence en bibliothèque !!

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Dupuis - Aire libre - 2010

Lu dans le cadre de LA BD de la semaine - Tous les autres liens sont aujourd'hui chez Noukette !!

Une série notée chez Stephie !

lesgenshonnetest2page

Posté par Antigone1 à 06:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 février 2017

Shangril La, M Bablet

shangrila

Tu avais déjà repéré cette couverture chez Noukette... Ayant lu son avis enthousiaste, tu étais donc plutôt disposée à choisir un jour cette BD sur les étagères de ta bibliothèque. Et justement, voici que l'occasion se présente... Chic ! Au départ, tu es un peu surprise. Malgré de très belles planches, tu trouves les visages un peu laids et les bulles indéchiffrables quand ce n'est pas les dialogues grotesques... Et puis tu changes d'avis (très vite) et tu te prends au jeu d'un univers d'anticipation étouffant et symptomatique de notre époque. Ce qu'il reste de l'humanité vit à bord d'une station spatiale dirigée par une multinationale, Tianzhu Entreprises, qui ne cesse de proposer à ses habitants de nouveaux téléphones derniers cris. Tout le monde travaille dur pour pouvoir se les offrir, et les dirigeants tiennent ainsi les travailleurs dans un calme relatif et à leur merci. Le contrôle est total et la consommation le seul idéal commun. Une race d'animaux humains (des animoïdes) a été créé à une époque dans ce sens, créer une minorité qui subira les brimades des autres, afin de canaliser les pulsions humaines et conserver la paix. Mais la révolte gronde, une résistance s'organise. Les dirigeants viennent d'annoncer qu'ils étaient en passe de créer de toutes pièces une nouvelle race, un programme qui verra le jour sur Shangri-la, la région la plus hospitalière de Titan. Deux frères, que tout oppose, vont se retrouver mêlés à une enquête pour le compte de l'entreprise, mais également à un réseau de résistance bien décidé à empêcher Thianzu Entreprise de conserver le pouvoir... Si l'album, très beau, réserve quelques petites surprises inventives (par exemple quand les personnages sont de dos, leurs visages sont représentés près des bulles), le tout est en réalité une curiosité bourrée d'émotion et de rebondissements, parfois assez terribles et violents. C'est un album qui ne t'a pas laissé indifférente, tu en fais même un coup de coeur particulier... Tu n'avais pas ressenti ce frisson là depuis longtemps... et ce que c'est chouette !

Editions Ankama - septembre 2016

Leiloona l'a lu aussi

shangrila1    shangrila2

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Ceci est ta BD de la semaine, tous les autres liens sont aujourd'hui chez Mo' du Bar à BD

Posté par Antigone1 à 06:26 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2017

Le Quatrième mur, Sorj Chalandon & Corbeyran & Horne

lequatriememurbd

Tandis qu'une pile de romans t'attendent, toi tu lis et empruntes des BD... Mais comment résister à cette adaptation du roman éponyme de Sorj Chalandon, déjà lu et adoré, et qui met en scène la pièce d'Antigone par Anouilh ? Hein, comment ?... Raisonnable est un mot que ton blog ne connaît pas, et certainement pas ton pseudo... Tu ouvres donc cet album d'un rouge flamboyant en sachant déjà que l'histoire t'est connue. Et tu ne t'attends pas forcément à rencontrer du noir et blanc, et non plus Anouilh en personne dès les premières pages, qui déclame les paroles du choeur... (Voilà. Ces personnages vont vous jouer l'histoire d'Antigone. Antigone, c'est la petite maigre, qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. Elle pense qu'elle va être Antigone tout à l'heure...) Tu dois avouer que le dessin ne te séduit pas d'emblée, non plus que ce gris lavé, et la physionomie des personnages. (Tu confondras d'ailleurs quelques visages au cours de ta lecture.) Mais l'histoire reste la même, aussi étonnante et sensible, forte que dans le roman. Tu salues d'ailleurs la dextérité de cette transposition d'un roman foisonnant en dialogues brefs et percutants. L'histoire ? Samuel veut monter l'Antigone d'Anouilh à Beyrouth, en prélevant dans chaque camp un des personnages, pour un message de paix et d'espoir. Mais Samuel est malade, alité à Paris. Nous sommes en 1982. Il envoie alors son ami à sa place, ce jeune père de famille, Georges, qui va rencontrer là-bas, des difficultés à rassembler tout le monde, mais surtout la guerre et la mort... Et que les images de la fin de cet album sont ingénieuses, visuellement réussies ! Tu restes d'ailleurs un peu figée devant ces cases montrant Georges tenant Imane indéfiniment dans ses bras..Il y a 73 ans, le 4 février 1944, avait lieu la première représentation de l'Antigone de Jean Anouilh, au Théâtre de l'Atelier. «L'Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par cœur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre.» Et c'est ce message que véhicule le roman de Sorj Chalandon, un message de candeur, de lutte têtue et de paix. Je dirais que l'album, lui, semble plutôt démontrer combien vivre pour ses idéaux est à la fois beau et périlleux... mais essentiel, tellement essentiel, et il fait de Georges une figure d'Antigone, masculine et bouleversante. 

Editions Marabulles - Octobre 2016

lequatriememurbd1

 

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

En Lecture Commune avec Mo' du Bar à BD.
Lu aussi par Noukette et Jérôme !!

Ceci est ta BD de la semaine, tous les autres liens sont chez Stephie

 

Posté par Antigone1 à 07:15 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 février 2017

Monsieur désire ?, Hubert & Augustin

monsieurdesire1

Présenté en début d'année scolaire dans ta bibliothèque, et plébiscité par ton comité BD... tu avais hâte de lire cet album ! Et tu n'as pas été déçue. Il faut dire que tu l'avais déjà largement feuilleté... et que tu savais que tu y retrouverais une atmosphère tenant à la fois de la série Downtown Abbey et des Liaisons dangereuses. D'ailleurs, Edouard, ce jeune lord axphyxié par les conventions de son époque victorienne regrette une fois tout haut de ne pas être Valmont... Mais tu t'égares, raconte plutôt... Dans la demeure victorienne du jeune lord Edouard, donc, règne un ordre strict. Chacun est à sa place. Les aristocrates profitent de la vie. Une batterie de domestiques est là, dans l'ombre et le silence, pour exécuter tout ce que Monsieur désire. Mais justement, Monsieur désire que ce soit Lisbeth, une jeune servante un peu laide, qui soit chargée chaque matin personnellement de le ramasser à la fin de ses nuits de débauche. Lisbeth s'exécute, s'occupe du jeune homme sans se plaindre, et l'écoute. Et Edouard s'attache à cette oreille inattendue qui ne semble pas être choquée par ses récits sulfureux... Et c'est là que le bât blesse... En donnant à Lisbeth une importance démesurée, en menant un jeu de séduction socialement trouble, Edouard fragilise sa maisonnée et l'avenir de Lisbeth... Ton coeur de lectrice a vibré avec cet album qui n'est pas à mettre entre toutes les mains. Tu y as retrouvé ce que tu aimes aussi dans les albums pour adultes d'Agnès Maupré, ce mélange d'audace, d'impudeur et de fragilité. Tu as trouvé les dessins assez réussis (surtout les clairs obscurs), le document en fin d'ouvrage intéressant mais pas essentiel... et tu apposes au final sur cette lecture ton premier et délicat coup de coeur de l'année !! Ouf il était temps...

Editions Glénat - Septembre 2016

Moka l'a lu aussi - et Sabine également

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Ceci est ta BD de la semaine, tous les autres liens sont chez Moka aujourd'hui !!

monsieurdesire2

Posté par Antigone1 à 06:28 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 janvier 2017

Angoulême 2017

fibd5

Se rendre à Angoulême était depuis longtemps une de tes envies. Tu as donc sauté sur l'occasion d'y aller cette année (hier) avec ton groupe BD de la bibliothèque. Et outre de faire plus ample connaissance avec ces gens passionnés et parfois très érudits (durant le voyage) - et ça c'était chouette -, tu as pu aussi sauter sur l'occasion de rencontrer enfin Antoine Dole (Mr Tan) et Diane Le Feyer, et quelques blogueurs présents. Mais en arrivant sur les lieux, tu as surtout été désarçonnée de constater que la ville était malgré tout un peu grande et que les lieux d'exposition et de manifestation étaient éparpillés (gloups pour ta fatigue). Tu as commencé avec ton groupe par l'exposition Valérian (pas très loin de la gare). Et c'était impressionnant de découvrir ces planches originales et assez mythiques, le travail minutieux de Mezière et Christin (Une adaptation de Luc Besson va sortir en juillet). Puis tu as utilisé la navette pour te rendre dans le centre. Tu ne voulais pas manquer Antoine Dole. Tu avais promis à ta fille la suite de Mortelle Adèle chez Tourbillon... Tu es arrivée en fin de dédicace. Les deux auteurs ont été adorables et Emma a été gâtée (voir ci-dessus)... Puis tu as rejoins Mo' et Sabine pour un déjeuner rapide et bavard. Ensuite, vous avez toutes les trois parcouru les stands éditeurs. Sur les conseils de tes deux tentatrices, tu as craqué pour petit dernier sur un titre des Editions de la Gouttière (Qu'ils y restent) qu'il a déjà dévoré et t'a imposé de lire sur le champ (c'est fait ce matin)... et tu as acheté pour toi Louis parmi les spectres chez La Pastèque, un magnifique album que tu vas lire tout doucement... Vous avez croisé Mélenchon et sa horde de journalistes accrochés en grappe, et heureusement retrouvé assez vite Framboise, Jérome et Moka... Ce n'est pas facile d'échanger dans un tel salon (tu as pu constater cette différence avec les petits salons dont tu as un peu plus l'habitude) et puis il y a l'effervescence du lieu, la foule, le temps qu'il te faut en général pour dépasser un peu ta réserve naturelle... Tu voulais boucler ton programme avant de partir (voir les superbes dessins de Marvel et la French Touch par exemple), te poser un peu au calme... L'année prochaine tu y retourneras, tu prépareras un peu mieux ton périple et tu espères terminer quelques conversations... Ce n'était qu'une première fois. A bientôt Angoulême !

Pictures20

Posté par Antigone1 à 12:15 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2017

Quand tu trépignes d'impatience

Tu y seras bientôt, tu y feras des rencontres, et sans doute tu raconteras tout ici le week-end prochain... 

Posté par Antigone1 à 11:33 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2017

Chicagoland, Fabrice Colin & Sacha Goerg

... d'après le texte de RJ Ellroy

chicagoland

Le nom de Fabrice Colin sur cette couverture a arrêté ton regard... et puis ce dessin, ces yeux vifs et hallucinés. Tu aimes parfois ces ambiances, ce Chicago des années 50 sublimé par des auteurs de romans policiers tels que RJ Ellory. Dans cet album, une jeune institutrice est retrouvée morte étranglée dans son appartement. Le meurtrier se présente de lui même au commissariat du 14ème, peu de temps après les faits. Il avoue tout, le meurtre accidentel, le fait qu'il croyait pouvoir passer la nuit avec cette femme après leur soirée, son refus à elle, sa colère à lui... Je n'avais pas l'intention de la tuer, mais je l'ai fait... Le flic qui a mené l'enquête est un peu dubitatif devant cet aveu si facile et si spontané, qui ne se contredit jamais. La soeur de la victime est emplie de vengeance et n'écoute que son désarroi. Le meurtrier sera exécuté... Et toi tu te promènes dans ces belles pages, tentant d'écouter la voix de chacun, de comprendre où est le noeud de l'intrigue... et puis soudain, une case te fait remonter la pente de l'histoire, te permet de comprendre une bulle que tu n'avais pas vraiment comprise dans les premières pages... (page 11), au moment de l'exécution. Trop fort ! Te voici donc conquise, et un peu éberluée... Comme quoi il est bon de toujours se méfier des apparences. 

Editions Delcourt - Septembre 2015

Ceci est ta BD du mercredi, tous les autres liens sont chez Stephie aujourd'hui !

chicagoland1

Posté par Antigone1 à 06:14 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 janvier 2017

La Fin du monde, Tirabosco et Wazem

lafindumonde

Parfois les lectures se parlent et se répondent... alors tu n'as pas été vraiment étonnée de retrouver dans cet album un univers ésotérique (déjà côtoyé ici) qui mène une jeune fille trentenaire vers une vieille femme, puis vers son père, et permet aux personnages de se libérer de leur passé. Il pleut beaucoup dans cet album en bleu foncé et blanc. Les cases sont sombres, resserrées, l'univers inquiétant. C'est d'ailleurs un peu la fin du monde. Il faut dire que le père de notre jeune héroïne est dans le coma, et que cette jeune femme qui passe habituellement tout son temps au ras du sol pour fuir dans ses pensées, éprouve tout à coup le besoin de se rendre dans sa maison d'enfance, pour nourrir un chat. Là-bas, il y a une pièce interdite, un chat donc, une vieille femme un peu bizarre qui s'invite, et beaucoup de secrets... Et toi tu ne sais pas pourquoi tu as particulièrement aimé cet album là dans le tas emprunté en bibliothèque, mais tu sais que tu as été émue, malgré toi, par cette belle histoire... qu'elle t'a rappelée quelques films d'animation japonais connus (Ponyo sur la falaise par exemple)... et que parfois la magie tient à peu de choses, à une case qui te fait monter les larmes aux yeux... à une ombre, à une phrase, à une image. 

Editions Futuropolis - Août 2008

Ceci est ta BD du mercredi... tous les autres liens sont aujourd'hui chez Noukette [clic]

lafindumonde1 

Posté par Antigone1 à 08:32 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 novembre 2016

La légèreté, Catherine Meurisse ~ La BD du mercredi

lalegerete

 "Il me manque quelque chose."

Catherine Meurisse est en retard ce matin du 7 janvier, toute préoccupée par sa relation impossible avec cet homme qui lui manque. Lorsqu'elle débarque à Charlie Hebdo, le drame a déjà commencé, l'inimaginable. Après le choc, il s'agit de continuer à vivre. Mais ce n'est pas si simple, il y a surtout le sentiment d'être morte, elle aussi ce jour là, comme ses amis. Pour continuer, elle traque alors le beau, à Cabourg à la recherche de Marcel Proust, à la campagne, à la Villa Medicis, elle cherche le syndrome de Stendhal. Et elle découvre enfin que la beauté est partout, dans le moindre signe, cette beauté qui sauve, et rend la légèreté de nouveau possible.

Cet album est bien entendu plein d'émotion, mais également d'humour et de grande dignité. La douleur de Catherine Meurisse est intérieure, profonde certes, mais pudiquement mise en avant. Et c'est sa recherche de beauté, de légèreté et de lumière que nous poursuivons surtout. J'ai eu un coup de coeur évident pour cette BD, pour le sujet certes, mais également pour sa mise en page, les dessins, la force de certaines pages. Une lecture... pas aussi légère que le laisse supposer sa couverture.

Editions Dargaud - 19.99€ - Avril 2016 - Merci ma bibli !!!

Lu dans le cadre de la BD du mercredi. Tous les autres liens sont aujourd'hui chez Mo' [clic ici]

lalegerete1

 

Posté par Antigone1 à 06:35 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,