11 janvier 2017

La Fin du monde, Tirabosco et Wazem

lafindumonde

Parfois les lectures se parlent et se répondent... alors tu n'as pas été vraiment étonnée de retrouver dans cet album un univers ésotérique (déjà côtoyé ici) qui mène une jeune fille trentenaire vers une vieille femme, puis vers son père, et permet aux personnages de se libérer de leur passé. Il pleut beaucoup dans cet album en bleu foncé et blanc. Les cases sont sombres, resserrées, l'univers inquiétant. C'est d'ailleurs un peu la fin du monde. Il faut dire que le père de notre jeune héroïne est dans le coma, et que cette jeune femme qui passe habituellement tout son temps au ras du sol pour fuir dans ses pensées, éprouve tout à coup le besoin de se rendre dans sa maison d'enfance, pour nourrir un chat. Là-bas, il y a une pièce interdite, un chat donc, une vieille femme un peu bizarre qui s'invite, et beaucoup de secrets... Et toi tu ne sais pas pourquoi tu as particulièrement aimé cet album là dans le tas emprunté en bibliothèque, mais tu sais que tu as été émue, malgré toi, par cette belle histoire... qu'elle t'a rappelée quelques films d'animation japonais connus (Ponyo sur la falaise par exemple)... et que parfois la magie tient à peu de choses, à une case qui te fait monter les larmes aux yeux... à une ombre, à une phrase, à une image. 

Editions Futuropolis - Août 2008

Ceci est ta BD du mercredi... tous les autres liens sont aujourd'hui chez Noukette [clic]

lafindumonde1 

Posté par Antigone1 à 08:32 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 novembre 2016

Mon père était boxeur, Barbara Pellerin, Vincent Bailly et Kris ~ La BD du mercredi

monpereetaitboxeur "J'ai baigné dans la crainte d'un débordement, d'un coup de folie, du meurtre. Imprévisible, il se transformait brusquement en un volcan de fureur que rien ne semblait pouvoir arrêter, même pas moi [...] Au milieu d'un gouffre creusé depuis l'enfance, la boxe deviendra un virage, une virgule, un trait d'union entre mon père et moi."

A trente ans, armée d'une caméra, Barbara Pellerin décide de suivre ce père tant redouté dans son enfance aux abords du ring, une façon de passer du temps près de lui, et de chercher du lien. A dix-huit ans, cet homme aujourd'hui calme, taiseux et bourru, a été consacré champion de France espoirs. Ensuite, il a rencontré sa mère, eu encore quelques victoires et défaites, et puis est devenu cet être fou de rage, fou d'amour, de jalousie, fou d'une violence qui le dépassait sans doute. Un jour, le père de Barbara meurt brutalement. Il ne reste alors de lui que ce film tourné par sa fille, les souvenirs d'enfance et aussi ces petits films sur bobines retrouvés tardivement qui retracent avec beaucoup d'émotion un bonheur perdu.

J'ai une affection particulière pour les quêtes personnelles quand elles sont retranscrites avec un tel talent narratif et une telle sensibilité. Ici, le récit de Barbara Pellerin est porté par les sublimes dessins de Vincent Bailly et l'adaptation sensible et dynamique de Kris. Le livre est accompagné d'un DVD [un teaser ici], une mise en image du texte à regarder suite à la lecture de la BD, avec beaucoup de délicatesse. On ne peut que rester émue par l'ensemble de ce projet, empli de pudeur, d'amour et de non-dits. Cet album est tout naturellement un coup de coeur de lecture !

Editions Futuropolis - 20€ - Mai 2016 - Merci ma bibli !!

Je participe avec cet album à la BD du mercredi, tous les autres liens sont chez Noukette [clic ici]

La lecture de Sabine du petit carré jaune, également bouleversée [clic] - Et la lecture de Noukette !

monpereetaitboxeur1

 

Posté par Antigone1 à 06:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mai 2016

Embarqué et L'essai

Deux BD lues dernièrement...

embarque1           lessai

 

Embarqué de Christian Cailleaux - Futuropolis - 24€ - Mai 2015 - Christian Cailleaux, fasciné comme tout à chacun par la mer, et ce depuis toujours, se questionne sur ce qu'elle évoque pour lui, et questionne également les jeunes engagés du centre d'instruction naval de Brest. Il recueille leurs histoires et leurs motivations pour rentrer à l'école des Mousses, mais aussi en mer à bord de la frégate Floréal et même sous la mer dans un sous-marin à propulsion nucléaire. Mais c'est un questionnement plus large sur la place de la mer en France, sur son histoire, qui nous est contée en parallèle. Un album que j'ai trouvé absolument passionnant, pas lassant du tout, passant astucieusement d'un style graphique à l'autre, magnifique, instructif et abouti. 

embarqué    embarque2

L'essai de Nicolas Debon - Dargaud - 16.45€ - Mai 2015 - Nicolas Debon retrace dans cet album l'histoire à la fois imaginée et réelle d'une communauté anarchiste qui s'était installée dans les Ardennes en 1903. Il s'est aidé des documents de l'époque, et surtout des photographies. La communauté de L'Essai incarnait l'espoir d'un modèle de société utopique et égalitaire. Cet album est passionnant, car il décrit un épisode largement inconnu, dont il ne reste presque aucune trace, et fascinant car sa qualité graphique est à la fois précise et trouble. En effet, le personnage à l'origine du petit village, celui qui en a creusé les premières fondations, Henry Jean-Charles Fortuné, reste tout du long entouré d'un mystère que Nicolas Debon sait judicieusement entretenir. 
J'ai lu ce titre dans le cadre du Prix Cezam. 

nicolas-debon-lessai-dargaud-construction

03 octobre 2015

Catharsis, Luz

catharsis

 "Ca va ?
- Oui oui.
- Tu me le dirais si ça n'allait pas ?
- Oui oui.
- Promis ?
- ... Tu sais.
- Quoi ?
- Tu es belle."

Alors qu'il est si difficile pour Luz de dessiner de nouveau et régulièrement à la une de Charlie Hebdo, sans la présence de ceux qu'il aimait autour de lui, sans la légèreté, avec un intérêt perdu pour l'actualité, et alors qu'il cherche avant tout à reprendre la maîtrise de sa vie, du temps, Catharsis est là. Dans cette interview pour Libération qui évoque son départ probable du journal satirique [clic ici], il déclare... "Pour la première fois de ma vie, je n’avais pas peur d’une page blanche. J’étais chez moi, la nuit, je me disais : prends ce blanc, cette plume, tout est possible." Le résultat est là dans cet album à part, qui peut être pris comme le journal d'une résurrection, le moyen de s'en sortir, la bouée qui empêche de couler. Par le dessin, tout est possible effectivement. Tracer des traits empêche l'axphixie. Mais il y a aussi l'amour et la bienveillance de celle qui veille et empêche le rouge de gagner sur le blanc. Un très bel album, touchant et vrai, auquel j'appose un coup de coeur comme une évidence.

Editions Futuropolis - Mai 2015 - 14.50€ - Merci ma bibli !!!

Un album bouleversant et, malgré le granit, plein d’espoir... pour Theoma

catharsis2

Posté par Antigone1 à 15:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 août 2015

La Traversée du Louvre, David Prudhomme

latraverseedulouvre

 "On cherche à retenir...
... ce qui ne peut nous appartenir."

David Prudhomme se déplace dans les salles du Musée du Louvre, accroché à son téléphone, en conversation professionnelle, puis à la recherche de Jeanne, sa femme, qu'il ne trouve pas. Autour de lui, derrière lui, partout, des oeuvres et des spectateurs. Il s'interrompt alors dans sa quête veine et commence à observer le ballet des visiteurs, croque des scènes coquasses ou simplement subitement poétiques.

J'ai adoré visiter Le Louvre dans cet album à la fois précis et onirique. On reconnaît au fil des cases des tableaux célèbres mais c'est surtout dans sa faculté de saisir l'instant que David Prudhomme excelle. Tout à coup, les oeuvres sont sur les murs, derrière des panneaux de verre, faits de pierre ou de peinture, mais aussi bardés d'appareils photos, avachis sur des fauteuils, muets devant la joconde, faits de chair et de sang. On ne peut alors s'empêcher de sourire, d'être admiratifs de la finesse d'observation de l'auteur et en fin d'ouvrage on le remercie de nous avoir permis de visiter ce lieu, et d'en avoir grâce à lui également entendu le bruissement.

Editions Futuropolis - 17€ - Juin 2012 - Merci ma bibli !!!

Mo a aimé ce méli mélo visuel - Un très bel ouvrage pour Malice

latraverseedulouvre1

Posté par Antigone1 à 17:33 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 août 2015

Claude Ponti, Nantes... et des lectures

Il n'y a plus de billets sur ce blog depuis le 8 août. Mais que se passe-t-il ? Rien de grave, seulement la reprise de la vie matérielle, de la fatigue parfois, mais aussi quelques occupations. Je dépose ici quelques photos postées sur mon compte #Facebook et #Instagram. Parce que pendant la pause, les activités continuent.

claudeponti

Claude Ponti a de nouveau déposé ses petites merveilles dans le Jardin Des Plantes de Nantes. Ci-dessus, un poussin au repos. J'ai visité ce parc un mercredi de grosse chaleur et en bonne compagnie. [Plus de photos par ici - clic]

flamandsethollandais

Le même mercredi de grosse chaleur, il semblait bienvenu de visiter cette expo, au sein du Château des Ducs de Bretagne, toujours à Nantes. Salles climatisées, peintures magnifiques, légendes riches et intéressantes. J'ai aimé. Exposition ouverte jusqu'au 30 août. [Plus de détails ici - clic]

autrerentreelitteraire

Sinon pendant ce temps, je lis quand même... un peu pour la rentrée littéraire grand format (des billets à venir sur ce blog à partir du 20 août) mais aussi pour la rentrée poche (quelques lectures à venir aussi de ce côté). Les Editions Points ont décidé de mettre en avant ce qu'ils appellent L'autre rentrée littéraire, et j'aime assez leurs bandeaux, leur démarche éditoriale en général, ainsi que leurs publications. Cette rentrée (effective le 20 août aussi) est une bonne alternative pour les petits budgets. J'ai décidé de lire trois titres de la sélection ci-dessus. [Crédit photo facebook Points - clic ici]

amorostasiat2

Enfin, j'ai eu de belles lectures BD cet été dont le prenant Amorostasia [Clic ici]. J'ai lu le tome 2 ce week-end, qui loin de me décevoir m'a plu tout autant [Contrairement à Noukette qui avait tellement aimé le premier tome - clic ici]. L'épidémie de maladie d'amour est toujours d'actualité dans ce deuxième opus, elle sévit maintenant depuis plus de trois ans, et a pris des proportions mondiales. Les gens continuent de se figer. La prise d'un médicament qui bride les émotions a été rendu obligatoire dans les lieux publics. Des groupes de résistance se sont constitués. Les recherches continuent. Kiran est le cobaye idéal. Les expériences réveillent Olga, réfugiée dans la maison de ses parents. La jeune femme souhaite retrouver Kiran, pour pouvoir se figer de nouveau avec lui, mais en attendant elle doit fuir et se cacher, traquée par les autorités. 

Bon dimanche !!

21 juillet 2015

Amorostasia, Cyril Bonin

amorostasia

 "Je ne suis pas du genre à succomber à une jolie frimousse. Et puis, avec ou sans Amorostasie, l'amour est bien une maladie, une maladie qui rend dépendant et malheureux. Alors non merci très peu pour moi."

Un étrange mal sévit à Paris depuis quelques temps. La première victime s'est figée alors qu'elle lisait une lettre la demandant en mariage. Puis, un couple dans une voiture, se retrouve dans le même état catatonique en s'échangeant un baiser. L'amour serait-il devenu dangereux ? Olga est journaliste, elle enquête. Mais l'Amorostasie prend de l'ampleur, divise les couples qui ne se figent pas, met à l'index les jolies filles, rend tout le monde fébrile et extrêment suspicieux. Dans un pays où chacun se méfie dorénavant de ses sentiments, Olga se sent seule, et mal aimée...

Allez, je suis en veine du côté des BD. J'ai donc continué sur ma belle lancée avec celle-ci, qui est une jolie pioche de bibliothèque. Sa qualité essentielle est évidemment l'originalité de son scénario mais elle aurait aussi pû être son principal défaut. Heureusement, ce n'est pas le cas. L'histoire imaginée par Cyril Bonin est très crédible. Et j'ai été tellement ravie de mon voyage au pays de l'amour à risques que je me suis empressée de réserver le deuxième tome (sorti en février 2015). N'hésitez pas à vous laisser envoûter aussi, à l'occasion.

Editions Futuropolis - 19€ - Août 2013 - Merci ma bibli !!

amorostasia1   amorostasia2

 

Noukette a été conquise, émue [clic] - Sylire était un peu déçue [clic ici]

Posté par Antigone1 à 09:51 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,