22 mai 2009

Litost, Domas

litost

"Alors, qu'est-ce que c'est la litost ?
La litost est un état tourmentant né du spectacle de notre propre misère soudainement découverte."
Milan Kundera, "Le livre du rire et de l'oubli"

Tel est "à peu près" l'état d'esprit du personnage de cette histoire...qui déambule dans sa vie, en pleine crise d'identité, en se posant des questions sur l'amour, sur l'existence. Des idées noires laissent la place à de jolis moments poétiques, oniriques ou une sorte de double, d'ombre, vit une vie parallèle, transcendée.

litost_1J'ai aimé les planches de cette BD à l'univers très agréable, la mise en page, le noir et blanc souligné de rose - ou de rouge - l'humour aussi.
Les vignettes semblent traversées de vent, d'air et d'espace, et puis elles reviennent tranquillement à un quotidien identitifiable : Marseille, des terrasses de café, le port, les rues...

Un joli moment donc, parfois un peu naïf, mais qui trace avec justesse sa voie vers certains bonheurs essentiels de la vie.
A découvrir !

Quelques planches à voir ici, et des lectures...

ISBN 978 2 84953 065 8 - 13.9€ - Mai 2008

Posté par LESECRITS à 06:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


30 avril 2009

BURQA!

burqa"Essayez de boire, de manger, de marcher, d'embrasser ou même simplement de vous faire reconnaître de vos enfants ou de votre mari. Essayez de vivre avec une burqa..."
(quatrième de couverture)

(Les illustrations de l'album sont de Simona Bassano di Tufillo et le texte "Ma vie à Kaboul" de Jamila Mujahed. Cette dernière est journaliste, impliquée dans le combat des femmes afghanes, combat pour lequel elle a reçu de nombreux prix internationaux.)

Cette bande-dessinée particulière ne se raconte pas réellement, elle se parcourt en silence, avec un brin d'effroi. Elle est pleine d'humour, de décalage entre le manque de sérieux des dessins à droite et la gravité du texte sur la page de gauche, elle est pleine d'émotion contenue.

J'en avais entendu parler, je voulais la lire, voilà qui est fait !
Bien entendu, je vous la conseille vivement.

"J'entrepris donc de m'habituer à marcher en Burqa, et fis de multiples séances d'essais chez moi. Il m'est impossible de dire ce que j'ai ressenti, mais je peux affirmer que ce fut une expérience terrible. Le grillage qui constituait mon seul accès au monde extérieur était si petit, si odieux ! Je me sentais propulsée magré moi dans des temps nouveaux : les temps du malheur, de la discrimination, de l'ignominie et de l'opression, de l'abus de pouvoir et de la violence." (Un extrait)

Une autre lecture ici - Et un article sur sceneario

ISBN 9782732437729 - 12€ - Mars 2008

Posté par LESECRITS à 06:32 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 avril 2009

Effleurés - Isabelle Bathian et Sylvain Limousi

effleur_sComment se sent une Antigone qui a terminé ses lectures pour un prix bien connu ? Et bien, outre de parler d'elle à la troisième personne, elle déborde d'envies de toutes sortes : envie d'explorer des genres laissés pour compte depuis de nombreux mois (BD, poésie, nouvelles), envie de ne plus lire de policiers sanglants, ni de gros romans joufflus, envie de recommencer à écrire un peu...mais là bon voilà, c'est plus difficile.

Je vous parle donc aujourd'hui de Bande Dessinée... effleur_s1
J'avais repéré cet album chez Clarabel. Aussitôt vu, aussitôt emprunté, aussitôt lu.
Je m'étais un peu fourvoyée, il faut bien le dire, dans ma compréhension du sujet, j'avais compris à tort qu'il était question d'une histoire d'adultère entre Christophe, l'organisé, et Fleur, la hippie. Mais non, pas du tout.
Christophe, l'organisé donc, célibataire, tombe amoureux d'une petite secrétaire originale et drôle, qui travaille dans un service voisin. Il tombe amoureux d'elle, mais la prend tout de même, un peu, pour une idiote. Comment une trentenaire peut-elle en être arrivée là, à faire ce travail minable, sinon en ayant eu une vie dissolue auparavant ? Selon les proches du jeune homme, cette fille est jugée à peine fréquentable... Elle passe ses week-end dans des associations caritatives, répond effrontément aux parents de Christophe et ne semble pas avoir d'ambition professionnelle. Des vacances d'été passées séparément auront raison de leur relation sentimentale...

J'ai bien aimé la chute de cette histoire, dont je vous tairais le dénouement, qui remet avec finesse quelques a-priori en place. Les poils de mes bras se sont un peu hérissés à certains passages...mais c'est bien parfois aussi de se mettre un peu en colère, non ?

Les première pages chez Dargaud - Le blog d'Isabelle Bauthian

Posté par LESECRITS à 06:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :