caramel

A Beyrouth, des femmes travaillent ou se prélassent dans un institut de beauté... Layale est la maîtresse d'un homme marié. Elle espère qu'il va quitter sa femme. Nisrine est musulmane et va bientôt se marier, mais elle n'est plus vierge et s'inquiète de la réaction de son fiancé. Rima est tourmentée par son attirance pour les femmes, et cette cliente en particulier qui revient souvent se faire coiffer. Jamale est obsédée par son âge et son physique ; elle écume les castings. Rose sacrifie sa vie pour s'occuper de sa soeur âgée un peu folle. Au salon, dans une ambiance féminine, amicale et libérée, elles trouvent chaucune l'étincelle et le réconfort qui leur permet d'affronter les caprices de la vie.

Mon avis...
J'attendais beaucoup de ce film, mis à part sa sortie en DVD, sans doute un peu trop. Je l'ai bien aimé, c'est certain, mais je ne peux pas dire qu'il a été le coup de coeur que je pressentais. Cela dit, Caramel nous raconte de très belles histoires de femmes, courageuses et volontaires, de manière très sensuelle et grave. Il y a un petit côté "Vénus beauté Institute" incontestable, une certaine légèreté en moins et de profondeur en plus. Les images sont superbes, les silences émouvants. J'ai été très touchée par l'histoire de cette couturière, Rose, qui sacrifie une histoire d'amour pour une soeur un peu folle et castratrice. A découvrir, bien sûr, pour celles et ceux qui ne l'auraient pas encore vu !

La bande annonce...

Anne et Anjelica ont vu ce film au cinéma...