10 novembre 2012

Un clic = une bonne action

Alors que le Vendée Globe vient tout juste de s'élancer d'un bout de mer que je connais bien... un bateau a retenu mon attention, celui de Tanguy de Lamotte qui navigue grace à Mécénat Chirurgie Cardiaque.
J'ai envie de relayer aujourd'hui ici la bonne action qui se cache derrière cette participation car Tanguy de Lamotte ne navigue pas que dans un esprit de compétition mais aussi pour venir en aide à des enfants malades. Pour opérer un enfant du coeur, la Fond'actions initiatives coeurs a besoin de 12000 €. Chaque clic sur leur site facebook rapporte 1 €. On peut aussi s'inscrire à leur Newsletter. Le but est de réunir les fonds nécessaires à l'opération de 5 enfants souffrant de grave malformation du coeur.
A l'heure où j'écris ils en sont à un peu plus de 19200 € au compteur, ce qui signifie qu'un enfant pourra d'ores et déjà être opéré.
Le clic est bien entendu gratuit et pour le faire il s'agit simplement de cliquer sur l'image ci-dessous, via ce lien (http://www.initiatives-coeur.fr/), ou directement sur leur compte FB (http://www.facebook.com/initiativescoeur). Merci.

initiatives coeur

Posté par LESECRITS à 16:13 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


05 avril 2012

TOTO... Un sacré numéro

numérique15

"- La maîtresse m'a puni pour une chose que je n'ai même pas faite !
- Ah oui ? Qu'est-ce que c'était ?
- Mes devoirs..."
(blague préférée de grande fille)

Voici déjà le septième numéro de TOTO paru chez Tourbillon, où l'on retrouve ses meilleures blagues, publiées auparavant dans le magazine J'aime lire.
Mes enfants sont depuis longtemps très fans des petites vidéos qu'ils consultent essentiellement sur des sites. Je voulais donc tester sur eux la version papier avec ce joyeux numéro 7. Il est peu de dire que ma grande fille (10 ans) s'est littéralement jetée sur l'objet en s'exclamant "trop bien" et puis "j'adore" ! Elle l'a lu, en son entier, et en un seul souffle, à peine le manteau enlevé, tout haut pour son petit frère (6 ans) qui ne maîtrise pas encore très bien la lecture ! J'ai eu droit ensuite à un péremptoire "je veux les autres", c'est à dire les numéros de 1 à 6... Ca c'est un succès !
Le petit livre orangé, voire orangé fluo, esthétiquement très joli, a été relu depuis à plusieurs reprises, les meilleures blagues testées sur les parents.
A conseiller pour des élèves de primaire, pas trop jeunes car quelques blagues sont assez fines pour rester obscures aux plus petits (petit dernier, 6 ans)...

Merci aux Editions Tourbillon !! - 6.15€ - 5 avril 2012

On peut retrouver tout TOTO sur www.totosuperzero.com


La Tête à Toto - Ep. 03

Posté par LESECRITS à 18:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

05 février 2012

La neige est là !

La preuve en images... et c'est à la demande expresse de Lystig. ;)

famille2

Je n'ai pas besoin de préciser que petit dernier est ravi, le bonnet sur les yeux, et avec sa dernière dent de devant tombée ce matin. Les adultes tentent de ne pas penser à demain très tôt, quand il faudra prendre la voiture... Ci-dessus, notre chemin de balade habituel, juste à deux pas de chez nous, il a habituellement l'allure d'une piste cyclabe... Mes deux hommes ont tout de même croisé des joggueurs que rien n'arrête ! Euh, moi je suis restée bien au chaud à la maison.

Posté par LESECRITS à 12:28 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :

24 août 2011

Du côté des animations japonaises...

... il y a de quoi s'extasier sur une imagination poétique qui défie le temps.
Les deux opus ci-dessous ont rencontré un excellent succès familial. Grande-fille devient accroc au genre... A chaque fois une oeuvre littéraire est à l'origine de ces films dans lesquels j'ai bien envie de continuer de puiser.

 - La Traversée du Temps de Mamoru Hosoda -
Tiré d'un roman de Yasutaka Tsutsui (Ecole des loisirs) - Malice a lu le livre

Makoto obtient le don de remonter le temps. Elle commence par s'en amuser puis réalise combien influer sur les évènements est dangereux...

Du suspens et beaucoup d'émotion.

- Mai mai miracle de Sunao Katabuchi -
Inspiré de l’enfance de Nobuko Takagi, romancière japonaise.

Shinko est une petite fille espiègle. Son grand-père abreuve son imaginaire en lui racontant l'histoire millénaire de leur campagne qu'elle aime tant, et dans laquelle elle court jusqu'à plus soif. Un jour, une nouvelle camarade apparaît en classe, elle est bien différente d'eux tous mais elle deviendra très vite sa meilleure amie... Une connexion étrange se fait entre le passé et le présent et permet de résoudre bien des inquiétudes.

Un film tendre et optimiste.

 

Posté par LESECRITS à 11:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2011

"Grandir,

c'est voir revenir ses vieilles peurs... et en rigoler.
Pomelo n'a plus peur de partir. Il découvre que grandir, c'est peut-être dire "au revoir". Et entendre l'"au revoir" qu'on lui dit.
Maintenant, il se sent assez grand pour la grande aventure."

pomelo

Chez les Antigone, on découvre enfin Pomelo, et avec bonheur... Pomelo Grandit est l'album idéal pour tous ceux qui savent que l'année prochaine se profile une étape décisive (l'entrée en CP par exemple). C'est quoi grandir ? On hésite entre envie et crainte... Il faudrait faire très attention à ne pas déborder. Est-ce que grandir c'est arrêter de faire le clown ? Est ce que l'on devra aussi faire des choses que l'on a pas du tout envie de faire ? Grandir, c'est faire des choix. Et de nouvelles expériences.

Oserai-je vous avouer que travaillée moi aussi par quelques craintes en ce moment j'y ai puisé également quelques jolies graines ? Pomelo est adorable.

Editions Albin Michel - 2010

Emprunté en médiathèque

Un éléphant rose rencontré à plusieurs reprises chez Clarabel - Gaelle a confirmé

Posté par LESECRITS à 15:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 mars 2011

Images

femmelivreUne étendue de carrelage
Qui brille
Et juchée sur une chaise
Une femme satisfaite d'avoir
Tout si énergiquement serpillé

Une tartine beurrée
Et un visage pareil
De crème épaisse
Barbouillé

Un groupe d'enfants
Un peu turbulents
Enrobés dans un même cri, affectueux.
Des zouzous tendres à envoyer se coucher tôt

Le même groupe d'enfants
Mais ici l'on fronce du sourcil
Dieu, qu'ils sont insupportables !

Tantôt, ce sera cet après-midi
Lorsqu'on aura le temps
Et que le soleil brillera si fort
Qu'il écrasera tout.
Alors, je viendrai.

Carrossable est la route.
On entend ainsi le bruit lourd de diligences pressées.
Pourtant, ce ne sont que quelques graviers
Dans les roues de ma bicyclette.

Tu rigoles ? Non
Tu suis le chemin que l'eau suit.
Tu formes un lit

Là-bas, un homme tresse de l'herbe
Demain, j'y mettrai mes clés.
Les cheveux du dehors font de jolies corbeilles

© Les écrits d'Antigone - 2011
(Images imaginées lors d'un stage d'écriture)

29 janvier 2011

Les contemplatives

Parce que j'aime ce qu'ils font, comment ils le font...
...un éditeur de jolies choses, pas littéraires du tout, mais très en phase avec l'imaginaire enfantin.
Du sticker à coller, et la permission de colorier sur les murs...c'est pas chouette, ça ?!

Allez, aujourd'hui, un petit coup de projecteur vers ce site déco que j'aime suivre.

(Bientôt bientôt des lectures...promis.)

Posté par LESECRITS à 09:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2010

En cours de lecture...

_crire_famille"Tiens, maman."
Elsie se tenait devant elle, tendant un bout de papier à carreaux froissé. Maisie le regarda. Un arc-en-ciel parsemé de taches était vaguement dessiné et, à côté en grandes lettres arachnéennes, on pouvait lire : "Je t'aime maman baisers Elsie." Le papier était déchiré et il y avait des numéros de téléphone écrits dessus par un adulte. Elle le prit de la main tremblante d'Elsie. C'était un endroit dangereux où vivre, une famille : aussi tumultueuse que la pleine mer sous un ciel traître, avec ses allégeances passagères, ses rafales de cruauté et de vertu, ses grandes vagues d'humeur et de mortalité, son incessante alternance de tempête et de bonace. Une averse pouvait tomber ou un rayon de lumière être accordé en sursis, et à la fin vous ne voyiez pas la différence, ce que tout cela signifiait, ce que cela apportait, comparé à la necessité de survivre et de poursuivre coûte que coûte."

Extrait de Arlington Park, Rachel Cusk

Posté par LESECRITS à 10:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2010

En cours de lecture...

pluie_extrait"A présent, il court vers moi et, cette minute, je la savoure. Je me l'approprie. Le drap argenté de l'eau frémit autour de lui tandis qu'il s'approche, s'élançant vers moi dans l'air léger. Je pousse un cri - un son, pas de mots. Mon plus jeune frère, mon plus petit frère... Pendant cinq ans il a occupé ma vie, ses mouvements incessants, ses rares paroles, tout cela était à moi. La courbure ravissante de ses membres délicats, voilà ce dont je rêvais pour mon propre corps, cette légèreté et cette insouciance, cet élan perpétuel et irrépressible, libéré du poids du discours et de la pensée. Aujourd'hui encore j'ai la conviction que mon frère jaillissant de ce nuage laiteux dans son short en coton rouge formant au loin une tache indistincte, ne fait qu'un avec moi. Il dure une éternité cet instant où il revient vers moi. Son être tout entier, le mien, est contenu dans cette combinaison particulière de muscles, d'os, de peau et de cheveux. Or, chose curieuse, malgré la complexité du phénomène, malgré toute l'énergie concentrée dans sa course, j'eus, quand il me rejoignit, l'impression qu'il venait d'apparaître brusquement à mes côtés.
"Hou hou !" fit-il en me prenant la main."

Extrait de Pluie Par Kirsty Gunn, Points

Posté par LESECRITS à 20:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 novembre 2010

Portrait collant

portrait_collantAujourd’hui, je me couvre la tête sous la pluie, de peur d’être en sucre. Les cheveux au vent en toutes saisons, très peu pour moi. Friser le nez sous les gouttes, cacher mes boucles en pagaille sous une capuche, cela me suffit. J’ai laissé derrière moi l’enfance, le printemps qui amène l’herbe sucrée, le temps où je me prenais pour Panpan, le lapin de Bambi. Pourtant, il n’est pas si loin le craquant des œufs de Pâques sous ma langue d’enfant, le goût des glaces pop en carton au bord de la piscine municipale, le rouge brun des mûres arrachées aux buissons piquants, les heures à lire au soleil un caramel collé au palais. Je déconne, je mens, je sais que j’ai oublié d’être vieille. Je ris avec eux, je suis comme eux. Même quand le cœur pleure, surtout quand il pleure. Dans un nougat craquant, dans un réglisse en spirale, dans leurs baisers collants, cachée derrière la maison en biscuit d’Hansel et Gretel, je fuis la pluie, l’hiver, mes détresses.

© Les écrits d'Antigone - 2010

Voici le texte que je propose en participation au concours de Myrtille sur son site Petits Secrets Sucrés . Pour voter pour moi il suffit de cliquer sur ce lien [clic] et de noter mon texte. N'hésitez pas à participer à votre tour ! .

Posté par LESECRITS à 19:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,