batailledechats"Il ouvrit le cahier et se disposa à rédiger les notes qui restaient en suspens, mais il ne parvint pas à écrire un mot. La fatigue produite par les évènements des derniers jours s'abattit sur lui, il rangea le stylo, referma le cahier, se déshabilla, éteignit la lumière et se mit au lit en déplaçant doucement le corps qui l'occupait."

Anthony Whitelands est appelé à se rendre en Espagne pour expertiser les tableaux du duc de la Igualada. Il rencontre là-bas sa charmante famille mais également beaucoup de contrariétés et un merveilleux tableau qui semble être de Velàsquez. Nous sommes en 1936 et pour le moment la menace réelle présente dans tous les esprits est le communisme. Le fascisme ne fait pas peur. D'ailleurs, les phalangistes en rébellion dans la région sont tolérés pour cette raison. Cependant, il ne fait pas bon pour un anglais de débarquer ainsi dans un pays au bord de la guerre civile. C'est pour cela que le duc l'a fait venir pourtant, pensant mettre de l'argent de côté pour l'avenir de sa famille. C'est du moins la version officielle...
En effet, beaucoup d'hommes mystérieux se présenteront à l'hôtel d'Anthony, beaucoup d'évènements auront lieu qui malmèneront le pauvre garçon naïf, ballotté comme un fétu de paille, utilisé, manipulé et trahi.

Voici un roman qui a reçu en Espagne le Prix Planeta 2010 et, ma foi, il a tout d'un grand. Certains le trouveront sans doute ennuyeux, et un peu verbeux, mais il a ce charme suranné des classiques à la Balzac. Nous avons force détails, intrigues, trahisons, courses poursuites, amants cachés dans le placard et descriptions politiques. Anthony Whitelands est le anti-héros parfait, benêt duquel se jouent les autres protagonistes, mais aussi personnage autour duquel s'articule la moindre action, le centre névralgique de tout, le jouet des uns et l'objet de pitié des autres. Pàquita, la fille du duc, pensera même - un court moment - en être tombée amoureuse.
Une lecture rocambolesque.

Editions Points - 8€ - 14 mars 2013

Dans la sélection 2013 du Prix du Meilleur Roman des lecteurs de Points [clic ici pour en savoir plus et lire le premier chapitre]

(Ce titre d'Eduardo Mendoza sonne mon retour en pointillés parmi vous. Ouf, j'ai récupéré assez vite ma connexion internet ! Je rédige ce billet rapidement ce soir mais étant pas mal occupée encore ma présence sera jusqu'à mercredi je pense plutôt discrète. Merci pour tous vos petits mots d'encouragement !! ;))