27 juin 2017

Les Bottes suédoises, Henning Mankell

lesbottessuedoises

Tu ne pensais pas pouvoir lire encore un inédit d'Henning Mankell, encore deux ans après sa disparition... Quelle joie donc que cette sortie poche ! Les bottes suédoises sont la suite des Chaussures italiennes, avec lequel tu as découvert l'auteur en 2011, et c'est comme une boucle qui se boucle, car tu as entre temps passé de merveilleux moments aussi avec son personnage Wallander... D'ailleurs, tu as trouvé dans ce roman beaucoup de similitudes avec L'homme inquiet, le dernier opus de la série. Cette même appréhension du grand âge et du corps qui ne suit plus, la solitude, l'envie de se rapprocher de sa fille et de sa petite fille... Tout commence lorsque Fredrik, aujourd'hui un vieil homme de soixante dix ans, échappe de peu à l'embrasement de sa maison. Il se retrouve alors hors de chez lui, devant sa maison détruite, avec pour seul bien une caravane et une paire de bottes dépareillées. Il vit depuis longtemps sur cette île, dans cet archipel du nord où tout le monde se connaît et se rend service. Qui a pu vouloir lui faire du mal ? Fredrik est soupçonné d'avoir mis le feu à sa propre maison, une journaliste vient l'interviewer... Mais d'autres maisons prennent feu, tandis que des personnalités du coin décèdent subitement... C'est la fin d'une époque et Fredrik se rend compte à quel point il tient à Louise, sa fille, dont il a appris l'existence dans Les chaussures italiennes. Il fera tout pour reconstruire sa maison et lui léguer un bel héritage... Et toi lectrice tu as aimé ton tête à tête avec les mots, les phrases et la douceur d'écriture d'Henning Mankell. Tu fais de cette lecture un tendre coup de coeur, persuadée qu'elle ne plaira pas à tout le monde, par trop de lenteur, de tranquillité narrative... mais toi tu l'as aimée, beaucoup, et tu as encore le bruit des flots dans la nuit de l'hiver baltique dans les oreilles. Merci monsieur Mankell !

Editions Points - juin 2017 

Posté par Antigone1 à 17:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 septembre 2016

Dimanche

En ce moment, je passe mes dimanches en compagnie de Wallander, à regarder le replay sur Arte de la quatrième et dernière saison, et ça ressemble un peu au bonheur. Bon dimanche !

Posté par Antigone1 à 13:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2014

La Faille souterraine et autres enquêtes, Henning Mankell

lafaillesouterraine

 "Une femme était assise sur une chaise dans un lotissement à Arlöv, et elle était morte."

Qui était Wallander avant d'être Wallander ? Soit dès le premier tome de la série (Meurtriers sans visage) un homme de déjà quarante-deux ans, père divorcé, flic à Ystad depuis de nombreuses années. Ce recueil répond aux questions des lecteurs et permet à Henning Mankell de compiler les divers textes parus dans la presse et ceux qu'il gardait sans doute au fond de ses tiroirs. Après le point final posé avec L'homme inquiet [clic ici], dernière révérence de l'enquêteur, l'auteur effectue avec ce titre un retour aux origines rafraîchissant. C'est un Wallander jeune et déterminé que nous retrouvons, qui a soif d'apprendre, qui met trop souvent sa vie en danger mais qui préfigure évidemment le personnage qu'il deviendra.

Lire Henning Mankell est toujours pour moi un moment assez confortable. Encore une fois, je me suis délectée de ces nouvelles, qui m'ont permis d'oublier le reste, mais également que ce cher Kurt a bien vieilli dans ses dernières enquêtes. C'est un bain de jouvence que nous offre l'auteur et aussi une dernière occasion de se plonger dans l'univers familier du commissariat d'Ystad. J'ai savouré.

Editions Points - 8.20€ - Janvier 2014

 Cathulu s'est ennuyée - Tandis qu'Aifelle était ravie de retrouver Wallander !

Posté par Antigone1 à 09:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2013

L'Oeil du léopard, Henning Mankell

oeilduleopard"L'inconnu m'effraie toujours autant que le jour où je suis descendu de l'avion et où le soleil rendait le monde aveuglant, constate-t-il. Je suis conscient de me trouver à la fin d'une époque qui va être remplacée par une autre et qu'une catastrophe se prépare. Je sais que je suis blanc et beaucoup trop visible. Je sais que je fais partie de ceux qui succomberont sur ce continent. Et pourtant je reste."

De Suède, Hans Olofson débarque sur le sol africain, en Zambie, pour d'obscures raisons. Au départ, pour atteindre le rêve de voyage d'une femme qu'il a beaucoup aimé, Janine, puis abandonné. Ensuite parce qu'il fuit la culpabilité qui le ronge, celle d'avoir peut-être tué cette femme justement, laissé son meilleur ami se morfondre dans un hôpital et de n'avoir pu retrouver sa mère. L'Afrique offre à Hans un refuge et un but. Se pensant simplement de passage, il restera dix-huit ans sur ce continent. Essayant de faire au mieux, de mettre en pratique un certain idéal social. Ayant obtenu en héritage une ferme, et un sentiment de terreur indicible...

Nous sommes loin, dans L'oeil du Léopard, de la douceur des romans suédois d'Henning Mankell. Car ce qui impressionne surtout dans ce récit est cette peur constante du danger qui imprègne chaque page. Nous assistons près du narrateur à la décadence lente et inexorable d'un pouvoir blanc enfermé dans son racisme primaire, face au mystère d'un peuple noir faussement soumis qui observe, juge et tue, en silence.
J'ai pensé bien entendu à La ferme africaine de Karen Blixen dont je n'ai vu que la version film (Out of Africa). J'ai peut-être été un peu gênée par l'absence d'espoir qui règne dans la vie d'Hans Olofson, un parti pris d'Henning Mankell qui surprend un peu. Mais L'oeil du léopard reste cependant un livre très bien fait et pregnant, d'une force visuelle étonnante.

Editions Points - 7.60 € - Avril 2013

Lu par Dasola en grand format

Posté par Antigone1 à 19:59 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2013

Le Chinois, Henning Mankell

LECHINOIS"Birgitta Roslin avait trouvé ce qu'elle cherchait dans un coin, tout au fond du restaurant chinois. A la lampe suspendue au-dessus d'une table manquait un ruban rouge."

Dix-neuf personnes ont été assassinées dans le village tranquille de Hesjövallen, qui ne comptait déjà que quelques maisons. Un village entier presque rayé de la carte. Seul un couple et une vieille femme ont été épargnés. Vivi Sundberg est dépêchée sur la scène de cet incompréhensible carnage. Rien n'a été dérobé. Et l'intention de torturer est manifeste. Mais que s'est-il donc passé ?
A quelques lieux de là, la juge Birgitta Roslin est intriguée et touchée par cette affaire. Des vieillards très liés à sa mère font partie des victimes. Profitant d'un congé maladie, elle se rend sur place et mène malgré elle une enquête parallèle qui la mènera à Hong-Kong, en Chine, là d'où d'anciens émigrés ont été enrôlés de force il y a 150 ans pour l'Amérique...

Quel bonheur que de retrouver ainsi la plume d'Henning Mankell et ce dans une nouvelle enquête ! Même si la juge Roslin n'a pas à mon sens l'envergure de l'inspecteur Wallander ( la série culte et indétronable), et que l'intrigue s'enlise parfois dans trop d'histoires de second plan, le plaisir est là et cette lecture indubitablement passionnante.
Je suis à l'aise dans les pages d'un roman d'Henning Mankell, malgré les corps découpés, et le danger qui rôde, rien ne m'y inquiète vraiment. Et puis, l'auteur sait prendre des positions politiques, mouiller sa chemise au travers de ses personnages, regarder l'histoire en face, et voilà qui est fascinant.
Il me tarde d'ouvrir de nouveau un titre de cet auteur...

Editions Points - 8.20€ - Janvier 2013

Un polar haletant pour Dasola - Cathulu l'a lu aussi... et avec aisance également ;) - Un bon cru pour Aifelle !

(Allez, j'essaye... je reviens doucement).

Posté par Antigone1 à 16:45 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2012

Wallander ...en DVD, saison 1

Et oui, comme vous êtes beaucoup à le savoir déjà, le personnage d'Henning Mankell existe aussi en version série. J'ai emprunté le DVD en bibli, toute heureuse de trouver l'objet là. J'ai regardé les trois épisodes à la suite, j'ai adoré. Kenneth Brannagh est formidable, convaincant, l'ambiance bien rendue, les images léchées, sombres et parfaites. Bref, Wallander, c'est vraiment bien.

Inclus dans la saison 1 : Le guerrier solitaire, La muraille invisible et Les morts de St Jean (tiens d'ailleurs, ce n'est pas dans l'ordre des livres...)

Coffret DVD - Mars 2010 - Merci ma bibli !!

 

 

Posté par LESECRITS à 20:57 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2012

L'homme inquiet, Henning Mankell

l'hommeinquiet"Tout commence là, pensa-t-il. Tout commence par l'homme inquiet.
Il ne pouvait en être autrement."

C'est la dernière enquête du commissaire Wallander et celle-ci touche intimement sa vie privée, plus précisément celle de sa fille adorée Linda. En effet, le futur beau-père de la jeune-femme vient de disparaître et Louise, son épouse, est retrouvée morte peu de temps après. Kurt Wallander tente de percer le mystère qui tourne autour de cet ancien officier de marine et de la disparition étrange de sous-marins russes dans les eaux suédoises il y a bien longtemps...

J'ai découvert Henning Mankell via Les chaussures italiennes (catégorie roman) qui avait été un gros coup de coeur ! Je suis heureuse d'avoir récidivé avec L'homme inquiet car je suis également tombée sous le charme de cette version plus policière de l'auteur, celle que les habitués de polars connaissent principalement.
Alors bien entendu, j'ai commencé par la fin de la série, car Kurt Wallander sévit depuis quelques temps déjà - mais peu importe - car la compréhension a toujours été au rendez-vous. J'ai pu situer sans soucis chaque personnage, et je me suis laissée bercée par l'intrigue sans heurts ni tracas. Dans ce livre-ci, on prend son temps, les fils sont dénoués avec finesse et minutie, la vie quotidienne tient toute sa place et il est permis de réfléchir sur le sens de sa vie, ou du monde. Bref, j'adore !

Editions Points - 8€ - Sortie le 5 janvier 2012 - Coup de coeur ! heart

Lu en grand format par Kathel et Cathulu, entre autres...

Dans quel ordre lire les enquêtes de Kurt Wallander ?  Voici la réponse : 1) Meurtriers sans visage - 2) Les Chiens de Riga - 3) La lionne blanche - 4) L'homme qui souriait - 5) Le Guerrier solitaire - 6) La cinquième femme - 7) Les Morts de la Saint-Jean - 8) La Muraille invisible - 9) Avant le gel - 10) L'Homme inquiet - mais chaque enquête peut se lire séparément.

Pour élire le prochain Prix du Meilleur Polar des lecteurs de Points, vous pouvez poser votre candidature sur www.meilleurpolar.com et ce jusqu'au 15 mars 2012. Des frissons en perspective.

Posté par LESECRITS à 19:06 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,