06 mai 2008

Paul Eluard

OMBREA haute voix
L'amour agile se leva
Avec de si brillants éclats
Que dans son grenier le cerveau
Eut peur de tout avouer.

A haute voix
Tous les corbeaux du sang couvrirent
La mémoire d'autres naissances
Puis renversés dans la lumière
L'avenir roué de baisers.

Injustice impossible un seul être est au monde
L'amour choisit l'amour sans changer de visage.

Extrait de L'amour la poésie

Posté par LESECRITS à 06:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


02 avril 2008

Lise Benincà

"benincalise9747Il y a des lieux dont on ne se défait pas. Il y a des évènements indissociables du lieu où ils se sont produits. Il y a des lieux qui font resurgir des souvenirs et des souvenirs qui font resurgir des lieux. Il y a des maisons, des chambres, des escaliers qui me reviennent en rêve. Il y a des rêves qui se déroulent toujours dans le même lieu. Il y a des lieux dont je ne me souviens qu'en rêvant. Il y a des lieux que j'ai seulement rêvés."

Extrait de la postface de son premier roman Balayer, fermer, partir dont j'ai déjà parlé ici.

Lise Bénincà a eu la gentillesse de me laisser un petit message sur mon article, vous le retrouverez dans les commentaires.

balayer_fermer_partir


Posté par LESECRITS à 08:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2008

Paul Eluard

merbateauxLa courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

Extrait de Capitale de la douleur

Posté par LESECRITS à 08:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2008

Leslie Kaplan

"la littérature ça n'est pas raconter sa vie
comme les émissions
soi-disant littéraires
de la télévision
voudraient le faire croire
la littérature c'est penser, essayer, avec des mots
c'est une recherche, concrète, vivante
avec des personnages,
qui sont toujours des porte-questions,
avec des histoires, des récits,
avec des lieux
avec de l'espace, avec du temps
la littérature, c'est :
"quelque chose se passe, et alors, quoi ?"
c'est à l'intérieur du réel le plus réel
trouver, creuser, inventer, de l'ouvert
de l'écart
du décalage
du jeu
du possible
c'est entrer en contact avec le monde"

Extrait de "Les mots, qu'est-ce que c'est ?" - à lire en intégralité ici

Sur Leslie Kaplan : http://remue.net/cont/kaplan.html - http://www.inventaire-invention.com/index_auteurs/kaplan.htm - http://www.pol-editeur.fr/catalogue/ficheauteur.asp?num=104

J'ai lu Les amants de Marie, Folio

Posté par LESECRITS à 08:23 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :