11 mars 2015

"En revenir

pineau

Commencer par le titre, la désillusion et y aller. N'en pas revenir encore, faire marche arrière, en avant toute. Question de survie. La surprise est passée, la sidération reste. S'arracher de là. Soulever les pieds de pierre et pesamment scander le point de non retour. Ebranler les alentours, les [in]certitudes, le corps et sa mémoire, le temps - à en appeler à l'orage, à en attirer les foudres. Etre plus fort que cela, regarder, ça bouge, ça gronde, ça auréole d'éclairs. Avancer. La terre tremble, réjouissances, lever la tête, et marcher droit. N'en être pas moins lourd mais regarder ailleurs. N'attendre plus rien mais savoir comment tout a commencé et comment tout finit. Parce que revenir de ce loin. Etre presque mort mais plus fort que l'enfermement. Peser maintenant le silence. L'alléger en en portant les chaînes. Et bientôt savoir où les déposer. Creuser."

Extrait de Avec dessus dessous de Jany Pineau, éditions Gros Textes, 2015

Ouvrir le livre d'une amie. Avoir attendu le bon moment pour le faire, d'être un peu plus apaisée dans son quotidien... Et puis trouver avec émotion dans ces pages juste les mots qu'il faut à poser sur aujourd'hui. Etre heureuse de cela. Et des post-it égrenés sur d'autres textes... comme L'Indicible ou La Parenthèse. Bravo Jany ! Et merci pour ta poésie. [Pour commander c'est par ici]

 

Posté par Antigone1 à 11:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


09 mars 2015

Mon père (atelier d'écriture)

ateliermarion-pluss

De toi, je ne vois qu'un torse, celui contre lequel je rêve de me blottir dès que la vie sort ses couteaux. Peu importe alors que tu sentes l'alcool, la cigarette ou la transpiration. Pour moi, tu sens bon, tu sens la maison, tu sens l'homme. Je suis une petite fille qui aime irriter ses joues à ta barbe, qui aime se blesser aux clous de ton blouson, qui aime quand tu prends ma nuque doucement pour me rapprocher de toi.
Ce serait tellement mieux cependant si tu ne m'envoyais pas ensuite très vite jouer, d'un mouvement toujours trop brusque. Les adultes ont tellement de préoccupations, d'affaires sérieuses à régler, besoin d'espace, ouf laisse moi tranquille, leur vie à mener. 
Tu sais, les enfants sont rudes, surtout entre eux, et je ne suis pas la plus forte. Tu n'as pas idée des trésors qu'il me faut déployer pour survivre parmi mes semblables. Et puis je suis si malhabile, avec mes tresses, ma blondeur, la candeur dans laquelle vous m'élevez, mes vêtements de travers, et les mondes que je me fabrique tout bas. Heureusement, les livres sont là, et lorsque je plonge dans l'un d'entre eux je peux enfin devenir quelqu'un d'autre, ce garçon courageux qui découvre une île mystérieuse, ou bien cette jeune fille orgueilleuse et têtue qui tient tête à plus riche qu'elle. Et il y a tellement de pays à découvrir dans leurs pages, de vies à vivre, d'énigmes à résoudre, de rôles à jouer, que je ne me sens plus seule, mais entourée, protégée. Certains personnages de papier m'accompagnent parfois sur le chemin de l'école, je les laisse avec regret à la grille. Les cris de la cour de récréation les dispersent violemment.
Je vois bien cette moue courroucée dont tu couvres ton visage lorsque tu me découvres plongée dans un de ces volumes que j'emprunte avec gloutonnerie à la bibliothèque. Tu aimerais que je sorte plus, que je m'amuse, tu me voudrais entourée de poupées, tu ne comprends pas. Tu ignores ce que je picore dans mes livres. Tu ne peux pas savoir que j'y puise un espoir insensé, combien j'y attends impatiemment et avec avidité la fin de l'enfance, comment je m'accroche à eux. 
Un jour, je glisserai mes bras dans les manches de ton blouson. Un jour, je pourrai appuyer mon front contre le tien et te donner à mon tour de la force. Un jour, je serai grande. 

Une photo (de Marion Pluss), une inspiration, beaucoup d'imagination, et au final un texte... tout ça pour l'atelier d'écriture de Leiloona [clic].  Et comme un petit écho à ce texte là... [clic]. J'ai fait des progrès. ;)

Posté par Antigone1 à 06:37 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2015

Moi je n'attends personne

[Parce que cette musique a inspiré mon texte de lundi] Sinon, un peu chamboulée et débordée par mon quotidien en ce moment, je lis très doucement, et peine à vous rendre visite autant que je le voudrais sur vos blogs. J'ai tout de même ouvert Beauté parade de Sylvain Pattieu et je me plais dans les pages de ce livre... Bon week-end !

Posté par Antigone1 à 22:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 mars 2015

Parfois, je compense...

... en achetant des livres pour mes enfants. Et bizarrement, ça marche aussi. Compliqué de trouver un titre pour petit dernier qui a des goûts de grand mais qui reste un petit lecteur. Grande fille s'est lancée elle dans la série des Coeur et a déjà dévoré Coeur cerise (les couvertures sont gourmandes non ?).

DSCF1844[1]

Posté par Antigone1 à 22:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

01 mars 2015

Skim, Tamaki et Tamaki

skim

 "Aurais préféré plâtre noir, mais ai dû prendre blanc de base à la place.
Trouve points de suture carrément plus classe que fracture.
Aurais dû tomber sur bouteille de bière."

Le ton est donné d'emblée pour cette BD que je voulais découvrir absolument après mon coup de coeur pour Cet été-là, des mêmes auteures. Et je n'ai pas été déçue par cette seconde découverte, et ce nouveau duo amical et adolescent. Il manque peut-être de la grâce, celle qui m'avait profondément touchée dans l'autre album, les dessins sont peut-être moins beaux aussi, mais quel talent ! 

Nous retrouvons ici Kim et Lisa, deux collégiennes, à la fois un peu coincées et gothiques, intéressées par la sorcellerie et les arts divinatoires. Elles regardent de loin le chagrin de Katie, délaissée par un petit ami qui finira par se suicider. Son désespoir les atteint peu tant elles sont elles-même déjà perdues dans leurs propres émotions. Et puis, pour Kim, il y a cette relation étrange avec Melle Archer, le professeur de lettres, qui ne veut rien dire, et puis tout à la fois, et qui donne des remous dans le ventre. Est-ce que c'est ça l'amour ?

Un album doux amer à découvrir.

Casterman - 14.50€ - 2008 - Merci ma bibli !!

Cuné la tentatrice ! 

skim1

skim2

Posté par Antigone1 à 18:53 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :