31 mai 2017

Elle(s), Bastien Vivès

elles

Découvrir un nouveau Bastien Vivès sur les rayons de ta bibliothèque a quelque chose de magique... surtout que tu n'avais pas repéré cette sortie là, mais plutôt celle de Une soeur, que tu espères lire bientôt également. Bastien Vivès a l'art de croquer les détails du quotidien et de la jeunesse, et tu aimes depuis le début ce regard là chez lui, très présent dans ses premiers albums... Ici, nous suivons la jeune Charlotte qui, dès les premières pages, commence à s'agacer de croiser toujours le même garçon, dans le métro, dans la rue, les magasins, souvent penché sur son livre. Elle est persuadée qu'il la suit partout... Et tu as aimé comment Bastien Vivès traite là (à sa manière) du thème du destin amoureux... Parce que à force de croiser Renaud, elle et sa copine Alice finissent par l'inviter à une soirée, puis à un week-end en Bretagne. Charlotte est empêtrée dans des liaisons insatisfaisantes, Alice craque un peu pour le jeune homme, sans succès... Mais il faut croire que le destin avait raison de jouer les entremetteurs. Et même si tu as trouvé parfois ingrats les visages aux traits anguleux et aux bouches pulpeuses de cet album, tu as aimé infiniment ce récit plein de grâce et de finesse, que tu conseilles chaudement... Et puis tu aimes aussi quand Bastien Vivès utilise la couleur. Un délicieux coup de coeur, plein de poésie, qui a le goût parfait de l'inattendu !

Casterman - mai 2017

Ceci est ta BD de la semaine. Tous les autres liens sont chez Stephie aujourd'hui !

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574             elles1

Posté par Antigone1 à 06:32 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 octobre 2016

Je viens de m'échapper du ciel, Mattiussi ... d'après Carlos Salem

jeviensdemechapperduciel "On reste comme ça, au bord de l'amour ou du désastre, sans se décider à agir et se perdre enfin."

Impossible de chercher un sens, de résumer cet album qui ouvre les frontières du réel, de l'imaginaire et mélange à son gré la chronologie. Il y a des visages qui apparaissent à des moments clés, un masque de Titi ridicule, un braquage de banque, des femmes belles et inaccessibles (ou blessées), des bars à l'atmosphère enfumée. Et il y a Poe, sorte de loser charismatique qui prend des décisions en comptant le nombre d'allumettes qui s'échappent de sa poche, qui pense à Lola, qui parle aux fantômes.
Laureline Mattiussi mêle ici polar et onirisme et on la suit, avec son trait épais, son dessin en noir et blanc parfait. Et c'est très beau, plein de désir et de folie, assez magique, plein d'humour noir aussi. J'ai beaucoup aimé.

Voici ce que l'auteure en dit sur son blog [clic ici]... Après avoir rencontré Carlos Salem au festival du Goéland Masqué il y a trois ans, et décidé en chœur de mélanger nos mondes dans un livre commun, j'adapte actuellement plusieurs de ses nouvelles. Le livre qui en découle s’appellera "Je viens de m'échapper du Ciel". Il fricote avec les bas-fonds, le roman noir, les soûlards désemparés et leurs fantômes fessus. Il rêve d'amour tendre avec beaucoup d'alcool fort. 

Editions Casterman - 18.95€ - 24 août 2016 - Merci ma bibli !!!

jeviens1           jeviens2

Posté par Antigone1 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,